Huile d’olive française : la production en net recul

Les producteurs d’huile d’olive évoquent une campagne 2016-2017 « catastrophique ».

Rédigé par Nathalie Jouet, le 20 Jun 2017, à 10 h 10 min

La production d’huile d’olive française devrait péniblement atteindre 3.400 tonnes pour la campagne écoulée, un chiffre « catastrophique » pour l’interprofession Afidol, qui rappelle que l’année précédente, la production dépassait les 5.000 tonnes. Ce recul est principalement lié au changement climatique, à l’absence de méthodes productives mais aussi à la petite taille des exploitations, selon l’association interprofessionnelle de l’olive.

La production d’huile d’olive française retrouve son niveau de l’année 2000

La production oléicole française a reculé à 3.400 tonnes en 2016-2017, comme en 2000. C’est « la même quantité qu’en 2000, à un détail près : nous avons, depuis vingt ans, planté 7.000 hectares d’oliviers « , précise le président d’Afidol, Olivier Nasles. Si l’huile d’olive française séduit un nombre croissant d’investisseurs et de célébrités, sa production ne dépassera pourtant pas les 3.400 tonnes pour la campagne écoulée.

huile d'olive française

© Georgios Tsichlis

En 2015-2016, la production oléicole avait passé la barre des 5.000 tonnes en France, selon un récent rapport de l’association interprofessionnelle de l’olive (Afidol). Cela avait apporté un réel élan à la filière. Cependant, sur ces cinq dernières années, la récolte a pratiquement baissé d’un quart par rapport aux cinq années précédentes, malgré la plantation de 3.500 hectares d’oliviers.

Un manque de productivité et une perte de savoir-faire

La mauvaise floraison due au réchauffement climatique n’explique pas tout, selon Olivier Nasles. En effet, le président d’Afidol souligne également une perte de savoir-faire et un vieillissement des producteurs. « Il ne suffit pas de planter pour produire, encore faut-il savoir produire, ce savoir-faire nous l’avons en partie perdu« , déplore-t-il. Alors que la production d’huile d’olive explose dans toute la Méditerranée, en France, elle ne représente que 4 % de la consommation nationale.

Les chiffres de la production mondiale d’huile d’olive sur le Planetoscope

Ces faibles récoltes ont entraîné une envolée des prix en France, où l’huile d’olive atteint jusqu’à 25 euros le litre au tarif consommateur. Pour remédier à ce manque de productivité, Olivier Nasles suggère la restructuration des exploitations, qui doivent avoir une taille minimale pour être performantes. « À l’échelle française, l’objectif est d’arriver à des exploitations entre 10 et 20 ha qui permettent d’acheter le matériel nécessaire à un travail correct« , assure le président d’Afidol, lui-même producteur en Provence.

Illustration bannière : Huile d’olive – © jazz3311
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




1 commentaire Donnez votre avis
  1. Tous les producteurs et ce, quelque soit le produit ont tous subi des pertes dûes au temps qui n’a guère été favorable en 2016. Comme l’huile d’olive 2017 est faite sur la récolte 2016, notre producteur qui est du côté d’Avignon et qui nous livre en avril-mai, n’a pas pu cette année. Nous sommes en Amap, et celui-ci remonte jusqu’à Lille pour fournir en huile d’olive toutes les Amap qui lui en achète. Cette année nous n’en avons pas eu… Espérons que le temps soit clément cette année… afin que nous puissions avoir notre huile d’olive bio l’année prochaine… Mais le temps a été la cause d’une mauvaise production au niveau des légumes, des fruits, du miel (eh oui, il faut beaucoup de fleurs pour faire du miel… et quand le soleil n’est pas de la partie, il y a eu moins de fleurs…).

Moi aussi je donne mon avis