C’est prouvé : faites 30 à 107 mn de sport par jour pour vivre longtemps

Une récente étude montre que marcher ou faire le ménage peut contribuer à réduire considérablement la mortalité.

Rédigé par Nathalie Jouet, le 25 Sep 2017, à 9 h 25 min

Une activité physique régulière réduit les risques de mortalité, ça on le savait. Mais ce que vient de démontrée une étude lancée par la prestigieuse revue The Lancet sur le thème de la place de l’exercice physique dans la bonne santé des individus, c’est à quel point le sport fait une différence. Dans cette étude inégalée par son ampleur, 130.000 personnes ont été suivies pendant 7 ans et les résultats sont clairs : faire au moins 30 minutes d’activité par jour fait immédiatement diminuer la mortalité ainsi que les maladies cardiovasculaires. Et plus c’est mieux.

Une mort sur douze pourrait être évitée grâce à l’activité physique

S’il ne représente pas une tâche passionnante, le ménage pourrait faire vivre plus longtemps. Cette activité physique réduirait la mortalité, selon une étude publiée dans The Lancet le 21 septembre 2017, qui montre que sur une période de 5 ans, une mort sur douze pourrait être évitée grâce à la pratique de 30 minutes d’activité physique, cinq fois par semaine. Faire le ménage, se rendre au travail à pied… Ces activités auraient des effets positifs sur la santé.

sport mortalité

© Rido

Une activité physique encore plus intense, de 750 minutes par semaine, serait associée à une réduction plus importante de la mortalité et des maladies cardiovasculaires, « surtout pour ceux qui répartissent leur activité physique tout au long de la journée, grâce à leur mode de transport, leur type de travail ou leurs tâches ménagères« , selon les auteurs de l’étude.

Les bienfaits de l’activité physique ne cessent de se vérifier

L’étude a été menée sur un échantillon de 130.000 personnes âgées de 35 à 70 ans, suivies pendant 7 ans, dans 17 pays différents. Les résultats ont confirmé que l’activité physique est associée à un moindre risque de mortalité et de maladies cardiovasculaires, quel que soit le pays étudié. Sur les 106.970 personnes qui respectaient les conditions en termes d’activité physique, 3,8 % étaient atteintes de maladies cardiovasculaires, une proportion qui grimpait à 5,1 % chez ceux dont l’activité physique était insuffisante, selon l’étude. Le risque de mortalité était également supérieur chez ceux qui n’atteignaient pas les niveaux d’activité physique recommandés (6,4 % contre 4,2 %).

Lire aussi : 10 sports fun pour être en forme à la rentrée

Les études soulignant les bienfaits de l’activité physique modérée mais régulière se multiplient. De récents travaux ont montré qu’au-delà de 60 ans, 15 minutes d’exercice physique par jour réduisaient le risque de décès prématuré de 22 %. Les auteurs soulignent que beaucoup d’études ne se sont focalisées que sur les pays à haut revenus. Désormais, le constat est universellement établi : bouger un peu est bon pour la santé.

Illustration bannière : Femme faisant du yoga- © aslysun
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




1 commentaire Donnez votre avis
  1. Tout a fait, de même que quand on étudie, ont se previent des maladies neurodégénératrice.

Moi aussi je donne mon avis