McCain renonce à l’huile de palme pour ses frites

McCain renonce à l'huile de palme pour ses frites

Numéro un en Europe sur le marché de la frite surgelée, McCain est ce que l’on appelle un géant dans le monde de l’industrie.

Et en tant que leader, la marque se doit de montrer l’exemple. Cela commence par la suppression de l’utilisation d’huile de palme dans sa gamme de produits à base de pommes de terre.

McCain et l’huile de palme

En supprimant l’huile de palme du processus de fabrication de ses produits, McCain porte un grand coup dans le monde des entreprises se voulant plus vertes.

Plus d’huile de palme chez McCain !

Ainsi, le premier industriel de transformation de la pomme de terre, qui ne produit pas moins qu’une frite surgelée sur 3 consommées en Europe, tient à montrer l’exemple.

En supprimant l’huile de palme de son processus de fabrication, McCain se revendique comme étant le premier producteur de pommes de terre surgelées à l’échelle de l’Europe Continentale à s’engager dans la voie du “sans huile de palme”.

Aujourd’hui, McCain n’utiliserait plus qu’un mélange d’huiles de tournesol, ce qui n’est peut-être pas mieux concernant l’apport calorique de ce type d’aliments, mais sans doute une grande avancée pour l’environnement.

Cette décision n’a pas été prise du jour au lendemain puisque depuis 2006, McCain aurait déjà diminué de moitié l’utilisation d’huile de palme dans ses produits.

Ainsi, McCain utilise aujourd’hui de l’huile de tournesol classique, mais également oléique (l’huile de tournesol oléique étant issue de la mutagenèse à destination de l’alimentation pour l’Homme disposant du label Agriculture Biologique). L’utilisation de ce nouveau mélange aurait pour effet également de diminuer de 60 % les acides gras saturés, ces derniers pouvant augmenter la cholestérolémie.

 

*

La suite p.2> L’huile de palme : pourquoi la supprimer de notre alimentation ?