Ces substances que nous cache… le rouge à lèvres

Connaissez-vous vraiment cet allié séduction que vous transportez chaque jour dans votre sac à main ? Le rouge à lèvres, ce grand classique du maquillage et symbole de séduction par excellence cache dans son tube, en plus de jolies couleurs, des matières synthétiques et du plomb.

Rédigé par Annabelle Kiéma, le 27 May 2022, à 8 h 39 min
Ces substances que nous cache… le rouge à lèvres
Précédent
Suivant

Le rouge à lèvres fait partie de la panoplie séduction de millions de femmes à travers le monde. Chaque année, les marques vendent 900 millions de bâtons sur tout le globe, dont 300 millions en Europe.

Que trouve-t-on dans un bâton de rouge à lèvres ?

Si le rouge à lèvres se présente comme l’atout glamour des femmes, sa composition, elle, l’est beaucoup moins… Savez-vous de quoi est composé votre rouge à lèvres préféré ?

Les ingrédients du rouge à lèvres conventionnel

Dans un tube de rouge à lèvres standard, c’est-à-dire non bio, on retrouve :

  • des cires pour la consistance du rouge à lèvres ; le bâton doit en effet rester solide dans son tube, mais dans le même temps, doit pouvoir fondre et s’étaler sur les lèvres.

Les cires utilisées peuvent être d’origine animale (cire d’abeille), végétale (Candelila, carnauba, jojoba) ou synthétiques (esters gras synthétiques, huiles silicones).

Lire aussi : comment bien conserver ses cosmétiques maison ?

Pour éviter les cires synthétiques, n’achetez pas de rouges à lèvres qui mentionnent sur leur étiquette des ingrédients comme l’ozokerite ou cire microcristalline, qui sont des substances minérales provenant de différents hydrocarbures saturés.

ingredients rouge a levres

  • des huiles pour répartir les pigments et pour donner l’aspect brillant comme l’huile de ricin par exemple. Notez que le gloss, brillant par essence donc, contient de l’huile de paraffine, une substance provenant de la pétrochimie.
  • Des conservateurs pour éviter les microbes ; il peut s’agir des fameux parabens, soupçonnés d’être des perturbateurs endocriniens.
  • de la vitamine C et E provenant d’huiles végétales.
  • des graisses pour l’onctuosité (triglycérides, ester de glycérine, ester myricique, alcool gras).

De la graisse animale dans les rouges à lèvres ?

La graisse de baleine, longtemps utilisée dans les rouges à lèvres et dans d’autres cosmétiques est aujourd’hui fort heureusement interdite. En revanche, certains rouges à lèvres contiennent du squalène, qui est de l’huile de foie de requin !

  • des filtres solaires comme le dioxyde de titane et l’oxyde de zinc.
composition rouge à lèvre, composition cosmétique, ingrédients INCI

Plus de graisse de requin dans les rouges à lèvres. – © Kosim Shukurov

  • des colorants comme l’oxyde de fer (nanoparticules) et du phosphate de manganèse. Les pigments qui donnent leur teinte aux rouges à lèvres représentent la partie la plus chère du produit.

Le saviez-vous ? Une grande consommatrice de rouge à lèvres peut en ingérer 2 kg au cours de sa vie !

Où trouver un rouge à lèvres de qualité sans danger pour la santé et l’environnement ?

composition rouge à lèvre, composition cosmétique, ingrédients INCI, slow cosmétiqueFaites confiance à la mention Slow Cosmétique qui certifie des cosmétiques respectueuses de la planète et de la santé. Les rouges à lèvres des artisans du réseau Slow Cosmétique sont également de véritables soins, car ils sont riches en beurres et huiles végétales.

Découvrez les rouges à lèvres sur le site Slow Cosmétique >

Les ingrédients du rouge à lèvres bio

Les rouges à lèvres bio tiennent souvent moins bien que les standards. De plus, ils offrent une palette de couleurs moins large. Cependant, ils méritent amplement d’être préférés à leurs homologues synthétiques, vu leur composition !

Les rouges à lèvres bio contiennent :

  • Des huiles naturelles comme l’huile de jojoba pour l’hydratation.
  • Évidemment, des ingrédients pour nourrir les lèvres, comme le beurre de karité.
  • Des huiles essentielles pour le parfum.
  • De la cire d’abeilles ou végétale.
composition rouge à lèvre, composition cosmétique, ingrédients INCI, rouge a levres bio

Avoir l’oeil sur les ingrédients INCI est utile – © Africa Studio

La couleur naturelle est obtenue grâce à des pigments minéraux ou d’origine naturelle. Dans tous les cas, un rouge à lèvres bio ne contiendra ni colorants artificiels, ni conservateurs artificiels, ni parabènes, ni produits d’origine animale (sauf la cire d’abeilles). De même, il n’aura fait subir aucun test sur les animaux.

Rouge à lèvres, attention aux allergies !

Comme vu plus haut, les rouges à lèvres contiennent des conservateurs, choisis pour leurs vertus antibactériennes. Vous pouvez trouver ces conservateurs sous la dénomination phénoxyethanol ou de parabène.

Ces substances peuvent causer des réactions allergiques.

Certaines marques, vendues en parfumerie et en pharmacie, proposent toutefois des rouges à lèvres contenant d’autres conservateurs, connus pour être moins allergènes.
Également, même si des substances d’origine naturelles sont moins nocives, sachez qu’il persiste un risque d’allergie.

Ainsi, la lanoline (wool alcohol ou adeps lanae), qui est un mélange complexe d’esters d’alcools gras extraits du suint du mouton (l’équivalent du sébum), est naturelle, mais peut s’avérer hautement allergène. Il existe des substituts végétaux présentant les mêmes propriétés, mais avec moins de risques de réactions allergiques.

Quelles différences entre un rouge à lèvres et… un autre rouge à lèvres ?

Question plus que légitime, vu l’énorme différence de prix entre tous les rouges à lèvres du marché. Ainsi, si en moyenne on peut se procurer un rouge à lèvres de bonne qualité pour 12 ou 15 euros, certains bâtons affichent sans vergogne des prix allant jusqu’à 40€, quand ce n’est pas 50 !

L’association 60 millions de consommateurs a mené son enquête sur 18 tubes de rouges à lèvres. Sur les 5 jugés meilleurs sur des critères de qualité, c’est-à-dire ce que l’on attend d’un rouge (bonne tenue, facilité d’application, aspect, couleur, etc.), les prix font le grand écart !

Les résultats du banc d’essai

Les marques qui ressortent grandes gagnantes de ce test sont Guerlain, Bourgeois, Yves Rocher, Dior et PB cosmetics.

Ce qui a également penché en leur faveur est le fait que ces bâtons de rouge à lèvres, bien qu’ayant un fort pouvoir couvrant, sont exempts de métaux lourds comme le plomb. Cependant, leur tenue n’est pas exceptionnelle.

Grâce à ce test, on peut se rendre compte que le prix du rouge à lèvres ne détermine en rien sa qualité.

Le prix, pas un indicateur fiable

Ainsi, le tube de Guerlain qui arrive en tête de classement coûte environ 30 euros, alors que le tube de rouge PB Cosmetics (5ème sur les 18), spécialiste du maquillage discount, ne coûte qu’1 euro, sans les frais de port. Le rouge à lèvres discount sera un peu moins couvrant et tiendra certainement un peu moins longtemps ; cependant, les testeuses estiment sa qualité très correcte. La différence de prix s’explique par des frais moindres : pas de pub, une vente en ligne uniquement, pas de packaging et surtout, pas d’égérie vantant la qualité du produit et que les marques paient une fortune ! Son patron admet aussi que ses rouges à lèvres contiennent un peu moins de pigments que les autres.

En tout état de cause, sachez que les marques, quelles qu’elles soient, se procurent les mêmes matières premières, chez les mêmes grossistes. Comme quoi, c’est bien le rêve qu’elles nous vendent qui coûte si cher !

Du plomb dans le rouge à lèvres

C’est une info que vous avez déjà dû lire des dizaines de fois : la grande majorité des rouges à lèvres contient du plomb. Ce métal lourd est susceptible de provoquer des douleurs abdominales, des migraines, de la fatigue, des vertiges, etc.

composition rouge à lèvre, composition cosmétique, ingrédients INCI plomb

La couleur du rouge à lèvres n’a pas d’influence sur sa composition. © DC Studio

Plusieurs études visant à déterminer les conséquences réelles de la présence de plomb dans le rouge à lèvres ont déjà été menées. Ainsi, en 2007, l’association de défense des consommateurs américaine a lancé la campagne « Campaign for safe cosmetics » suite à une étude révélant la présence de plomb dans de nombreux rouges. En analysant 33 marques de rouges à lèvres différentes, l’association a ainsi découvert que 66 % des produits testés contenaient du plomb.

Les traces de plomb se situaient entre 0,03 à 0,65 ppm, ce qui est relativement peu élevé, mais apposé sur des muqueuses, le plomb est susceptible d’être en contact avec des aliments. De plus, l’étude a révélé que les rouges à lèvres les plus chers étaient souvent ceux qui en contenaient le plus !

De plus ou moins grandes quantités de plomb

La FDA (Food and Drug Administration) a réalisé elle aussi une enquête sur 400 rouges à lèvres disponibles sur le marché américain(1). Le résultat est sans appel : tous les rouges à lèvres testés contenaient du plomb, en plus ou moins grande quantité. Ainsi, si le taux moyen détecté a été de 1,11 ppm (parties par million), certaines marques présentaient jusqu’à 7,19 ppm. Parmi celles qui ont obtenu ces hauts scores, Maybelline et L’Oréal qu’on ne présente plus affichaient respectivement 7,19 et 7 ppm.

Le plomb est certes présent naturellement dans l’environnement, mais il existe aussi en raison de l’activité humaine. Il est un neurotoxique pouvant causer chez les enfants certains troubles du comportement. Prudence donc aux petites filles qui aiment emprunter le rouge à lèvres de maman ! Les femmes enceintes sont aussi particulièrement à risque.

Mon rouge à lèvres contient-il du plomb ?

Pour le savoir, vous pouvez réaliser ce petit test très simple :

  1. étalez un peu de rouge à lèvres sur votre main ;
  2. prenez une bague en or et grattez le rouge ;
  3. si le rouge change de couleur et devient noir, alors il contient du plomb…

Article republié

Illustration bannière. Composition rouge à lèvres : vérifiez de près les ingrédients INCI, la composition cosmétique. – © Look Studio
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Je fais partie de ce qu’on appelle désormais les « slasheurs » : je suis rédactrice / sophrologue / et j’enseigne le français comme langue...

19 commentaires Donnez votre avis
  1. titre putaclick

  2. cool

  3. Je n’achète que des rouges à lèvres bio depuis toujours et des marques non testées sur des animaux. Comme ça je n’ai rien à craindre. Je déteste les marques comme L’Oréal, Maybelline, Dior, Chanel, Yves Saint Laurent, Lancôme, Garnier… Pour moi, ce sont de grandes marques qui ne valent absolument rien.

  4. Bonjour j’aime votre article.

  5. oui oui je confirme

  6. Merci pour cette déclaration car cela sauve des vies aujourd’hui.

  7. J’ai teste et j’ai adoré merci vraiment Anabelle!

  8. bonjour , je viens de tester mon rouge à lèvre de marque Astra ; et il est devenu complimentent noir!!!! merci infiniment pour votre conseil , mais le question qui se pose quelle est la marque qui ne contient pas du plomb???

    • C’est inadmissible de mettre du plomb dans les rouges à lèvres. Je n’achèterai désormais que dans des marques bio. Sauf que là encore, certaines marques sont testées sur des animaux. Les marques que j’adore sont Logona et Lavera

    • Non, Anonyme Personne, les marques bio ne sont pas testées – normalement – sur les animaux, tests d’ailleurs interdits en France. Il suffit de vérifier la présence du logo. S’il y a un doute, contactez la marque !

  9. c est très pratique pour mon texte libre sur le maquillages

  10. j’ai testé mon rouge à lèvres avec une bague en or. IL A NOIRCI ET C’EST DU L’OREAL !!! Merci pour l’astuce.

  11. Les tests pour les cosmétiques sont désormais interdits en France, MAIS avec des restrictions ( en faveur de ceux qui considèrent l’ animal comme du « matériel de laboratoire  » bourreaux d’ animaux)et surtout pour ceux qui veulent travailler avec la Chine ( la majorité, bien sur) tester sur les animaux est obligatoire !!
    Alors, avant d’ acheter vos cosmétiques, renseignez vous, car même parmi les marques que nous jugeons éthiques, il y a désormais beaucoup d’ ambiguité.
    n’oubliez pas de signer l’ initiative citoyenne européenne, dont le lien a été donné par Athos..et n’ ayez pas peur de donner votre numéro de carte d’identité ou passeport . C ‘est sécurisé, et sachez qu’une pétition en ligne, sans preuve de l’identité du signataire n’ a aucune valeur juridique; ce qui est tout à fait logique .

  12. J’ai le plaisir de partager avec vous LA bonne nouvelle : PB Cosmetics est une société qui produit des rouges à lèvres (et des mascaras, crayons, etc) naturels sans tests animaux, au prix de 1€ pour les rouges, les eye-liners et 5€ le mascara waterproof. J’ai commandé, j’ai été livrée sous 48 heures sans le demander, j’ai essayé, j’ai adopté et j’ai transféré à mes copines ! Comme l’explique le dirigeant sur le site, il n’y a pas de star à payer pour la pub, pas de tests coûteux et inhumains, rien que du naturel. C’est génial !

  13. Santé : Alerte au rouge !

    Le rouge à lèvres serait toxique

    Une information inquiétante pour celles qui ne se séparent pas de leur rouge à lèvres ! Une récente étude américaine a prouvé que ces cosmétiques contenaient souvent des métaux toxiques. On vous explique…

    Si l’on savait que certains rouges à lèvres contenaient des substances dangereuses pour la santé, l’affaire a été confirmée. Des chercheurs de l’Université Berkeley ont mené à bien une étude très particulière. En effet, ces scientifiques ont décidé de tester 32 gloss et rouges à lèvres afin d’analyser ce qu’ils contenaient. Ces cosmétiques auraient tous été achetés aux Etats-Unis en grandes surfaces ou salons de beauté. En bref, des marques connues du public et utilisées par de nombreuses femmes. Le résultat de cette expérience est alors des plus inquiétants : près de neuf métaux toxiques sont détectés dans 60% des gloss. Le maquillage contiendrait des quantités importantes de ces substances telles que l’aluminium ou le chrome.

    ​Un danger pour la femme quand on sait que ces métaux favorisent divers cancers. Si vous comptiez jeter à la poubelle votre maquillage, attendez la suite. Les chercheurs ont ensuite rassuré les troupes. Les doses toxiques que contiennent ces rouges à lèvres sont élevées, certes, mais pas assez pour intoxiquer la consommatrice. Toutefois, le problème reste le même aux Etats-Unis. Aucune réglementation n’existe pour minimiser les doses de métaux lourds dans les cosmétiques, qui restent très dangereux pour l’organisme des enfants.

  14. Merci pour l’astuce du rouge à lèvres et de la bague en or ! j’essaierais de ne plus me faire avoir lol…

  15. Un grand merci pour toutes ces connaissances dans le domaine de la cosmétique! bravo

  16. Après un cancer du sein, voilà quelques années, et suivie dans un grand centre, j’ai pu retenir beaucoup de choses ! sur l’alimentation, le maquillage, les soins corporels, les vêtements (teinture)… etc…. !
    Depuis je suis passée au Bio ! En ce qui concerne le maquillage, même dans le Bio, toujours moins cher que les grandes marques, il y a de très bons produits.

  17. Fort heureusement ces beaux rouge à lèvres ne sont plus testés…dans l’anus des lapins et autres pauvres bêtes sacrifiées dans les laboratoires. Toutefois, 30 000 produits (lessives, détergents…) sont encore testés sur les animaux alors que l’on sait que le modèle animal n’est pas le bon pour l’homme car les effets secondaires ne sont pas mesurables. Moralité 1,3 millions de personnes se retrouvent à l’hôpital chaque année en France à cause des effets secondaires des médicaments (tous testés sur les animaux) et 20 000 personnes en décèdent. C’est 4 fois le nombre de tués sur la route et la 4ème cause de mortalité en France.

    Partout en Europe les citoyens se révoltent contre ces abominations désormais inutiles grâce aux méthodes alternatives … et la presse est muette, oubliant que « Ne rien faire, c’est laisser faire ».

    Les pouvoirs publics sont coupables de laisser perdurer un système dangereux pour la santé publique, ruineux pour la sécurité sociale, barbare pour les animaux.

    http://www.stopvivisection.eu/fr
    LIEN DIRECT POUR SIGNER : https: //ec.europa.eu/citizens-initiative/ECI-2012-000007/public/signup.do?lang=fr

Moi aussi je donne mon avis