Pêche en eaux profondes : quelques distributeurs renoncent

Rédigé par Vincent, le 30 mar 2016, à 16 h 30 min
Pêche en eaux profondes : quelques distributeurs renoncent

Le chalutage de fond, une technique de pêche non durable, constitue l’un des combats écologiques les plus importants de ces dernières années. En effet, la pêche en eaux profondes est une technique peu pourvoyeuse d’emplois et qui constitue un désastre pour la biodiversité marine, car elle racle les fonds marins pour pêcher uniquement certaines espèces.

Dès 2012, consoGlobe dénonçait cette technique de pêche en eaux profondes en lançant notamment une pétition sur le sujet. Malgré le succès de la mobilisation populaire, le Parlement européen avait décidé en décembre 2013 de rejeter l’interdiction du chalutage en eaux profondes.

Le 17 mars 2016, c’est au tour de l’Assemblée Nationale de rejeter cette interdiction dans le cadre de la loi sur la biodiversité. Un nouvel échec donc pour l’interdiction de la pêche en eaux profondes. Toutefois, certaines grandes enseignes n’attendent pas la loi pour s’engager contre cette pratique.

La grande distribution s’engage enfin contre la pêche en eaux profondes

Certaines enseignes se sont engagées, au nom de leur image responsable en terme de respect de l’environnement et des ressources halieutiques, à des efforts plus ou moins importants pour se préserver de la suspicion de l’opinion publique à leur encontre.

Intermarché arrête progressivement la pêche en eaux profondes

Intermarché est un partisan historique de la pêche de poisons des profondeurs car l’enseigne est la seule a posséder sa propre flotte de pêche, la controversée Scapêche. Intermarché a longtemps milité pour le maintien de chalutage de fond.

La Scapêche, filiale d’Intermarché, fait travailler 220 marins sur 18 navires dont  les 6 plus gros – jusqu’à 46 mètres de longueur – spécialisés dans la pêche profonde, surtout au large de l’Irlande et de l’Écosse.

Tardivement, elle a annoncé le 29 mars dernier un désengagement progressif de la pêche en eaux profondes d’ici 2025. L’enseigne a, d’autre part, déjà arrêté en 2015 toute activité de pêche à plus de 800 mètres de profondeur.

INTERMARCHE

L’enseigne a lancé un plan « pêche durable 2025 » pour réformer ses pratiques. Ce changement fait suite à une dégradation de l’image du supermarché suite aux nombreuses campagnes lancées par les ONG, comme expliqué ci-dessous en 2013.

« Le consommateur recherche un poisson de qualité à prix compétitif, toute l’année mais il est aussi de plus en plus sensible à une consommation responsable », indique Didier Duhaupand, le président d’Agromousquetaires, la filiale d’Intermarché en charge de la Scapêche.

Les efforts des autres enseignes

Carrefour et Casino se sont engagés à retirer de la commercialisation les espèces concernées par la pêche en eaux profondes. Le 20 décembre 2013, le groupe Auchan annonçait dans un communiqué la suspension de la commercialisation de trois espèces particulièrement représentatives du péril de la biodiversité des fonds sous marins :

poissons pêche

Une technique de pêche désastreuse

Selon un sondage BVA, en 2013, 71 % des français sont opposés à la pêche en eaux profondes, et sont prêts à mettre la pression sur les enseignes en boycottant le poisson pêché en eaux profondes.

D’immenses filets lestés raclent les fonds marins jusqu’à 1.800 mètres de profondeur et dévastent des éco-systèmes multi-millénaires et des espèces vulnérables, dont certaines, menacées d’extinction.

L’enjeu n’est pas si grand du point de vue économique.

L’élimination progressive des chaluts de fond et filets maillant de fond par les pêcheries européennes d’espèces profondes ne concernerait que 1 % du total de la pêche du la zone visée, l’Atlantique du Nord-Est.

Page suivante :

Le classement 2015 des distributeurs vertueux

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...

Je change la donne : je contribue à l’action de consoGlobe.com !

Chargement
Sélectionnez une méthode de paiement Chargement

Paypal vous offre aussi la possibilté de payer simplement avec votre carte de crédit, sans créer de compte Paypal.

Informations personnelles

Total du don : 5.00€

En faisant un don, vous participez à l'action de consoGlobe.com. Vous permettez ainsi à l’équipe de vous fournir des articles uniques et de qualité. Et surtout un jour, peut-être, vous nous permettrez de vivre sans publicité !


Animateur du blog consommerdurable, j'aime rédiger des articles plus informatifs et pour cela, je suis ravi de pouvoir contribuer sur consoGlobe. Cela me...

6 commentaires Donnez votre avis
  1. Sur les 11 chalutiers en eau profonde, 9 appartiennent à INTERMARCHE!

    Intermarché cette atroce enseigne qui détruit les océans et qui en plus soutient l’élevage intensif (atroce ferme des mille veaux)

    L’humain n’est pas fait pour manger de la poisson, ni de la viande ni boire du lait!

    Combien de sièces faudrat-il encore pour que les humains respectent les animaux??!!

    Quant à cette loi sur la biodiversité mais quelle hypocrisie!Une loi qui ne respecte en rien l’environnement mais qui sert uniquement les intérets de ces multinationales qui détruisent notre environnement et les chasseurs (ces sadiques qui ne servent à rien)!

    Honte à la France

    En 2017 SVP ne votez pas pour les socialo!

    • @cathy: qu’est ce que la ferme des mille veaux? Ne me dis pas qu’ils vont vouloir encore entasser de pauvres bêtes dans d’atroces conditions?

  2. Evidemment, il FAUT RENONCER à ces méthodes, à nos modes de vie, à la surpêche, à la surconso, à la sur sur sur… faute de quoi, c’est nous que nous mettons en danger.
    Qu’y perd le consommateur? Pas grand chose, sauf à retrouvr un peu de sens, un peu de gôut (aux aliments), un peu d’estime de soi et des autres, et de la terre.
    Par contre, les GROSSES SURFACES et enseignes…

  3. Un vote qui va à l’encontre d’intérêts écologiques majeurs et évidents en..2014…il nous faut combien de temps encore , pour comprendre que ces enjeux sont prioritaires et vitaux pour notre espèce ? avis subjectif et personnel? IL se peut que oui , mais je crois que la simple vus de notre environnement et de ce que nous en faisons ( et au fait que nous en fassions partie ) devrais nous pousser à un peu plus d’humilité et d’attention face à la nature..si vous ne le faites pas maintenant , messieurs les grands décideurs , c’est que vous ne croyez à ce type d’arguments…que vous faut il donc e plus pour changer de position…plus d’infos? moins d’intérêts ? plus de volonté? de l’audace? ou plus de catastrophes en cascades? Je vous laisse réfléchir..

  4. Pour ma part je boycotte les distributeurs qui boycottent les poissons de grands fonds européens tout en continuant d’importer des poissons de grands fonds des antipodes. Quelle hypocrisie et que de manipulations des données de toute part. Une belle opération de mainmise des ONGE sur les instances de décision. La société dite civile s’instaure en pouvoir contre la démocratie en prétendant représenter à elle seule la société. Contre pouvoir oui mais de pouvoir quasi totalitaire.

  5. A votre avis qui est le plus grand prédateur de la planète ? activeau.fr/Blog.asp?ItmID=19485&Title=A%2Dvotre%2Davis%2Dqui%2Dest%2Dle%2Dplus%2Dgrand%2Dpredateur%2Dde%2Dla%2Dplanete%2D#Comments

Moi aussi je donne mon avis