Agir pour la planète

Stop à la pêche en eau profonde : le combat 2012 de consoGlobe

Stop à la pêche en eau profonde : le combat 2012 de consoGlobe
Vous aimez ? Partagez :

consoGlobe, à l’occasion de la semaine du Développement durable, a le plaisir d’annoncer son « combat 2012″ : contre la consommation de poissons d’eaux profondes avec le parrainage de  Maud Fontenoy

Défendre une cause, c’est aussi notre vocation

fontenoy pecheAu-delà de la promotion des nouveaux styles de vie et de consommation engagés depuis 2005, consoGlobe a toujours essayé de se mobiliser pour des causes (1).

Cette année, consoGlobe mobilise ses membres, ses partenaires et le public pour renoncer à une consommation dévastatrice pour l’environnement : la consommation de poissons issus de la pêche en eaux profondes.

Pourquoi ce combat ?

grands fonds

consoGlobe veut chaque année défendre une cause qui concerne le grand public, qui ne soit pas trop abstraite ni trop gadget, avec un projet qui repose sur ses valeurs et qui défend une vision de la consommation éthique et respectueuse de l’environnement.

Ne pas consommer ce type de poissons : c’est simple et avec de grands avantages

La pêche en eaux profondes ne représente qu’une toute petite part de la pêche nationale (1,8%) et communautaire (0,5%) mais cause des ravages environnementaux hors de proportion avec sa valeur.

>> Renoncer à quelques espèces de poissons « profonds » (empereur, sébaste, sabre noir, légine, lingue bleue…) ne déséquilibrera pas la filière pêche (2) mais enverra un message clair de la part des consommateurs : on ne veut pas consommer au prix de dégâts irréversibles pour les océans.

En quoi consiste cette campagne ?

- Elle veut inciter à ne plus acheter de poissons d’eaux profondes ; qui est un objectif concret mais plus facile à atteindre que  de se conformer à  la liste complète des poissons à éviter. La pêche en eaux profondes concerne peu de poissons dont il est assez facile de se souvenir.

  • Par ailleurs, notre série sur le Guide des poissons fait une revue complète de tous les poissons en les classant : feu rouge, vert ou orange en fonction de l’état de l’espèce :  Quelles espèces de poisson acheter ?

- consoGlobe s’est déjà beaucoup engagé dans l’information pédagogique et l’incitation à l’action sur le sujet de la surpêche et des poissons à consommer ou pas.

Une cause commune, un parrainage et un partenariat  Stop à la consommation de poissons pêchés en eaux profondes, un projet qui rassemble Jean-Marie Boucher de consoGlobe à  Maud Fontenoy comme Marraine du projet et sa Fondation pour les océans comme partenaire.

Des actions concrètes pendant la campagne :

* Lancement d’une charte consommateur et d’une pétition permettant de signer un engagement personnel à renoncer à l’achat d’une liste de poissons, (19 mars)

* Création d’un dossier web spécifiques et d’une page facebook,

* Co-édition d’outils pratiques pour internet, en papier ou pour smartphone (Le guide d’achat des poissons, le Guide des poissons pour les enfants, des Fiches pratiques Poissons à éviter…),

* Lancement d’un Planetoscope Spécial Océans et biodiversité marine,

Pour chacun de nous, une double raison de s’engager

Quand un consommateur s’engage, l’environnement en profite et consoGlobe aide la Fondation Maud Fontenoy : un don est fait à la fondation pour les océans à chaque fois qu’un internaute,  signe la pétition « stop aux poissons d’eaux profondes »

 

Rejoignez-nous pour sauver les océans !

 

La fiche pratique des poissons à éviter
FP-poissons-fonds

FP-poissons-profonds-stop

Deux autres manières d’aider la Fondation Maud Fontenoy  :

- Faire un achat sur la boutique Nouvelle consommation de consoGlobe,

- S’inscrire pour donner quelque chose sur consoRecup, le service de don écologique et solidaire de consoGlobe.

Ainsi, chaque action a un double effet bénéfique :

*

 

(1) Création d’Achatducoeur.com, premier site de shopping humanitaire, fin 2005 ; création de produnjour.com, projet citoyen visant à aider les étudiants et lycéens à trouver leur voie professionnelle ; etc.
(2) En France, une dizaine de bateaux sont spécialisés dans la pêche des profondeurs. Marginale économiquement, cette pêche est pourtant fortement subventionnée par la France et par l’Union Européenne.

Réagissez :
Donnez votre avis
Envoyer cet article par e-mail


4 commentaires Donnez votre avis
  1. Heureusement que nous avons les avis très éclairés de Maud Fontenoy pour décider quoi manger. Les scientifiques qui connaissent réellement le sujet, et ils sont rares, n’ont pas tout à fait son avis…

    • Bonjour Le sann, c’est intéressant mais on aimerait en savoir plus sur ce à quoi vous faites allusion ? pouvez vous préciser ce « que disent les scientifiques » ? et consoglobe, pouvez vous nous donner votre avis aussi sur le point de vue scientique ? merci
      Michèle

  2. c’est pas nouveau ce combat contre la peche profonde .mais l’initiative est intéressante,plus il y aura de monde et mieux ce sera.

  3. Bravo consoglobe pour cette belle initiative ; les poissons vous disent « profondément merci » :)

Moi aussi je donne mon avis