Les effets du régime Paléo sur la santé

Rédigé par Emma, le 30 Oct 2014, à 9 h 46 min

La vie réelle des nos ancêtres au Paléolithique…

Et si cette alimentation primitive n’était pas tout à fait celle qui a été décrite depuis le début ? ! C’est la question posée par K. Milton, biologiste à Berkeley.

Si c’était négatif, les postulats de base de ce régime voleraient en éclat…

En 2000, il fait paraître un article1 paru dans le prestigieux American Journal of Nutrition.

Il y explique que nos ancêtres étaient moins carnivores mais plus herbivores. Ils mangeaient surtout ce qu’ils pouvaient trouver… Tout dépendait de leur situation géographique (il semblerait que les montagnes favoriseraient les chasseurs plutôt que les cueilleurs), et des saisons.

argousier

Autre éléments : les dépenses énergétiques plus importantes, et le fait que ces aliments soient moins caloriques que ceux consommés aujourd’hui participeraient aussi à une meilleure santé des hommes du Paléolithique. Mais on ne parle parle pas de leur durée de vie…

L’avis de la diététicienne

Parce qu’il met de côté beaucoup de familles complètes d’aliments et de nutriments qui composent l’essentiel de notre alimentation d’aujourd’hui, le régime Paléo est non seulement très difficile à appliquer sur le long terme, mais contrairement à ce qu’il fait croire, il correspond à… un vrai régime. Avec toutes les frustrations, l’ennui alimentaire et la désocialisation qu’il entraîne.

S’il est utilisé pour perdre du poids, il sera efficace, comme tous les autres. A court terme. A moyen terme, comme tous les autres, il fera reprendre du poids.

regime-nutrition-alimentation-01

Pour répondre à la question du titre de cet article, le régime Paléo dans sa globalité, n’est juste pas adapté à notre siècle. On peut retenir quand même les recommandations vraiment utiles pour notre santé comme l’augmentation de la consommation de fruits et légumes et de sources d’omégas-3.

Pour en avoir les bienfaits allégués, une hygiène de vie basée sur la pratique d’une activité physique, la mise en place d’une alimentation équilibrée et variée du type plutôt méditerranéen, la mise de côté des produits industriels au profit d’une cuisine maison faite avec des bons produits (bio quand c’est possible), la recherche d’un vrai plaisir alimentaire qui passe par la dégustation et la convivialité, sont tout aussi recommandés.

Et ils sont plus simples à mettre en place que ce régime contraignant !

*

fruits secs

Lisez également sur les régimes :

Abonnez vous et recevez la lettre hebdo alimentationLa lettre hebdomadaire Alimentation – Nutrition est diffusée chaque vendredi. Il est facile de s’abonner (ou se désabonner).

Veuillez noter qu’Emmanuelle Couturier n’exprime dans ces rubriques que des conseils généraux qui ne sauraient l’engager. Pour des conseils personnalisés, il faut soit la consulter à son cabinet en privé, soit interroger votre médecin personnel.

(1) Milton K. Hunter-gatherer diets-a different perspective. Am J Clin Nutr. 2000 Mar.

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Découvrez tous mes conseils nutrition et diététique pour une alimentation plus saine au quotidien

2 commentaires Donnez votre avis
  1. Rien qu’à voir ce que contiennent les caddies de supermarchés, les aliments transformés et industriels ont encore de beaux jours devant eux… Personnellement, depuis que je mange bio et vraiment sain ma santé est meilleure à 35 ans qu’à 20 ans…..

  2. « le régime Paléo dans sa globalité, n’est juste pas adapté à notre siècle. »

    Il se pourrait cependant que dans sa globalité, le régime paléo soit adapté à l’humain et que c’est bien plutôt notre siècle qui soit bien peu adapté à notre nature…

    Le régime paléo bien compris et non « intégriste » m’a personnellement fait perdre 18 kg…

Moi aussi je donne mon avis