La raie, un poisson à éviter

La raie, un poisson à éviter

Complétons notre guide poisson par une espèce menacée et qui est donc à éviter : la raie.
La raie est un nom usuel donné à plusieurs espèces de poissons se distinguant par leurs nageoires en forme d’aile. C’est un  poisson cartilagineux, et sa chair est dépourvue d’arêtes. Outre les « ailes », le foie et les joues sont comestibles.
On confond souvent les raies avec les poissons à corps plat, comme les espèces appelées poissons plats comme la sole ou la plie. Mais contrairement à ces dernières, la raie n’est pas un poisson plat mais un poisson aplati.

La raie, une espèce menacée

La raie fait partie de la longue liste des poissons menacés. Il existe de nombreuses espèces que l’on regroupe sous le terme générique « raie », avec parmi elles :

  • Raie fleurie (Leucoraja naevus)
  • Raie bouclée (Raja clavata)
  • Raie lisse (Raja brachyura)
  • Raie douce (Raja montagui)
  • Raie mêlée (Raja microocellata)
  • Raie circulaire (Leucoraja circularis)
  • Raie chardon (Leucoraja fullonica)
  • Raie radiée (Amblyraja radiata)
  • Raie brunette (Raja undulata)
  • Raie blanche (Rostroraja alba)
  • Pocheteau gris (Dipturus batis)
  • Pocheteau de Norvège (Raja nidarosiensis)
  • Ange de mer (Squatina squatina)

Les stocks de raie bouclée en mer du Nord, de raie mêlée et de pocheteau gris sont épuisés.

Ces espèces sont sur la liste rouge des espèces en danger d’extinction établie par l’UICN :  : 26 % des espèces de raie friseraient l’extinction dans l’Atlantique Nord, contre 42 % en Méditerranée, considérée comme la mer la plus dangereuse du monde pour les raies, notamment pour la mante géante et la raie de Malte. L’achat de raie bouclée, mêlée et de pocheteau gris est donc à éviter.

Pour les autres espèces, en l’absence de dénomination précise ou de son lieu de pêche et ne disposant pas de la garantie que l’espèce n’est pas interdite, mieux vaut appliquer le principe de précaution en retenant vos achats.

*

La suite p.2> la pêche