Du lait équitable et 100 % français avec Fairecoop

Rédigé par Annabelle, le 25 Nov 2013, à 18 h 02 min

1000 producteurs de lait sont regroupés au sein de la société Fairecoop afin de produire et commercialiser un lait 100 % français et équitable. Une initiative qui a attiré notre attention.

Le lait en crise

lait18

Le commerce équitable ne concerne pas que les échanges nord-sud, loin s’en faut !

Tout près de chez nous, des agriculteurs souffrent eux aussi de règles totalement injustes. Depuis 2008, les prix s’effondrent alors que les coûts de production ne cesse d’augmenter. La situation est devenue aberrante : les agriculteurs, producteurs laitiers en tête, vendent leurs produits en dessous de son prix de revient !

Cette situation a inévitablement débouché sur une crise, la fameuse crise du lait de 2009. Cette année là en effet, le lait a été acheté 30 % moins cher que l’année précédente ! Les mois qui ont suivi ont bien montré que la profession des producteurs de lait ne peut plus s’abriter derrière les mécanismes d’intervention européens qui ont fortement diminué.

bonhomme-croissance161Les producteurs de lait font ainsi face à des problèmes multiples :
hausse du coût de production directement lié à l’augmentation du prix des céréales servant à nourrir les vaches
négociations difficiles avec la grande distribution : comment faire le poids face à de tels mastodontes ?
– guerre des prix entre les enseignes qui sacrifient les producteurs de lait plutôt que leurs marges

 

FaireFrance, enfin un lait équitable !

C’est donc face à cette situation inextricable qu’un regroupement d’agriculteurs a créé sa propre société, Faircoop, afin de vendre son propre lait équitable Fairefrance.

Depuis sa création en 2012, Fairecoop regroupe déjà 1000 agriculteurs désirant produire un lait de qualité, à un prix équitable en garantissant des revenus décents.

lait-fairefranceLe premier produit de la marque Fairefrance est donc un lait demi-écrémé en brique, vendu en grande distribution. En effet, le lait UHT demi-écrémé est un véritable « best seller » en France où il s’en vend 2 milliards de litres par an.

*

suite > du lait à quel prix ?

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Passionnée de voyages et de rencontres en tout genre, j'adore prendre mon sac-à-dos et voir ce qui se passe ailleurs ! Consommer responsable est devenu une...

36 commentaires Donnez votre avis
  1. BILLET D’HUMEUR
    Je pense que la seule vraie question est : « Voulez vous aider certains producteurs de lait à vivre normalement et décemment de leur travail ? »
    Si vous répondez « OUI » c’est donc un acte militant ! Autrement dit « j’achète un lait produit en France, conditionné en France qui n’a jamais dit qu’il était bio. Je me fiche donc de savoir si il y a des laits équivalents moins chers en provenance d’UE !  »
    Les laits sont vendus entre 62cts et 1€ par litre alors de toute manière que vous l’achetiez entre 90cts et 99cts cela revient au même surtout si vous achetez moins d’un pack de 6 bouteilles par semaine. Cela représente par semaine l’équivalent d’un café pris au restaurant.
    Et même mieux, chaque semaine une grille à 2€ pour un quelconque LOTO.
    Dernier argument et si cela permettait aussi de faire vivre des personnes de votre entourage, des amis, des membres de votre famille qui ont du mal à vivre. Alors les grincheux de tout poil arrêtez de vous regarder le nombril, arrêtez de dénigrer systématiquement tout, ne soyez pas TPMG !
    Bonne soirée

  2. Au Carrefour de Draguignan (Var), on trouve du lait demi-écrémé, entrée de gamme et français (brique bleue) à 0,66 €, du lait Carrefour alpages de montagne français à 0,82 € et enfin le lait équitable, français lui aussi, à 0,99 €. On m’a rapporté qu’un défenseur des producteurs français a déclaré à la radio que si les Français acceptaient de payer leur lait 2 centimes de plus, la production française serait sauvée. Mais là, ce n’est pas 2 centimes de plus, c’est au mieux 17 cts et au pire 33 cts. Qui peut m’expliquer ce que ces 2 centimes viennent faire là-dedans ? Au demeurant j’accepterais même de payer ce lait 99 cts le litre, si j’étais vraiment sûr que la différence (de 33 % tout de même) va bien dans la poche des éleveurs et non dans celle des actionnaires de la grande distribution. Qui peut lever le doute à ce sujet?

  3. quand on le reportage a la ferme BLAS d IRON et que le presentateur dit a la tele goutons ce lait bio faire France mr et mme BLAS ne disent pas que ca n est pas du lait bio alors ne vous laissez pas encore une fois endormir par ces fermiers menteurs

  4. embauche un commercial a 7000E y a encore des cuts qui s en mettent encore plein les poches et c est toujour les conso qui se font voler

Moi aussi je donne mon avis