Ronronthérapie : le bien-être félin

Ronronthérapie : le bien-être félin

Hypertension, stress, anxiété, insomnie… Nombreux sont ceux qui souffrent de ces maux du XXIe siècle. Envie d’y remédier naturellement ? Mettez-vous à la ronronthérapie !

Ronronthérapie : quand les chats nous apaisent

Ronronthérapie“… Ce mot prête à sourire mais il prêche des convaincus du côté des propriétaires de chat. Dans le milieu scientifique, la ronronthérapie est de plus en plus prise au sérieux.

Apeuré et heureux, le chat ronronne

Associé à un état de bien-être chez le félin, le chat ne ronronne pas seulement lorsqu’il est heureux, mais également dans les situations de stress ou de peur. Selon quelques scientifiques, le ronronnement n’aurait rien à voir avec l’état émotionnel de l’animal mais simplement consécutif d’un rétrécissement d’une veine entre le foie et le diaphragme qui entraînerait des vibrations sous la pression du sang.

Mais qui n’a jamais entendu le ou la propriétaire d’un chat expliquer une sensation de soulagement et d’apaisement grâce à son chat ? Dans un état de grande tristesse, certains expliquent que leur chat vient spontanément ronronner à proximité. D’autres expliquent que leur animal vient se poser parfois sur les zones du corps qui les font souffrir, le ventre par exemple. Et pourquoi pas ?

C’est dans les années 1950 que des scientifiques américains soutiennent pour la première fois les vertus thérapeutiques du ronronnement des félins. Depuis, l’idée fait son chemin.

Chat, fréquence et apaisement

L’un des facteurs de l’effet positif des ronronnements sur l’Homme est la fréquence des vibrations. Entre 25 et 50 hertz, les ronronnements félins sont des fréquences basses reconnues pour provoquer directement et profondément des émotions chez les individus. Certaines études sont même parvenues à prouver que les ronronnements des chats auraient une action anabolisante sur l’Homme et sur l’animal, permettant une meilleure récupération des blessures.

Mais qu’est-ce qui explique cet état de sérénité et d’apaisement au contact d’un chat qui ronronne ? On évoque une production de sérotonine dans le cerveau. Plus largement, on considère que le ronronnement des chats apaise les personnes stressées, permet la détente et favorise l’endormissement, calme les anxiétés et l’agressivité. On considère même que la ronronthérapie limite l’hypertension et apaise le rythme cardiaque, diminuant alors le risque d’infarctus.

*

La suite p.2> Ronronthérapie : comment faire ?