OzHarvest Market : la solution australienne contre le gaspillage alimentaire

Après Wefood et The Good Food, OzHarvest, un supermarché alimentaire approvisionné en marchandises destinées à la poubelle alors qu’elles sont parfaitement comestibles, vient d’ouvrir ses portes en Australie.

Rédigé par Khalil Laajine, le 11 May 2017, à 7 h 20 min

OzHarvest s’est donné pour mission de réduire les déchets et de lutter contre le gaspillage alimentaire, en sauvant des aliments destiné à la poubelle.

OzHarvest : Comment fonctionne ce supermarché original ?

Le terme « sauvé » est différent de son acception habituelle. Dans le cas de OzHarvest Market, en Australie, « sauvé » se réfère aux articles alimentaires stockés dans leur magasin.

ozharvest

Une campagne pour sauver les aliments © Ozharvest

Il s’agit du premier supermarché de son genre en Australie. Sa philosophie : « prenez ce dont vous avez besoin, donnez ce que vous pouvez« . L’idée est similaire à Wefood au Danemark, le premier marché  de la récupération alimentaire au monde, ou à The Good Food en Allemagne.

« Prenez ce dont vous avez besoin, donnez ce que vous pouvez »

OzMarket fournit à sa communauté des produits dont la date de péremption est dépassée, qui sont excédentaires ou simplement qui présentent des emballages mal étiquetés. Les dons sur le marché sont ensuite transmis pour alimenter encore plus de personnes en difficulté. Avec environ 800 millions de personnes qui souffrent de la faim dans le monde chaque jour, OzHarvest pose certainement sa pierre à l’édifice pour réduire ce nombre !

Bien qu’OzHarvest Market joue un rôle social important, cette action dénote également un attachement fort aux droits humains et environnementaux. La réduction des déchets alimentaires reste un enjeu mondial puisque 30 à 50 % de la nourriture dans le monde, se retrouve dans une décharge.

Découvrez les chiffres du gaspillage alimentaire en Europe grâce au Planetoscope

La décomposition de produits alimentaire entraîne l’émission de méthane préjudiciable et 3,3 milliards de tonnes de dioxyde de carbone chaque année. Le gaspillage de toute cette production alimentaire signifie le gaspillage de ressources d’eau et d’énergie, sans parler de l’argent dépensé.

Ozharvest

Les volontaires de Ozharvest © Ozharvest

Le marché OzHarvest, géré par des bénévoles, est approvisionné par des dons, en respectent les règles de sécurité alimentaire. Espérons que Wefood, The Good Food ou encore OzHarvest Market serviront d’inspiration pour à de nombreuses autres initiatives similaires dans le monde entier.

Une initiative qui devrait faire des émules

La fin des déchets alimentaires commence essentiellement par les actions de chacun d’entre nous et nos choix alimentaires.

  • Achetons seulement ce que l’on va manger.
  • Faisons don de ce dont on ne veut pas.
  • Utilisons des techniques de conservation, comme la mise en conserve ou la fermentation.
ozharvest

L’équipe Ozharvest © Ozharvest

Tout simplement en étant conscient de ce que l’on jette, on peut contribuer à un impact majeur sur le problème du gaspillage alimentaire.

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Rédacteur web et blogueur. Passionné par l’écologie, les modes de vie alternatifs et persuadé que nous pouvant vivre mieux avec une production et une...

Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis