Omega 3, profitez des bonnes graisses sans nuire à la surpêche

Où trouver des omega 3 dans son alimentation sans contribuer à la surpêche ? Pourquoi sont-ils si importants ? Nous faisons une point complet.

Omega 3, profitez des bonnes graisses sans nuire à la surpêche

D’après plusieurs études portées sur des populations à la longévité exceptionnelle, comme les Japonais ou les habitants de la Crète, il ressort que leur alimentation est riche en huile de colza, soja et poissons gras, donc en omega 3. Chez les Inuits et les Japonais, on a démontré le lien entre consommation d’omega 3, via la consommation élevée de poisson, et un faible taux de mortalité par maladies cardiovasculaires. Mais comment compléter notre régime en omega 3, sans contribuer un peu plus au phénomène de la surpêche ?

Les acides gras omega 3, tout le monde connait, ce sont « les graisses bonnes pour la santé ». Pourtant l’AFSSA estime que 100 % de la population française ne reçoit pas deux tiers des apports journaliers recommandés  dont elle aurait besoin, alors qu’on consomme trop d’omega 6. Et c’est bien dommage, car les omega 3 possèdent de nombreuses vertus thérapeutiques, notamment pour la prévention des maladies cardio-vasculaires, la dépression ou même de la schizophrénie. Faites le point sur les omega 3, et comment les trouver dans votre alimentation.

Le point sur les omega 3 et leurs vertus

Les omega 3, ces bonnes graisses, sont des acides gras (AG) polyinsaturés : ils sont nécessaires à notre corps et à la santé, mais on ne les trouve que dans l’alimentation ou les compléments alimentaires.

Ils protègent notre coeur, nos vaisseaux, nos articulations, notre cerveau et ce sont des alliés minceur non négligeables.

Alors que l’alimentation moderne nous fournit trop d’omega 6, on ne consomme pas assez d’omega 3 : on mange 4 à 5 fois moins d’omega 6 que d’omega 3, alors qu’il faudrait en manger 14 fois moins. Ce déséquilibre est à l’origine de bien des dérèglements de la santé et favorise certaines maladies cardiovasculaires, certains cancers, du côlon notamment, et la résistance à l’insuline.

omega 3 sardines

Les sardines et d’autres poissons sont riches en omega 3, mais victimes de la surpêche.

Les vertus des omega 3

Ces acides gras ont surtout été étudiés pour la prévention cardio-vasculaire. Les recherches montrent que ces nutriments ont un véritable intérêt préventif.

Les omega 3 agissent à plusieurs niveaux :

  • Ils limitent le processus inflammatoire au niveau des artères.
  • Ils améliorent le processus de coagulation : les omega 3 favorisent la fluidité du sang, préviennent la formation de caillot et permettent ainsi au coeur de bien fonctionner.
  • Ils abaissent le taux des triglycérides circulant dans le sang. Les omega 3 diminuent le taux de triglycérides, des graisses parfois en excès dans le sang, et ils améliorent la solubilité, le transport et l’élimination du cholestérol en trop.
  • Ils réduisent la pression artérielle.

Les effets sur l’humeur des omega 3

Concernant les processus nerveux et psychologiques, seules des études d’observation ont été conduites pour étudier l’effet des omega 3 sur l’humeur. Ces études révèlent également que les consommateurs réguliers d’aliments riches en omega 3 comme le poisson gras ont moins de troubles de l’humeur à type de dépression.

Les omega 3 sont fortement recommandés durant toute la grossesse, pour le développement du foetus, mais aussi durant les premières années de la vie : les oméga 3 sont présents dans le lait maternel.

D’ailleurs, les aliments riches en omega 3 et 6 sont indispensables au développement psychomoteur du nourrisson, de son système nerveux mais aussi de sa vision. Les omega 3 et 6 interviennent aussi dans le transport du glucose, le principal carburant du cerveau.

D’autre part, les omega 3 conditionnent la bonne santé des tissus, et en particulier de la peau, extérieure comme intérieure, les muqueuses.

Les omega 3 pour protéger le coeur

La consommation d’omega 3 peut avoir des effets protecteurs sur le coeur. Plusieurs études cliniques ont démontré les effets protecteurs d’une consommation d’aliments riches en omega 3 contre les maladies cardiovasculaires.

Une étude sur l’effet de la prise d’omega 3 montre que, par rapport aux malades non traités, les patients prenant de l’omega 3 ont vu leur risque de mortalité globale baisser de 20 %, leur risque de mortalité par maladie cardio-vasculaire décroître de 30 %, celui de maladie mortelle coronarienne de 35 %, et celui de mort subite de 45 %.

De nombreuses études ont démontré l’impact d’une consommation d’oméga 3 sur la qualité de la peau, et sur la réduction de pathologies comme le psoriasis.

Où trouver des compléments en omega 3 naturels et d’origine végétale ? 

Lire la page suivante : Comment faire le plein d’omega 3 sans nuire aux stocks de poissons ?