L’huile de colza, championne des oméga-3

Rédigé par Annabelle, le 25 Sep 2012, à 18 h 49 min

Dans un précédent article, nous avons évoqué les nombreux bienfaits des huiles végétales. Dans l’alimentation ou en cosmétique, les huiles végétales sont à considérer comme de précieuses alliées. Maintenant que nous savons ce qu’est une pression à froid, ce qui se cache sous la dénomination « huile vierge » et que nous avons appris à bien conserver les huiles végétales, allons voir de plus près !

Commençons notre nouvelle série sur les huiles végétales, sources de beauté et de santé par l’huile de colza, une huile tout simplement remarquable !

L’huile de colza, description et généralités

Le colza est une plante annuelle de la famille des Brassicacées (qu’on a appelait avant crucifères) comme le chou, le navet, la moutarde… Le nom colza est d’ailleurs un dérivé de koolzaad en néerlandais qui signifie « graine de chou ».

En France, on en produit beaucoup en Champagne-Ardenne, Ile-de-France, dans le Nord et en Lorraine. Au-delà de nos frontières, ce sont le Canada, la Chine, l’Inde et l’Allemagne qui en produisent le plus.

La plante est oléagineuse : les petites graines sombres que le colza renferme sont particulièrement généreuses puisqu’elles contiennent environ 40 à 45 % d’huile. Leur pressage donne une huile d’un jaune soutenu, légèrement ambré.

Le goût de l’huile de colza est assez prononcé et peut perturber les habitués aux huiles à la saveur neutre. L’arome est en effet puissant et la saveur est riche en notes florales et végétales.

Composition moyenne de l’huile de colza

L’huile de colza est particulièrement intéressante du fait de sa teneur en acides gras essentiels comme l’acide linolénique, un oméga-3. Les effets des oméga-3 sur la régulation de la tension artérielle, l’élasticité des vaisseaux, les réactions immunitaires et anti-inflammatoires sont reconnus. L’huile de colza compte parmi les huiles végétales qui en contiennent le plus.
L’huile de colza est également très riche en vitamine E, antioxydant par excellence et qui agit favorablement sur l’activité neuromusculaire.

Ainsi, l’huile de colza, très équilibrée, est composée de :

  • Acides gras mono-insaturés : 63,5 %
  • Acides gras saturés : 7,9 %
  • Acides gras poly-insaturés : 28,6 % dont

Acide linolénique (oméga-3) : 9,2 %
Acide linoléique (oméga-6) : 19,4 %

  • Vitamine E : 32mg pour 100g

*

La suite p.2> l’huile de colza en cuisine

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Passionnée de voyages et de rencontres en tout genre, j'adore prendre mon sac-à-dos et voir ce qui se passe ailleurs ! Consommer responsable est devenu une...

4 commentaires Donnez votre avis
  1. Je suis toujours étonné par la vente de l’huile de colza. J’ai été élevé dans la beauce. Un scandale était la tremblade des moutons. Donc si c’est mauvais pour les moutons pourquoi l’homme y échaperai ?

    Perso jamais j’en achète. Et, si j’en mange ça peut être qu’à mon insu !
    huiles

  2. j’utilise depuis de nombreuses années l’huile de colza pour des raisons de santé
    mes enfants ayant une peau sensible, je fais en sorte qu’ils consomment 3 cuil d’huile par jour , à chaque fois que je le peux je remplace le beurre par cette huile. c’est impressionnant de voir les résultats et lorsque l’un d’eux à la peau trop sèche j’augmente la dose le temps aider la peau à se soigner de plus je frictionne leur peau avec de huile de colza et quelques gouttes d’huile essentielle de rose.
    je cuisine avec cette huile et l’huile d’olive car ces deux huiles ont des propriétés assez similaires et en fonction des plats j’utilise l’une ou l’autre
    r

  3. Ii n’y a aucun doublon, mon message précédent devrait passer, à propos
    du colza ,des pesticides et la salade…
    S.LAIR 27120

  4. Il faut savoir que l’huile de colza n’est pas recommandé en cas de traitement AVK par les cardiologues

Moi aussi je donne mon avis