La pénurie de miel : qui en profite ?

Rédigé par Alan, le 16 Oct 2014, à 15 h 22 min

Comme l’Italie, la France est touchée par une pénurie de miel. Si on en trouve encore des pots dans les rayons, la diversité est moins nette et certaines variétés sont très impactées.

Pénurie de miel en France : météo et récoltes difficiles

Vous n’êtes probablement pas sans le savoir : les abeilles connaissent depuis plusieurs années une forte mortalité. A terme, sans abeilles, c’est toute une partie de la végétation et de l’alimentation qui pourrait disparaître. Dont, même si pas seulement, le miel, soit notre premier sucre.

Dans ce contexte déjà difficile, un autre facteur s’est montré peu clément pour certaines régions en 2014 : la météo.

miel-abeilles-fleurs-02-ban

Alors que la France, déjà en pénurie, s’approvisionnait beaucoup en Italie ces temps-ci, en tout cas pour le miel biologique, les échanges entre les pays se font plus compliqués quand les récoltes ne s’y prêtent pas.

Une floraison médiocre en 2014

L’Europe et notamment la France et l’Italie, ont subi en fin de printemps et en été des températures trop basses pour la saison, du vent et de la pluie. Résultat : une floraison peu importante et des abeilles décontenancées, restant à la ruche et consommant leur miel au fur et à mesure qu’elles le produisaient.

miel-abeilles-fleurs-07

Miel, des risques accrus de fraude

Alors quels produits peut-on trouver dans les rayons français en 2014 ? La récolte d’acacia a été particulièrement mauvaise par rapport à l’année dernière et bien quoi soit le miel préféré des Français, le miel d’acacia sera donc difficilement présent. Le thym et le châtaignier sont également fortement impactés.

A l’inverse, certaines plantes ont bien poussé et leurs miels seront donc en rayon sans aucun souci, chardon et mandarinier en tête. Ils sont néanmoins moins bien référencés et distribués et cette production ne comble pas le manque, ne serait-ce qu’à cause de l’acacia d’ordinaire grand gagnant. Premiers consommateurs de miel au monde, les Français vont donc être tentés d’importer.

miel-abeilles-fleurs-08

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Ayant parmi ses passions la musique, la photographie, et les différentes cultures du monde, Alan est journaliste, webmestre et photographe, principalement...

14 commentaires Donnez votre avis
  1. Bio ça ne veux pas dire pur , mais respect des plantes des animaux et des consommateurs . En ce qui concerne les abeilles et le miel , dans la ruche pas de cire achetée , mais naturel . Pas de traitement aux acides formique et autre oxalique etc . Mais par des procédé physique tel coupure de couvains et autre huile essentiel . Et pour le sirop d`appoint à base de sucre bio . Merci

  2. Un essaim d’abeilles s’est installé dans un de mes bâtiments, il y a plus de six ans maintenant. Je n’ai pas voulu le confier à un apiculteur parce qu’il se développait bien jusqu’à cette année. Au printemps dernier alors que le nid était en pleine effervescence les années précédente, j’ai vu peu d’abeilles en sortir et ça a été le cas durant tout l’été. C’est inquiétant car je vis dans un milieu rural que je croyais relativement épargné par la pollution et je réalise en fait que c’est tout le contraire. J’ai des voisins timbrés qui n’hésitent pas à brûler du plastiques et tout un tas de choses dans le genre alors que c’est interdit. Ici pas question de Bio, pour les agriculteurs ça ne rapporte pas assez et c’est « ringard ». J’ai songé à devenir vigie-nature mais j’ai peur d’envenimer les relations déjà plus que difficiles avec ce voisinage. En attendant je suis la seule hurluberlue (à leurs yeux de pauvres timbrés) à refuser les produits chimiques. Je fais tout à la main et je passe pour la pauvre ahurie. En attendant les pauvres abeilles font les frais de ces comportements. Ca me rend vraiment méchante tant je me sens impuissante. Mon ambition est une utopie mais j’aimerais créer une réserve naturelle immense et faire un pied de nez à tous les timbrés d’ici et d’ailleurs. Mais par dessus tout j’aimerais que ce havre de paix soit un refuge pour la nature (faune et flore) et un coin lui permettant le repos et le calme qu’elle mérite.
    Bon je voulais juste savoir si je peux faire quelque chose pour les abeilles de chez moi. Qui puis-je contacter pour essayer de les sauver (si c’est encore possible)? J’ai un terrain de 6000 m2 et je le laisse à 75 % en friche pour que les fleurs puissent apporter le nécessaire aux insectes (hyménoptères, papillons, etc…) Mon verger apporte des fleurs également (et je suis largement payée en retour par la pollinisation et les fruits qui en résultent). Que puis-je faire de plus pour aider à sauvegarder ces petits êtres indispensables à notre survie ? (à part tuer mes voisins… je blague)
    Merci de votre aide, merci de partager l’amour de la vie sous toutes ses formes, ça réconforte de ne pas être la seule « hurluberlue » de ce monde…

  3. Bonjour,
    Petit reportage de 5 minutes,sur le miel.
    http:// https://www.youtube.com/watch?v=KLLCMqKhKgM&feature=youtu.be
    On y voit aussi Paul Scweitzer apiculteur faire la démonstration de pouvoir « fabriquer » du miel sans abeilles !!
    Pour les amateurs de miel à voir.

  4. Alors non au miel bio, c’est de la pure idiotie, dire que les abeilles butinent les fleurs « cleans », c’est nous prendre pour des narvalos, d’ailleurs évitez le miel et surtout le pollen de montagne, les moissons font remonter les intrants jusqu’aux nuages qui les déposeront au premier barrage naturel par la pluie.
    Certaines provinces de Chine ne possèdent plus d’abeilles (trop de pesticides), donc plus de miel, faudrait nous expliquer comment un pays d’un milliard d’habitants exporte ? Ensuite les miels dis de monoculture sont soit disant un plus dans nos rayons de supermarchés mais à savoir que l’apiculteur déplacent sans cesse les insectes en fonction d’une fleur : les abeilles s’épuisent et ne possèdent qu’un élément nutritif à chaque fois (en gros tu manges des frites non-stop pendant deux mois).
    Tu veux aider les abeilles ? fais un semi de phacélie et/ou de sarrazin fin mai début juin, la période estivale étant une période creuse, ces deux plantes ont des floraisons remontantes et attirent beaucoup de pollinisateurs, le mieux c’est de planter un arbre !
    A quand une consommation responsable et surtout des médias informés ?

    • Vous avez raison le miel bio ce n’est pas du miel fabriqué par des abeilles qui ont butiné des fleurs sans pesticide ni engrais chimique. Les abeilles sont parasitées depuis les années 80 par un acarien le « VAROA DESTRUCTEUR ».
      Sans traitement les colonies meurent. C’est le traitement pour lutter contre ce suceur d’émolymphe qui est bio pour avoir du miel bio. Exemple acide fourmique. Si le traitement se fait avec un acaricide APISTAN, APIVAR, etc.. le miel n’ est pas bio.

      La transhumance (pour avoir du miel monofloral) est surtout pratiqué par les professionnels. Les carences en protéine sont compensée par un nourrissement hivernal adapté et d’ autre colonies en pleine forme.

      Les Chinois produisent du vrai miel et du faut. Sirop plus arôme plus colorant plus pollen pour faire vrai.

      Conclusion soyez locavore.

  5. Les détonnations des feux d’artifice détruisent beaucoup d’abeilles. Mais ce n’est pas la peine d’expliquer pourquoi à des Elus qui ne connaissent rien dans ce domaine et d’ailleurs qui ne veulent rien savoir. Tout ce qu’ils savent faire de mieux c’est de détruire la nature, du simple Maire au président.
    Quand la planète va se facher pour de bon, elle va se charger de les supprimer toutes les festivités destructrices, seulement les trois quarts de l’humanité y passera avec.
    Déjà beaucoup de petits oiseaux qui se nourrissaient d’insectes nuisibles ont disparu ou presque et c’est l’invasion des mites alimentaires par exemple. Des millions de poissons s’échouent. Les fruits ont perdu leur saveur d’origine et les légumes vont suivrent. Mais les Français adorent voter pour des destructeurs de planètes, surtout les verts et écolos plus aptes à adorer les loups et les ours que la nature.

    • Pffff…. Oui c’est vrai qu’un loup ou un ours ça n’est pas très naturel. Ce sont des animaux transgéniques fabriqués de toute pièces pour détruire la nature (propriété exclusive) des éleveurs.
      Cela dit je suis d’accord du simple Maire au Président, l’environnement n’est pas leur priorité.

  6. joly viens parrainer mes ruches je te donnerai 1 kg de miel
    je trouve ce concept de la fumisterie car les pesticides tue les abeilles donc engraisses ton apiculteur !

  7. je suis parrain d’une ruche en seine et marne et je donne également une participation pour le semis de fleurs. les ignorants qui continuent de faire n’importe quoi avec la nature sont bêtes à pleurer.

  8. Attention, la fraude ne se limite pas aux miels « conventionnels », il y a de la triche partout, y compris chez les bio! Miel bio qui ne veut pas dire grand chose au final, quid entre un apiculteur non bio qui met ses ruches en montagne contre un apiculteur bio qui met ses ruches dans les plaines de grandes cultures…

    • Surtout quand on voit des âneries dans des revues, du genre :
       » miel bio parce que , récolté à la température de la ruche »,
      et bien sûr, vendu au double du prix normal

  9. Comme je suis en AMAP bio, le miel est bio comme les autres produits. Nous avons déniché un apiculteur bio, il faut environ 1h et demi de route pour aller chercher les pots de miel, mais comme c’est une commande pour nos adhérents, une fois par an, c’est bon, et en plus c’est du bio.
    Bonne journée à tous.

    • c’est ou ? s’il vous plait !

Moi aussi je donne mon avis