L’encornet, produit de la mer à consommer sans culpabiliser

Dans le guide poisson de consoGlobe, on ne fait pas mention que des espèces menacées ! Certaines sont à consommer sans risque, et c’est le cas d’un produit de la mer bien connu et apprécié : l’encornet.

Rédigé par Annabelle, le 16 Oct 2012, à 16 h 26 min

Dans la série des poissons que l’on peut manger sans nuire à la biodiversité, on retrouve l’encornet. Il fait parti des 300 espèces de calmars connues à ce jour. Celui que l’on consomme particulièrement et qu’on appelle encornet correspond au Loligo vulgaris chez le poissonnier, ou encore le calamar commun.

Encornet, calamar ou calmar : le même animal

Quel drôle d’animal ce calamar… Quel que soit le nom qu’on lui donne, on parle toujours d’un céphalopode, littéralement « tête à pieds » ou « tête avec pieds ». Le mollusque au corps musculeux semble effectivement n’être muni que d’une tête et de tentacules.

Les noms communs : calamar, calmar, encornet, chipiron (petit), supion (Méditerranée)

Le corps du calamar se compose du manteau en forme de fuseau, dans lequel sont contenus et protégés les organes avec des nageoires de part et d’autre. Le calmar les utilise pour effectuer des déplacements rapides, mais il peut également se propulser à l’aide de son siphon. Le siphon est un organe situé entre la tête et le manteau, dans lequel le calamar stocke de l’eau qu’il peut ensuite expulser afin de se propulser vers l’arrière.

La tête de l’encornet est affublée de 2 énormes yeux. Autour, 8 bras et 2 longs tentacules, typiques des décapodes (10 pieds). Les tentacules sont projetés afin de se saisir des proies. Et les bras les maintiennent fermement.

Autre particularité des céphalopodes : ces animaux peuvent répandre un nuage d’encre leur permettant de fuir lorsqu’ils sont en danger. Ils ont également la capacité de changer la couleur, la forme et la texture de leur corps pour dissimuler leur présence à leurs prédateurs ou à leurs proies. On parle alors de robe mimétique.

Le calamar est considéré comme le plus intelligent des mollusques. D’ailleurs, il est capable de développer des techniques de chasse en groupe comme la communication active.

Taille  : à l’éclosion, le calamar commun mesure environ 5 mm, puis il atteindra 10 cm en 3 mois. Adulte, il mesurera en moyenne de 40 à 50 cm, beaucoup moins impressionnant que les calamars géants qui peuvent mesurer plusieurs mètres !

Habitat et moeurs

L’encornet vit dans les eaux de l’Atlantique-Est, de l’entrée de la mer Baltique jusqu’aux îles britanniques. On le trouve en abondance en Méditerranée.
Le calamar fréquente des profondeurs allant de 2 à 50 mètres. Il se plaît à proximité de rochers, de fonds sableux et d’algues.
Il commence à se reproduire vers l’âge d’1 an. La femelle pond des cartouches gélatineuses pouvant contenir jusqu’à une centaine d’oeufs. L’éclosion a lieu 3 à 10 semaines après la fécondation.

L’encornet est un prédateur. Les jeunes se nourrissent de larves de crustacés et de crevettes de petite taille ; les adultes de crustacés et de poissons.

*

La suite p.2> les stocks d’encornet

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Passionnée de voyages et de rencontres en tout genre, j'adore prendre mon sac-à-dos et voir ce qui se passe ailleurs ! Consommer responsable est devenu une...

1 commentaire Donnez votre avis
  1. Je souhaiterai savoir pour un achat d’encornets surgelés, il est préférable d’en acheter de quel pays ou de de mer ?
    Merci beaucoup de cette information.

Moi aussi je donne mon avis