Incredible Edible : légumes de ville en libre-service

Rédigé par Alan, le 15 Sep 2013, à 16 h 00 min
Incredible Edible : légumes de ville en libre-service

Venu du Royaume-Uni, un concept tend à se répandre dans le monde et notamment en France. Il s’agit de faire pousser des légumes en ville, et de les laisser en libre-service. Exit la monnaie et le transport : le concept fait rêver, et pourtant il devient réalité avec les Incredible Edible.

Incredible Edible : de l’abondance partagée à l’autonomie alimentaire ?

incroyables comestiblesL’opération s’appelle Incredible Edible, comprendre “Incroyables comestibles” et paraît complètement folle à première vue. L’idée est celle de l’abondance partagée : faire pousser des fruits et légumes sur des espaces publics et laisser les récoltes accessibles à tous.

Herbes aromatiques, fruits et légumes débordent ainsi de plate-bandes surélevées ou de petites parcelles de jardin. Un moyen de lutter contre la crise par une relative autonomie alimentaire et un fabuleux système de communication. Une utopie qui devient une réalité.

Todmorden, ville pionnière des Incroyables Comestibles

Todmorden est une ville britannique du Yorkshire, située près de Manchester. A l’instar de l’agglomération qui se reconstruit peu à peu, elle a subi de plein fouet la désindustrialisation et le chômage y est important. Dans cette ville vivent Mary Clear, une grand-mère du pays, et Pam Warhurst, ancienne propriétaire d’un restaurant. Leur envie était de rendre la ville complètement autonome sur le plan de la nourriture.


Une transformation de la ville

Les espaces publics (cour d’école, hôpital…) ont été transformés en jardins potagers et vergers. 70 plate-bandes sont ainsi dispersées autour de la ville. Parmi les 15.000 habitants que comporte la ville, de nombreux volontaires s’occupent de carrés de fruits et légumes. Les récoltes sont ensuite libres et comprennent selon la saison abricots, framboises, pommes, groseilles, fraises, cerises, carottes, choux, laitues, oignons, légumes verts, pommes de terre, mais aussi menthe, thym, fenouil et herbes aromatiques de tous genres.

Cueillettes solidaires et publiques

jardin en villePour manger des fruits et légumes pas cher, on peut s’approvisionner dans les jardins ou vergers de ville publics comme à Saint-Quentin-en-Yvelines par le biais de l’association Un jardin dans ma ville qui organise, entre autres, des  Récoltes solidaires de fruits »

Les particuliers ont parfois des arbres fruitiers qu’ils ne peuvent pas récolter faute de temps ou du fait d’un âge avancé ou d’une condition physique insuffisante. Il existe aussi des fruitiers anciens dans les espaces publics non récoltés ni taillés. Ainsi des fruits pourrissent sur les arbres. En parallèle, la baisse du pouvoir d’achat entraine chez les ménages une difficulté de plus en plus grande à s’approvisionner en fruits frais.

Lire la suite page suivante : Incredible Edible : le partage avant tout

 

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...

Je change la donne : je contribue à l’action de consoGlobe.com !

Chargement
Sélectionnez une méthode de paiement Chargement

Paypal vous offre aussi la possibilté de payer simplement avec votre carte de crédit, sans créer de compte Paypal.

Informations personnelles

Total du don : 5.00€

En faisant un don, vous participez à l'action de consoGlobe.com. Vous permettez ainsi à l’équipe de vous fournir des articles uniques et de qualité. Et surtout un jour, peut-être, vous nous permettrez de vivre sans publicité !


Ayant parmi ses passions la musique, la photographie, et les différentes cultures du monde, Alan est journaliste, webmestre et photographe, principalement...

10 commentaires Donnez votre avis
  1. Attention cependant à ne pas consommé de produit trop prêts de la circulation; il y a risque de contamination par des métaux lourds!!

  2. Excellente idée, c’est stupéfiant ! mais en France… sauf dans certains coins (peut-être ?) la mentalité est différente. la dégradation risque d’être le lot de la majorité des lieux plantés ! d’un autre côté si on n’essaye pas, on ne saura pas ! cependant, qui voudrait se lancer à travailler pendant des heures en sachant que ses plantations vont être saccagées dans la nuit ?

  3. Nantes le fait également, depuis 2 ans.

  4. Malheureusement, je pense effectivement qu’il y a beaucoup de gens
    intéressés.*Preuve en est dans ma ville , il y a eu une distribution de cartable gratuit le 31 août, le lendemain, un modèle de ce cartable se trouvait sur un site de vente à 15 euros !
    C’est dommage car l’idée est belle
    Bonne continuation à tous

  5. Allez, pour le printemps prochain, des légumes disponibles devant chez moi à l’extérieur de ma cloture

  6. Super idée, malheureusement, la mentalité Française est loin de celle des Britanniques. Pour preuve, l’expérience des pianos en libre service n’a pas pu être menée en France par crainte des vols ou dégradations… Peut-être que dans certaines villes cela pourra exister. En tout cas chez moi dans le sud, on vous vole déjà dans le jardin, alors mis à disposition, ces plants ne passeraient pas la nuit.

    • justement non : ce qui est donné ne peut pas être volé, par définition.
      Ecoutez la rediff de l’émission de FranceInter, qui a aussi parlé de ce sujet :
      .franceinter.fr/emission-co2-mon-amour

    • Ça fonctionne bien à la gare Montparnasse!!

  7. C’est vraiment une très bonne idée !

  8. Il suffisait d’y penser. C’est juste génial !

Moi aussi je donne mon avis