Rééquilibrer son alimentation : le régime acido-basique

Rééquilibrer son alimentation : le régime acido-basique

Nos (mauvaises) habitudes alimentaires et notre mode de vie affectent l’équilibre de notre organisme. Celui-ci subit des défaillances métaboliques et devient bien souvent trop acide. En effet, notre corps est composé de fluides dits alcalins (comme le sang par exemple) ou acides (les sucs digestifs).

Notre organisme doit faire la balance entre les deux. Notre alimentation étant aujourd’hui trop riche en aliments acidifiants : viandes, oeufs, produits laitiers, sucres raffinés … nous devons la réajuster.  Comment rééquilibrer son alimentation ? C’est l’objectif même du régime acido-basique.

A la recherche de l’équilibre acido-basique …

Le régime acido-basique ne vise aucunement la perte de poids

Les régimes miracles, on a du mal à y croire ! Les régimes dont l’efficacité peut être prouvée sont plutôt ceux que l’on peut considérer comme les régimes “santé”, comme l’est le célèbre régime Crétois.

En effet, il a été prouvé dès les années 50 que les Crétois étaient beaucoup moins sujets aux problèmes cardio-vasculaires. Leur secret résidait dans leur alimentation, riche en vitamines, minéraux et fibres et surtout pauvre en graisses saturées.

L’objectif du régime acido-basique est triple :

  • rétablir l’équilibre de l’organisme
  • accroître la vitalité
  • prévenir les maladies, dont l’ostéoporose en particulier

En effet, un déséquilibre acido-basique entraîne fatigue, maladies infectieuses mais aussi déprime, insomnies …

Une histoire de pH

Le pH est la mesure d’acidité et d’alcalinité de notre organisme. Ainsi, s’il est trop acide ou à l’inverse trop alcalin, notre organisme risque de subir quelques faiblesses.

Souvenez-vous de vos cours de physique/chimie : un pH tournant autour de 7 est neutre (c’est le cas de l’eau par exemple). Toute substance inférieure à cette valeur est acide ; une substance supérieure à 7 est donc définie comme alcaline.

Les mesures de pH sont différentes d’une partie du corps à l’autre. Ainsi, le taux de pH des sucs intestinaux est d’environ 8, alors que celui des sucs gastriques varient autour de 3 et que le pH sanguin est d’environ 7.4

Notre corps s’efforce chaque jour d’atteindre l’équilibre, pour demeurer en bonne santé, c’est-à-dire de maintenir un pH neutre à 7. Lorsque le pH est déséquilibré, cela entraîne l’apparition de bactéries, champignons, virus et autre parasites.

Comment savoir si votre organisme est déséquilibré ? Si vous êtes particulièrement fatigué, subissez des douleurs articulaires ou musculaires, il se peut que votre organisme soit trop acide. Pour savoir si l’organisme est trop acide ou trop alcalin, il faut mesurer le pH urinaire (le test des bandelettes prescrit par le médecin) ou faire une prise de sang.

L’élimination des acides

Notre alimentation est aujourd’hui trop riche en aliments acidifiants : viandes, oeufs, produits laitiers, sucres raffinés … L’organisme a du mal à éliminer ce surplus d’acides.

Notre organisme élimine les acides via :

  • les poumons car ils rejettent les acides volatils qui seront transformés en gaz carbonique rejeté lors de la respiration
  • les reins car ils rejettent les acides non volatils (l’acide urique par exemple)
  • la peau lors du phénomène de transpiration

L’objectif du régime acido-basique est donc de rétablir l’équilibre entre aliments acidifiants, et aliments alcalifiants que sont par exemple les fruits et légumes qui font souvent défaut dans notre alimentation quotidienne.

Il faut que ces deux grandes classes d’aliments soient présentes dans notre alimentation.

Ainsi, pas question d’abolir un aliment, quel qu’il soit, ce qui est souvent le cas dans les régimes amincissant : ils prônent souvent des aliments interdits.

*

La suite p.2> les bases du régime acido-basique