Les laits végétaux : des alternatives gourmandes aux laits animaux

Avec l’augmentation des allergies et des intolérances aux produits laitiers, ainsi que la diffusion des régimes végétariens et végétaliens, les laits végétaux s’imposent comme des alternatives intéressantes au lait de vache. Soja, coco, avoine, châtaigne, riz, noisette ou quinoa, à boire ou à cuisiner, les avez-vous déjà essayés ?

Les laits végétaux : des alternatives gourmandes aux laits animaux

Les laits végétaux ont l’avantage d’être dépourvus de caséine, de lactose, voire de cholestérol, et d’apporter une grande richesse en vitamines et en sels minéraux.

Au petit déjeuner, en cuisine ou en pâtisserie, vous pouvez les utiliser dans la préparation de nombreuses recettes. Ils possèdent chacun des goûts différents, qui vous étonneront !

Issus des graines et des noix, les laits végétaux se déclinent en diverses gammes dans un nombre toujours plus important de commerces. Nous avons préparé pour vous une liste des principaux laits végétaux et de leurs caractéristiques essentielles :

Pour votre santé, faites attention à limiter votre consommation de laits végétaux contenant des sucres ajoutés.

Laits végétaux : le lait de soja, le plus digeste

Laits végétaux

Lait de soja © Shutterstock / Shutterstock.com

Léger, onctueux, très digeste, le lait de soja est probablement l’un des laits végétaux les plus connus. Son goût nature s’adapte parfaitement aux préparations salées ; des laits de soja sucrés existent également.

Sa particularité est de contenir des protéines et de détenir des propriétés antioxydantes. Le lait de soja permet aussi de diminuer les risques de problèmes cardio-vasculaires. Toutefois, il faut noter que le lait de soja ne peut devenir une alternative quotidienne au lait de vache, car il est dépourvu de vitamine D, de calcium, et peut devenir allergisant.

Soja et thyroïde

Attention, le soja (en tofu et en lait) inhibe les hormones thyroïdiennes et le traitement à la lévothyroxine. Il est recommandé de ne pas consommer de soja en quantités excessives, car cela est susceptible de déséquilibrer les traitements hormonaux en cas d’hypothyroïdie, créant un besoin accru de Thyroxine, et nécessitant d’augmenter les doses de traitement. Il est donc conseillé d’exclure tout produit de soja chez les personnes présentant une hypothyroïdie, traitée ou non.

Lire page suivante :
le lait de coco, le plus sucré
Illustration bannière : Différents laits vegan – © matka_Wariatka Shutterstock