Les fruits rouges, des super-fruits made in ici

Les super fruits, gorgés de vitamines et d’antioxydants, ne sont pas toujours aussi exotiques qu’on le croit ! Les fruits rouges et noirs de nos régions sont aussi des champions !

Rédigé par Annabelle, le 23 May 2019, à 14 h 20 min

Goji, açai, noni… Ces fruits tellement riches en vitamines et antioxydants qu’on les surnomme super-fruits ont souvent des accents exotiques. De ce fait, même s’ils ont l’attrait de l’inconnu, il ne faut pas oublier que leur empreinte carbone et leur prix en font des produits à consommer avec modération lorsqu’on les achète en France métropolitaine. Mais pas de panique si vous adorez les fruits et pensez que la santé passe aussi et surtout par l’alimentation : des super-fruits made in ici existent aussi : les fruits rouges !

Les fruits rouges, les super-fruits de chez nous

Qu’est-ce qui fait un super-fruit ? Sa teneur en antioxydants, ces nutriments qui permettent de lutter contre les radicaux libres et les agressions extérieures telles que la pollution ou encore le soleil. Ils protègent nos cellules du vieillissement. Et les fruits rouges en regorgent !

Dans le top 10 des aliments antioxydants, on retrouve ainsi 5 fruits rouges, dont 4 poussent sous nos latitudes : la mûre, la framboise, la myrtille et la fraise. On peut aussi y classer le pruneau, qui peut faire partie des fruits rouges.

Des fruits riches en antioxydants, vitamines et minéraux

Ce qui fait un super-fruit, c’est également sa teneur en vitamines. De ce côté également, nos petits fruits rouges sont les champions.

fruits rouges super fruits

Fruits rouges © Igor Normann

Le cassis par exemple est l’un des aliments les plus riches en vitamine C : il en contient trois fois plus que l’orange ! Les fruits rouges sont également riches en vitamine A et E. Leurs petites graines que l’on mange avec les fruits sont riches en fibres, qui facilitent le transit intestinal.

Lire aussi : Tout savoir sur les antioxydants

On peut consommer les cerises et les fraises dès à présent et attendre l’été pour savourer les framboises, myrtilles, cassis et groseilles. L’idéal est de les consommer crus pour profiter au maximum de leurs vitamines, et de les cueillir ou de les consommer bio pour éviter les résidus de pesticides qui peuvent être aussi concentrés que les vitamines dans ces petits fruits

Lire page suivante : la framboise et la mûre

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Passionnée de voyages et de rencontres en tout genre, j'adore prendre mon sac-à-dos et voir ce qui se passe ailleurs ! Consommer responsable est devenu une...

7 commentaires Donnez votre avis
  1. Merci pour vos excellents articles, aussi bien écrits que votre sourire est radieux, Annabelle !
    Merci de me contacter sur mon E-mail : david.yankelowitz [at]yahoo.fr :
    vous qui aimez les voyages, j’aimerais vous faire connaître un ami qui est un spécialiste de certains pays africains « slow travel et écotouristiques » qui vous enchanteront.

  2. Vous oubliez les mures, qui sont à mon avis les moins trafiquées.
    En effet si l’on n’y prend pas garde les pieds de groseille et de framboise qu’on nous vent en jardinerie n’ont rien à voir avec les fruits traditionnels.
    Or je ne connais personne qui ai touché aux pieds de ronce de la campagne.
    Et je pense que les vertus des mure valent largement celles des autres fruits rouges.

    • Annabelle

      Bonjour,
      Vous avez raison de le souligner : les mûres ont effectivement des vertus antioxydantes comme les autres fruits rouges car elles contiennent des flavonoïdes. Elles sont également riches en fibres, en magnésium, potassium, en fer et vitamines B, C et K. Les mûres seraient excellentes contre les petits rhumes et les maux de gorge !

  3. on peut trouver des arbustes de GOJIS chez certains horticulteurs!!! ça pousse très bien , acclimaté pour l’Auvergne, j’ai quelques fruits pour une première récolte!!!
    à vos bêches!!

  4. Tres bien tout ca mais quand est-il de la teneur en pesticide?
    Quand on sait que la surface specifique est un parametre important d’absorption de ces substances et que l’on voit la taille de ces fruits, ca fait reflechir…

    • « quant est-il » bien sur…

    • Entièrement d’accord : on ne nous parle jamais des pesticides sur les fruits rouges en particulier… Les framboises sont très difficiles à laver, car très fragiles, et les gens les mangent sans les laver, et avalent en meme temps le reste….
      Très nocif pour la santé : alors, dites les choses telles qu’elles sont, ce serait mieux et faites campagne pour que la france ne soit pas le PREMIER pays qui utilise les pesticides :

Moi aussi je donne mon avis