Garanti sans huile de palme : le nouvel atout communication des marques ?

Rédigé par Eva Souto, le 10 Oct 2013, à 16 h 27 min

Les publicitaires l’ont bien compris, le nouvel atout communication de leur marque n’est autre que… le garanti sans huile de palme ! Véritable phénomène de société, les linéaires voient fleurir sur leurs étagères de plus en plus de produits « garantis sans huile de palme ». Alors, phénomène de mode et véritable atout pour les marques ou prise de conscience des fabricants ?

Garanti sans huile de palme : ils s’y mettent tous !

jacquet-sans-huile-de-palmeJacquet, Findus, Bjorg, Lay’s… et même les marques distributeurs Carrefour, Marque Repère de Leclerc ou encore Casino passent à l’heure du « garanti sans huile de palme ». Imprimée tel un sceau sur la devanture de leur produit, l’inscription attire l’oeil. Si le premier avantage qu’on lui accorde est qu’il facilite la vie au consommateur, qui n’a pas besoin d’aller déchiffrer au dos du produit l’ensemble des composantes, nul doute que c’est loin d’être le seul.

Depuis que la polémique autour de l’huile de palme est devenue un sujet de société, tant pour ses aspects néfastes pour l’environnement que sur la santé humaine, les marques ont compris qu’il y avait là une carte à jouer.

Et certains sont loin d’avoir loupé le coche : c’est notamment le cas de Jacquet par exemple, qui n’hésite pas à consacrer un écran publicitaire à la mention « sans huile de palme ».

garanti-sans-huile-de-palmeLes marques n’hésitent pas à débourser des petites fortunes pour se mettre à l’heure du « sans huile de palme », tant au niveau industriel pour modifier la formule de leur produit, qu’au niveau marketing et communicationnel, pour le faire savoir.

Le « sans huile de palme », le nouvel atout concurrentiel des marques

Si l’on pourrait croire au premier abord, que les marques sont soucieuses de la santé de leurs consommateurs et de l’environnement qui leur permet de produire, la réalité est bien moins certaine. Car en effet, si les marques affichent à tout va que leur produit est sans huile de palme, c’est d’abord pour faire de l’ombre aux produits de leurs concurrents.

Avec les derniers scandales sanitaires (notamment la viande de cheval) ou encore la montée de la volonté des consommateurs à devenir consom’acteurs 1, les consom-acteursmarques ont bien compris qu’elles avaient intérêt à prêter attention aux doléances de leurs consommateurs.

Alors, quoi de mieux que de devancer son concurrent et de répondre aux attentes d’une large frange des consommateurs, en produisant des produits exempts d’huile de palme ? Double avantage pour la marque : non seulement, elle se montre à l’écoute des consommateurs et au passage, elle rafle une nouvelle frange de la population. Celle qui sélectionne des produits respectueux de l’environnement et de la santé, sans huile de palme.

Vers une prise de conscience ?

Ainsi, dans la course effrénée vers la rentabilité et la volonté de produire et de vendre toujours plus, les marques semblent vouloir jouer le jeu. Bjorg, par exemple, est en train de revoir la copie des produits qu’il commercialise encore avec de l’huile de palme. La volonté est affichée : tendre vers le « sans huile de palme ». Mais les questions se posent : s’agit-il vraiment de préserver l’environnement et la santé des consommateurs ou n’est-ce qu’une carte de plus à jouer par les industriels, pour augmenter leur chiffre d’affaires ?

(1) Néologisme qui exprime l’idée selon laquelle on peut « voter avec son caddie ». Ce sont des consommateurs qui choisissent de donner du sens à leur consommation, en consommant de façon citoyenne et non plus seulement consumériste. Lisez notamment à ce sujet : Semaine du Développement durable : être un consom’acteur !

*

Je réagis

D’autres articles sur l’huile de palme :

Les statistiques du Planetoscope sur l’huile de palme :

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Eva est passionnée d’écriture. Elle est sensible aux sujets de société, et en particulier, à ceux qui touchent au développement durable, au commerce...

22 commentaires Donnez votre avis
  1. Bonjour, perso, je n’ai pas attendu, pour me détacher des achats avec huile de palme. Certains disent quelle est mauvaise, santé, nature…

    Que les marques, mettent sans huile de palme, ce n’est pas je le crois
    fermement, pour la santé ou pour la nature, mais pour le compte 100 du plan comptable, et ses dérivés….

    Il y a quelques orateurs a al Tv, des pour, des contre, même il n’y a pas longtemps, un, qui en faisait un grand éloge. Pour mes achats, peine perdu pour ces produits.
    Les bios, venus sous serre, la nature n’est pas sous serre et je les trouvent trop beau! je suis comme le proverbe..

  2. J’en doute que le sans huile de palme ne se situe pas dans un autre produit de remplacement…
    Il ne faut toutefois pas rester pessimiste et regarder les étiquettes. Mais cela relève quelquefois d’un exploit, quant à les déchiffrer…
    Merci pour vos informations que je regarde avec intéret. Bien à vous. J.C.

  3. Pour tous ceux et celles qui se demandent pourquoi l’huile de palme serait néfaste : je vis sur l’ile de Bornéo depuis 1 an et des que l’on s’éloigne de la ville, ce sont des champs de palmiers à huile àperte de vue et effectivement les forets sont brulees pour faire de la place. Il y a à peu pres 3 mois, le ciel et le soleil ont disparu sous un épais nuage gris, pendant une semaine, touchant également la péninsule et Singapour où les écoles ont été fermées car le taux de pollution extreme avait été atteint. Parallelement nous aprenions qu’en Indonésie ils faisaient bruler la mangrove pour pouvoir ensuite y planter des palmiers à huile … Nous trouvons tres facilement de l’huile de tournesol ici donc lorsqu’il s’agit des repas pris à la maison, j’ai pu continuer à cuisiner sans changer mes habitudes mais mon conjoint est obligé de prendre son repas du midi à l’extérieur, donc cuisine locale avec huile de palme en grosse quantité ! , et 6 mois apres notre arrivée apparaissaient des problemes d’hypertension artérielle et d’autres ont du cholestérol…

    • Mérida
      ton témoignage me fend le coeur,brûler les mangroves, mais ils sont devenus fous, même s’ils se font du fric, ils tuent leurs propres enfants, malheureusement le processus est en route et personne ne veut le croire tant qu’ici on continue à bien vivre
      pardon gaia ma planète

  4. non seulement il y a ces problemes de santé et de déforestation mais il y a aussi ce probleme de monoculture qui cause la perte de nombreux animaux et aussi celui de l’expropriation des fermiers….. chez nous c’est 0 huile de palme meme si ca n’a été facile dans un premier temps

  5. Personnellement, je n’ai rien contre l’huile de palme ou l’huile de coco. Elles ont leurs propres qualités tant qu’elles sont pures et non traitées.

    Ce qui me gêne c’est quand elles sont transformées parce que là pour le coup ça craint carrément (quand elles sont hydrogénées donc).

    Il faut aussi savoir faire la part des choses. Il y a des populations qui utilisent ces huiles parce que ça fait partie de leur alimentation traditionnelle parce que c’est un produit local. C’est donc une matière grasse à considérer comme telle.

    Ensuite, faut regarder les proportions dans les aliments que nous achetons ou les doses que nous utilisons et continuer de lire les étiquettes (ça permet de voir la part de gras dans le produit et des fois ça calme).

    Je suis d’accord avec ceux qui disent qu’il vaut mieux préparer soit-même à chaque fois que c’est possible.

    Bref, bien sûr que les industriels utilisent cet atout comme argument de vente et si vous regardez bien, ils en profitent aussi pour en augmenter le prix des produits. Après pour l’impact environnemental, je suppose que comme pour tout, la surproduction et la spécialisation des cultures ne sont pas bonnes.

  6. ON S’EN FICHE DE LEUR MOTIVATION, C’EST LE RESULTAT QUI COMPTE ET SI LE DeSIR DE GAGNER PLUS LES POUSSE A PRUDUIR PLUS SAINEMENT, EH BIEN, TANT BIEN POUR LE CONSOMMATEUR.

    • Inutile de crier Alex pour vous faire comprendre, merci 😉

  7. L’huile de palme ne me gêne pas spécialement. Qui pourrait m’indiquer pourquoi elle serait néfaste pour la santé de l’Homme?
    Personnellement, savoir que je consomme de cette huile, met dans mon quotidien une petite note d’exotisme.

    • L’huile de palme provient des palmiers à huile. Elle est donc végétale et est présente dans la quasi totalité des produits industriels pour remplacer les graisses animales et les huiles végétales hydrogénées.
      Ces palmiers sont plantés en grosses quantité en Malaisie, Indonésie et Papouasie-Nouvelle-Guinée au détriment des forêts… Donc Déforestation. De plus, beaucoup la critique au niveau des acides gras saturés qu’elle contient.
      Voilà en GROS.

  8. A voir…..mais est-il précisé par quel autre produit l’huile de palme a été remplacé ?

    Certes, même s’il n’y a plus d’huile de palme dans ces produits il n’en reste pas moins qu’il y a encore beaucoup d’autres produits nocifs pour la santé (sucre, colorants, conservateurs, additifs…..)

  9. à l ‘att.de Christo ; le logo « CASHER  » concerne la religion comme c’est aussi le cas avec « Halal »

    bàt

  10. bonjour,en Belgique il y a pratiquement tous les jours(en semaine) une émission à la tv RTBF1 entre 18.30 h et 19.15 hrs ( plus ou moins) une émission intressante »nous ne sommes pas des pigeons » pendant laquelle ils ont déjà parlé des produits SANS huile de palme.La grande enseigne
    « Delhaize » vient de lancer sous sa propre marque le choco à tartiner SANS huile de palme mais il contientd’autres graisses végétalescomme p.ex.:huile de tournesol non hydrogenée,et d’autres graisses végétales non hydrogenées telles que beurre de cacaco et beurre de noix de coco.

  11. peut importe la motivation, c’est qui est important à mon avis , c’est le résultat si nous achetons plus d’huile de palmes dans les grand surface, les plus gros vendeurs, la production avec tous les problèmes que nous connaissons réduira

  12. C’est comme pour les cosmétiques, ils se sont tous mis à inscrire la mention « sans parabens », ca n’empêche pas les cosmétiques d’être bourrés d’autres produits issus de la pétrochimie !

    Concernant les produits alimentaires, le mieux c’est d’éviter les produits industriels et de faire ses produits soi-même, au moins on est libre d’y mettre ce qu’on veut !

    On aura beau râler et pester autant qu’on voudra contre les industriels, ils continueront de rechercher les gains de productivité au détriment du reste car le seul objectif d’une entreprise c’est de faire du bénéfice, le reste c’est secondaire.
    Les industriels ne se plient à la réglementation que s’y on les y oblige par des lois ou des réactions de consommateurs…et encore !

  13. reste à savoir par quoi les industriels remplacent l’huile de palme?
    ne va t’on pas une fois de plus vers un remède pire que le mal aussi bien en terme d’environnement qu’en terme de santé humaine

    • Dans la pâte à tartiner de géant casino l’huile de palme est remplacée par de l’huile de coco.D’après ce que j’ai pu voir sur le net ce n’est pas meilleur

  14. On sait depuis longtemps que l’argent est le nerf de la guerre. C’est aussi ce pourquoi les Consom’acteurs ont un « pouvoir ».
    …Et finalement, quelque soit la raison pour laquelle ces marques agissent, c’est bien si elles n’utilisent plus de l’huile de palme !

  15. je croyais que c’était illégal de mentionner « sans huile de palme » d’un point de vue publicitaire…
    l’huile c’est de l’huile. il n’y en a pas de bonne ou de mauvaise je comprends pas pourquoi tout le monde cherche à l’épingler.

    • Le lobbying essaie de faire interdire la mention sans huile de palme. C’est bien entendu une manœuvre qui vise à manipuler les esprits. Comme on trouve des logo casher ou sans BPA… C’est un droit, le droit plus absolu des industriels. Comme c’est le droit des consommateurs de savoir qu’est-ce qu’il y a dans leur assiette.

      Pourquoi on épingle l’huile de palme ? Santé : sous la mention huile végétale les consommateurs en mangent mais ne le savent pas. Une surconsommation d’acide palmitique en est le résultats. Même si le fromage est aussi une source de ces acides gras, on sais qu’on mange du fromage. L’huile de palme on ne le sais pas. Enfin il y a l’environnement. A 90% en provenance d’Asie, elle est responsable de déforestations énormes en Indonésie et Malaisie. C’est le facteur le plus important de déforestation causée par l’Homme dans cette région. Alors la moindre des choses, c’est au moins la transparence, après chacun choisi.

    • parce que pour faire du fric en plantant des palmiers à huile, on abat toutes les forêts (de Bornéo entre autres), ces forêts qui sont indispensables à la planète ; et, en plus, l’huile de palme est mauvaise pour la santé (les graisses hydrogénées sont un poison pour le coeur) ; quelqu’un a dit que quand on aura abattu le dernier arbre, on s’apercevra que l’argent ne se mange pas !

  16. Il y a 2 façons de voir ça: celle des magasins de france et celle des producteurs en afrique.
    ceux la demandent régulièrement qu’on arrête de faire du marketing avec la mention « sans huile de palme » : artici.net/index.php/economic/item/597-les-produits-avec-la-mention-%E2%80%98%E2%80%98sans-huile-de-palme%E2%80%99%E2%80%99-bient%C3%B4t-interdit-sur-le-march%C3%A9-africain
    les magasins eux tirent profit d’une promesse sans fondement. la preuve, les nutritionnistes eux mêmes disent que l’huile de palme n’est pas mauvaise pour la santé : videos.doctissimo.fr/nutrition/sante-dans-assiette/huile-de-palme-et-sante.html

Moi aussi je donne mon avis