Je viens manger chez vous avec Beyond Croissant

Rédigé par Emmanuel Daniel, le 12 Mar 2014, à 15 h 51 min
Cet article a été sponsorisé, mais nous gardons
notre liberté éditoriale et y avons écrit ce que nous pensons.

Beyond Croissant permet à des inconnus de se rencontrer chez l’un d’eux pour “partager plus qu’un repas“. J’ai testé le concept pour vous, et c’est plutôt pas mal.

FoodHost + Foodguest = une rencontre culinaire via Beyond Croissant

Toc, Toc, Toc. La porte s’ouvre sur une tignasse blonde et un grand sourire. Les bouteilles de vin et les verres sont déjà sur la table du salon. Pas de doute, Aurel sait recevoir. Rien de plus normal quand on sait que cette juriste a fait des rencontres autour d’un verre et d’un repas son gagne-pain.

beyond-croissant-repas-communautaire-consommation-collaborative-01Le concept est diablement simple : chacun peut proposer un dîner aux dates de son choix sur le site de Beyond Croissant et des inconnus peuvent réserver une place et se pointer pour tailler une bavette autour d’un plateau de fromage, d’une salade ou encore d’un repas gastronomique.

L’hôte choisit le menu ainsi que le prix qu’il souhaite faire payer, généralement une participation aux courses.

L’idée est née d’un constat. Aurel et son amie se sont rendu compte que lors de leurs séjours à l’étranger, il était presque impossible de passer du temps avec les locaux, de se faire inviter chez eux.

Pas besoin de partir à l’étranger

Les expats sont toujours entre eux”, fait remarquer la juriste. Et pas besoin de partir à l’international pour avoir envie de rencontrer des autochtones, le même problème se présente également en France. “Quand tu arrives dans une nouvelle ville et que tu ne connais personne, tu n’as pas forcement envie d’aller sur un site de rencontre pour te faire de nouveaux potes”, ironise-t-elle.

beyond-croissant-repas-communautaire-consommation-collaborative-05-banBeyond Croissant : une rencontre avant tout, le repas n’est qu’un prétexte

Ce lundi soir, les 5 convives apprennent à se connaître autour d’un plateau de fromage bien garni (mention spéciale pour le gouda au cumin) et de bonnes bouteilles, le tout pour 10 euros. “Le repas n’est qu’un prétexte pour se rencontrer“, insiste Aurel, “j’aurais très bien pu proposer une pizza et du Babibel !”.

Il n’y a pas de menu imposé, elle préfère même que les invités découvrent le repas en entrant dans l’appartement (une fois la question des régimes alimentaires spéciaux évacuée).

beyond-croissant-repas-communautaire-consommation-collaborative-02Sa cible ? “Autant les étudiants dans leur 10m² que le couple de retraités qui veut avoir du monde à manger. L’idée était de faire que les gens se rencontrent autrement”. Pas besoin d’avoir un penthouse de 200m² et un diplôme de chef cuisinier pour que la soirée soit réussie.

etoile, tapis végétalC’est en cela  que Beyond Croissant se démarque de ses concurrents comme co-lunching (rencontre au restaurant) ou cookening qui sont plus axés sur la qualité des lieux et des repas (ndlr : Beyond Croissant et Cookening ont un partenariat).

> Suite : Recevoir dans son salon : pas de chichi

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Emmanuel Daniel est un journaliste indépendant de 25 ans qui s’intéresse particulièrement aux alternatives politiques et économiques au système actuel....

Aucun commentaire, soyez le premier à réagir Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis