Soutenir la confusion sexuelle dans les vignes

Quel rapport entre les vignes, le vin et une activité sexuelle ?
Et, bien c’est simple, nos vignes sont le lieu d’une intense activité sexuelle. Non pas des vignerons désinhibés par la dive bouteille ! Il s’agit de la confusion sexuelle de nos amis les insectes.

 Les insecticides et pesticides nuisent au vignoble

pesticidesC’est le printemps, avec tout ce que cela signifie comme regain d’activité reproductrice chez les animaux, nuisibles ou pas. Les jours rallongent et les viticulteurs sont tentés de limiter la présence de certaines espèces qui ravagent les vignes et les récoltes, comme par exemple, les papillons nuisibles.

Oui mais voilà, à trop utiliser des insecticides, on ne sacrifie  pas seulement la qualité sanitaire de la récolte. Asperger le vignoble de pesticides de manière préventive est donc une impasse si on veut préserver qualité et réputation du cru. Au final, c’est le revenu de revenu de l’exploitant qui est en jeu.

Brouiller le comportement sexuel comme approche insecticide

Des vignerons du Pomerol ont décidé de recourir à une méthode originale, la “confusion sexuelle”, pour freiner la prolifération des nuisibles.

Cette méthode existe depuis les années 90 mais a été surtout utilisée concernant les vergers : la lutte par confusion sexuelle est utilisée efficacement contre notamment la Tordeuse orientale du pêcher, et également par les producteurs de pommes, de poires, de noix.

La confusion sexuelle, comment ça marche ?

confusion sexuelle pommiersContrairement aux insecticides qui détruisent oeufs ou larves, cette méthode empêche la rencontre des papillons. Les femelles des Lépidoptères ravageurs émettent un mélange phéromonal pour attirer le mâle et s’accoupler.

On perturbe la rencontre en brouillant le comportement sexuel des insectes mâles à l’aide de capsules bourrées de phéromones de synthèse et dispersées dans les vignes.

L’apport de ces phéromones dans l’atmosphère de la parcelle désoriente donc nos pauvres papillons mâles :  la reconnaissance des femelles ne faisant plus, cela a pour pour effet de diminuer fortement les accouplements ; et donc, de réduire les attaques des vers sur les grappes de raisin.

En général, les diffuseurs sont placés dans les vignes au mois d’avril.

.

La suite > La confusion sexuelle se pratique en groupe