Pourquoi les pommes sont de plus en plus farineuses ?

Rédigé par Emma, le 28 Dec 2013, à 12 h 22 min

Les pommes n’ont plus le même goût qu’avant ! Ce constat a été fait au mois d’août dernier par un chercheur japonais. Les causes de cette modification sont loin d’être anodines et pas forcément celles qu’on attendait…

 Les pommes, victimes du réchauffement climatique

Croquer dans une pomme bien sucrée et bien juteuse quand elle est tout juste cueillie est un vrai plaisir (surtout quand on a faim !). Mais en trouver une avec de le chercheur en agronomie japonais Toshihiko Sugiura*.

Dans une étude qu’il a mené au National Agriculture and Food Research Organization de Tsukuba au Japon, il a montré que les pommes avaient un goût et une texture modifiés… à cause du réchauffement climatique.

Le réchauffement climatique change le goût et la texture des pommes

Son équipe a étudié pendant 40 ans, entre 1970 et 2010, le cycle de floraison et de maturation de la Fugi (la pomme la plus courante dans le monde selon l’étude) et de la Tsugaru, dans deux vergers dans les préfectures de Nagano et d’Aomori. Au cours de ces années, les dates d’ouverture des bourgeons et les floraisons sont de plus en plus précoces, en lien direct avec l’augmentation des températures de l’ordre de 0,31 °C à 0,34 °C.

Cette précocité s’accompagne d’un changement du goût et de la texture des pommes :

  • une hausse des taux de sucres
  • une baisse de l’acidité
  • une baisse de la fermeté.

Pour exclure l’influence de facteurs non climatiques, les techniques de culture sont restées les mêmes pendant toutes ces années d’expérience.

Bref, à cause de la hausse du thermomètre, les pommes deviennent plus sucrées, plus molles et plus farineuses ! Les chercheurs notent que ces modifications ne sont pas toujours perceptibles par les consommateurs d’aujourd’hui, sauf pour ceux qui ont le palais sensible et averti, et surtout pour ceux qui ont pu goûter les pommes d’il y a 30 ans !

Mais tout le monde pourra s’en rendre compte dans les années qui viennent :  « Si le réchauffement climatique continue à progresser, les changements sur le goût et la texture des pommes pourraient devenir plus frappants avec des floraisons encore plus précoces et une hausse des températures pendant la période de maturation du fruit« , concluent les scientifiques japonais.

Une nouvelle peu réjouissante, qui corrobore celles qui ont déjà été constatées sur d’autres fruits et plantes comme le raisin, les poires et l’érable.

Pommes- Le saviez-vous ?

Logo pommes poires

En France, environ 20 kg de pommes sont consommés par an et par foyer.

  • Il existe plus de 400 variétés en France, dont 16 variétés très appréciées des Français.
  • La pomme détrône tous les autres fruits. Avec 22,6 % de part de marché, elle est le best-seller des primeurs et grandes surfaces de l’Hexagone.

*

Planetosocope : la production de pomme en France

 * Suguira et al. Changes in the taste and textural attributes of apples in response to climate change. Scientific Reports 3, Article number : 2418, Published

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Découvrez tous mes conseils nutrition et diététique pour une alimentation plus saine au quotidien

35 commentaires Donnez votre avis
  1. Bonjour, je suis surprise de constater que votre site peut nous rediriger vers des pages « potins sur les célébrités » ? très étonnant venant de votre part ! Vos convictions et vos valeurs sont fortement controversées selon la page vers laquelle vous nous dirigez…. Je suis très déçue

    • Cela s’appelle de la publicité ciblée, c’est selon tes recherches à toi que Google te trace, pas selon Consoglobe 🙂 …

  2. les pommes,c’est de la merde,avec leurs 35 traitements chimique,il y à bien longtemps que je n’en mange plus.

    • Oui, rien ne vaut un bon Mars ou Snickers !

  3. Mangez des pommes !

  4. Bonjour à toutes et à tous, et tous mes voeux pour 2014. Ah les pommes ! !C’est un fruit que j’adore, mais il faut les choisir. Avant,
    ( j’ai 75 ans), c’est vrai que les pommes avaient du gout, et étaient juteuses. Savez-vous ce que l’on peut faire avec les pépins ? Non bien sur. A part les jeter ! ! Quand vous en avez assez, vous les mettez dans une boule à thé, à moitié pleine, et les mettez dans vos confitures pendant la cuisson.Ils (les pépins) sont bourrés de pectine, et épaississent vos gelèes. Seulement voila. Le hic, c’est que les pépins des pommes actuellement ne sont pas développés, voir inexistants. La cause ? Les pesticides répandu à outrance tout au long de leur croissance.Il est quand même impensable de trouver des pommes sans pépins?Je mange une à 2 pommes par jour, et mon chien, lui est plus gourmand. Il en mange 3 ou 4 par jour. C’est un B A,et il adore. C’est comme ça que je récupère ces pépins. Quand il y en a !!!.

  5. J’ai retenu,récemment dans une émission sérieuse,que la pomme est le fruit qui contient le plus de traitements chimiques que les autres fruits!
    (MonSanto = empoisonneur mondial)Dans une commune assez proche,un producteur vante la qualité de ses pommes!seulement,il oublie de préciser qu’il traite à tout va!!!des chevaux non loin de là sont tombés malade…
    Comment faire encore confiance ???

    • Heureusement, il y a le bio qui permet d’avoir des fruits et légumes cultivés comme avant guerre, c’est à dire selon l’agriculture conventionnelle et non l’agriculture moderne.

    • Je voulais dire l’agriculture traditionnelle.

  6. Le réchauffement climatique …..il a bon dos ! j’ai mangé beaucoup de pommes de variétés anciennes en Limousin où j’ai vécu enfant, certes les pommes d’aujourd’hui n’ont plus le goût de celles d’autrefois, la faute en est 1°) que l’on ne trouve presque plus de variétés anciennes (calville blanche ou rouge; de Lestre; Saint Germain, etc ….en Limousin justement on a subventionné des vergers de pommes golden dont il n’était nul besoin en remplacement de pommiers anciens, le goût s’est uniformisé grace aux chercheurs-apprentis sorciers, à l’industrie agro-alimentaire et aux lobbys des grandes surfaces qui veulent des fruits uniformes, de conservation, calibrés, bref tout sauf la vie

  7. De nos jours, tous les produits de l’agroalimentaire sont de nouvelles variétés (par rapport aux années 1950-1960) et passent au moule du non-goût pour plaire à tous car insipides, avoir une croissance rapide et une rentabilité maximum. Le public capable de faire la comparaison diminue constamment avec le temps qui passe.
    La France n’a toujours pas compris que la seule façon de lutter à l’international est de faire des produits de qualité qui justifient un prix d’achat plus élevé. En banalisant des produits de mauvaise qualité, nous ouvrons la porte à l’importation de produits à bas coûts, comme tout le concentré de tomates qui vient de Chine, même sous des noms à consonances provençales.
    Faire de l’argent, obsession de quelques responsables, causera la ruine de tous…..

    • Tout à fait d’accord,le réchauffement climatique le mensonge du siècle….

  8. L’explication sur la modification de la qualité des pommes est la même que pour tous les produits agro-alimentaires. Les producteurs et les distributeurs veulent gagner du fric et le meilleur moyen d’y parvenir c’est de faire plaisir au consommateur. Donc on a remplacé les variétés locales par des variétés qui correspondent aux envies des consommateurs. Dans le sud, on a remplacé les traditionnelles goldens, plus ou moins farineuses, par des variétés « à la mode » : fuji, gala…Elles sont plus constantes, plus craquantes et plus précoces, mais ces variétés exotiques imposent beaucoup beaucoup plus de traitements et de pesticides. Au final, comme le consommateur « de base » qui oriente le marché donc la production est content, toute la filière se réjouit!

  9. qui est en mesure de répondre à cette question: que sont devenues les pommes Ariane?leur goût fruité, un peu acidulé et leur consistance ferme et croquante en faisaient un fruit délicieux, mais qui a disparu des marchés et des grandes surfaces.Alors?

    • La pomme Ariane est une variété récente, créé par croisement avec des pommes « sauvages » qui viennent d’une forêt naturelle de pommiers en Russie (mais qui est en train de disparaitre). Le but était de créer une variété naturellement protégé du chanvre (ou tavelure) pour utiliser moins de pesticide.
      Source un documentaire vu sur ARTE.

    • Personnellement les pommes que je mange sont acidulées croquantes juteuses…. Je les achète par caisse de 15 kg en production biologique…. sans aucun traitement… en Vendée et je les récupère à mon dépôt court circuit…. directement du producteur au consommateur… en prime pas de Tva… Je plante aussi tous les ans un pommier dans mon jardin….

    • je suis d’accord avec vous c’est une pomme au gout excellent, perso j’en trouve chez mon primeur (Fruits d’amour) a Enghien les Bains 95.

  10. 2 ans après Fukushima les pommes japonaises n’ont plus le même goût. Le réchauffement climatique a bon dos, surtout que la température ne monte plus depuis 15 ans !!

    • pardon pour la faute de grammaire mais cette histoire de réchauffement fait plus que m’agacer

    • Il n’y a pire sourd que celui qui ne veut entendre. Et il faut vraiment être sourd et aveugle et, de plus, de mauvaise foi pour refuser d’admettre que le réchauffement climatique est bien là, qu’il fait fondre les glaces du Pôle Nord, qu’il fait fondre les glaciers etc.
      Qui est-ce qui vous paie pour raconter de telles inepties?

  11. Bonjour,
    Désolée de contredire l’article, mais les pommes bio que j’achète directement chez l’arboriculteur qui nous livre une fois par mois dans notre AMAP, ont le même goût que les pommes de mon enfance et pourtant elles sont cultivées en Picardie, très exactement dans l’Aisne et elles sont délicieuses, sucrèes, non farineuses…
    La Picardie échapperait-elle au changement climatique, qui n’est en fait, qu’une vaste fumisterie pour cacher bien autre chose…!

    • Quant aux scientifiques Japonais… là ils font très fort…
      Comme si nous avions oublié Fukushima…??????!!!!!!!

    • Bravo j ai le même circuit….!!

  12. s’il était juste les pommes!!! LES FRUITS N’ONT PLUS DE GOUT D’AUTRE FOIS DE TOUTES LES FAÇONS » » » IL S’AJOUTE A CELA, LA CUEILLIR TROP VERTES, ET COMPTER SUR SA MATURATION PENDANT LE TRAJET….. BREFS, LES EFFETS CLIMATIQUES D’ACCORD, MAIS PAS SEULEMENT CELA….

  13. mangez des pommes de Normandie ou de Picardie (Bénédictin etc ….. )

    • c’est exact,les pommes de normandie sont aussi bonnes que les pommes d’antan, mais il est vrai que les pommes dites « bio » ont bien meilleur goût que les pommes ultra traitées achetées en grande surface, voire sur les marchés

  14. Le fait qu’un peu plus de soleil ou de chaleur rende les pommes plus sucrées, plus molles et plus farineuses est déjà connu, par exemple des variétés Elstar ou Cox Orange, qui sont des variétés de pommes bien croquantes, sucrées et acidulées quand elles poussent dans le nord, n’ont par contre plus aucun goût quand elles poussent dans le Var, elles sont mêmes farineuses …. (sauf cette année relativement pluvieuse et moins chaude….)!
    C’est un phénomène qui s’accompagne souvent avec ce qu’appellent les allemands « Glasigkeit » (des pommes « vitreuses » (??)), un problème de métabolisme du sucre en début de croissance, surtout quand il fait (trop) beau et chaud au printemps!
    Remède : tailler moins, pour que les pommes restent à l’ombre du feuillage…!

    • cette année toute la végétation a étée en retard d’un mois et les pommes en ont pâti: elles sont plus petites que les années précédentes parce qu’elles n’ont pu grossir assez longtemps le printemps écourté ne leur a pas donnél’eau necessaire à un développement normal ensuite elles ont muri arrêtant leur croissance voilà en espérant que l’an prochain il n’y aura pas de décalage.
      d’autre part on cultive des pommes partout :le climat compte beaucoup et c’est en Bretagne qu’elles sont les meilleures.

  15. c’est très juste, j’ai 84 ans et je me souviens bien des pommes
    d’autrefois, il y avait une nette différence de goût entre les
    variétés; continuez à informer, merci.
    Suzanne

  16. Attention de ne pas tout mettre sur le dos du réchauffement climatique. Les grands distributeurs veulent des fruits qui « tiennent le coup », c’est la raison principale des différents « croisements » qui nous apporte des beaux fruits, mais sans goût, fruits bio compris, à très peu d’exception près.

  17. J’ai remarqué la même chose que les pommes n’ont pas le même goût, qu’elles sont farineuses. Cependant j’ai commencé à acheter les pommes biologiques et je suis très heureuse de rapporter ques les pommes biologiques ont le même goût du temps jadis. Elles sont délicieuses! Alors achetez biologique!

    • Je confirme. D’autant plus qu’on peut éviter de peler les pommes bio qui n’ont pas subi les dizaines de traitements habituels des pommes « industrielles ».

  18. EN soi ce n’est pas grave car la pomme est un fruit qui ne se mange pas mur; la pomme est récoltée avant maturité et elle poursuit sa maturation/conservation en chambre froide jusqu’à ce qu’elle parte chez le distributeur. Un pomme mure (comme une poire), c’est immangeable).

    • Inexact: il faut distinguer les pommes d’automne, reine des reinettes ou gala qui se récoltent fin septembre au plus tard, et qui ne sont vraiment bonnes que si cueillies mures, c’est à dire bien colorées.Ce que vous dites est vrai pour les variétés longue conservation,qu’il est possible de cueillir jusque fin octobre, voire plus tard,elles ne seront bonnes que 2-3 mois plus tard.J’arrive à conserver des reinettes de Brive en cave jusqu’à juin de l’année suivante, et elles sont excellentes!

    • Ce qu’il ne faut pas entendre. J’en déduis que vous n’avez jamais savouré une pomme dont la queue se détache toute seule de l’arbre pour tomber dans le creux de la main. C’est bien triste pour vous mais n’en faite pas une généralité.

Moi aussi je donne mon avis