Du lait équitable et 100 % français avec Fairecoop

Rédigé par Annabelle, le 25 Nov 2013, à 18 h 02 min

Du lait, à quel prix ?

bonhomme-croissance161Aujourd’hui en rayon, une brique de lait de marque de distributeur coûte à peu près 70 centimes d’euros, une brique de grande marque à peu près 1€.

1210917_5_0f6f_le-prix-du-lait-du-producteur-au-consommateurUn lait qui procure un revenu juste et équitable

Faircoop a fait le choix de vendre son lait à 93 centimes le litre, assurant ainsi un juste revenu pour tous les acteurs de la filière : producteur, transformateur et distributeur.

  • 1l de lait de Fairefrance = 10 cents pour les agriculteurs français FAIRCOOP

10_centimes brique de lait fairefranceAinsi pour chaque brique de lait FaireFrance vendue en rayon, 10 centimes reviennent directement à la société Faircoop. Cette somme est ensuite répartie entre les agriculteurs, proportionnellement à leur investissement initial. En échange, chaque agriculteur membre devra participer à la promotion de la marque et des produits FaireFrance en donnant de son temps et de son enthousiasme.

Ce type d’initiative est un moyen efficace pour que les producteurs laitiers puissent gagner leur vie décemment, et récolter le fruit de leur travail. Ce n’est qu’à cette condition que nous pourrons garder les producteurs de lait près de chez nous.

Avez-vous trouvé du lait FairFrance dans les rayons de votre supermarché ? Qu’en avez-vous pensé ?

*

Je veux témoigner

Sur le thème du commerce équitable :

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Je fais partie de ce qu’on appelle désormais les « slasheurs » : je suis rédactrice / sophrologue / et j’enseigne le français comme langue...

37 commentaires Donnez votre avis
  1. Bonjour,
    J’ai entendu lors du 13h15, sur la « 2 »,lors du salon de l’agriculture, au cours d’un entretien avec Macron, un de vos commerciaux disant : « nous défendons les producteurs français, mais nous sommes européens » ! Comment peut-on être pour la défense des producteurs français et en même temps européiste ?
    Il n’y a que Macron pour être comme cela : une chose et son contraire !
    Si vous avez réussi à défendre votre propre production de lait, en convainquant les français à acheter français, c’est parce que les français ont compris qu’il devait acheter vos produits au détriment de ceux arrivant d’Europe, et même s’il est un peu plus cher.
    Par contre, si, maintenant,vous vous mettez à défendre la mondialisation en vous affichant européiste, je doute fort que l’on puisse continuer encore à vous suivre dans votre démarche, car les autres producteurs, fruits et légumes, viande, etc. sont tout autant dans la même difficulté que vous, et, détrompez vous, ils attendent que vous les souteniez, contre vent et marées, et ce n’est surement pas en prônant la mondialisation que vous montrez votre soutien, au contraire, vous les cassez !
    Et je ne pense pas être le seul à avoir fait cette analyse.
    Parfois il est préférable de se taire, plutôt que de lécher cupidement le cul des vaches.
    Salutations
    Marcelin JAOUEN … un consommateur … de votre lait !

  2. BILLET D’HUMEUR
    Je pense que la seule vraie question est : « Voulez vous aider certains producteurs de lait à vivre normalement et décemment de leur travail ? »
    Si vous répondez « OUI » c’est donc un acte militant ! Autrement dit « j’achète un lait produit en France, conditionné en France qui n’a jamais dit qu’il était bio. Je me fiche donc de savoir si il y a des laits équivalents moins chers en provenance d’UE !  »
    Les laits sont vendus entre 62cts et 1€ par litre alors de toute manière que vous l’achetiez entre 90cts et 99cts cela revient au même surtout si vous achetez moins d’un pack de 6 bouteilles par semaine. Cela représente par semaine l’équivalent d’un café pris au restaurant.
    Et même mieux, chaque semaine une grille à 2€ pour un quelconque LOTO.
    Dernier argument et si cela permettait aussi de faire vivre des personnes de votre entourage, des amis, des membres de votre famille qui ont du mal à vivre. Alors les grincheux de tout poil arrêtez de vous regarder le nombril, arrêtez de dénigrer systématiquement tout, ne soyez pas TPMG !
    Bonne soirée

  3. Au Carrefour de Draguignan (Var), on trouve du lait demi-écrémé, entrée de gamme et français (brique bleue) à 0,66 €, du lait Carrefour alpages de montagne français à 0,82 € et enfin le lait équitable, français lui aussi, à 0,99 €. On m’a rapporté qu’un défenseur des producteurs français a déclaré à la radio que si les Français acceptaient de payer leur lait 2 centimes de plus, la production française serait sauvée. Mais là, ce n’est pas 2 centimes de plus, c’est au mieux 17 cts et au pire 33 cts. Qui peut m’expliquer ce que ces 2 centimes viennent faire là-dedans ? Au demeurant j’accepterais même de payer ce lait 99 cts le litre, si j’étais vraiment sûr que la différence (de 33 % tout de même) va bien dans la poche des éleveurs et non dans celle des actionnaires de la grande distribution. Qui peut lever le doute à ce sujet?

  4. quand on le reportage a la ferme BLAS d IRON et que le presentateur dit a la tele goutons ce lait bio faire France mr et mme BLAS ne disent pas que ca n est pas du lait bio alors ne vous laissez pas encore une fois endormir par ces fermiers menteurs

  5. embauche un commercial a 7000E y a encore des cuts qui s en mettent encore plein les poches et c est toujour les conso qui se font voler

Moi aussi je donne mon avis