Interview du fondateur de La Recharge, épicerie sans emballage

Interview du fondateur de La Recharge, épicerie sans emballage

Suite du sujet dédié à la Recharge, épicerie française sans emballages jetables. Jules Rivet, co-créateur de la Recharge a accepté de répondre aux questions de consoGlobe et de nous parler de ses ambitions quant à son épicerie qui verra bientôt le jour à Bordeaux* .

Avant de lire l’interview, vous pouvez relire www.consoglobe.com/la-recharge-epicerie-sans-emballages-jetables-cg

consoGlobe – D’où est née l’idée de créer une épicerie sans emballage jetable ?

Créateurs de la Recharge

Guillaume Desanderval et Jules Rivet, créateurs de la Recharge

Quand j’ai commencé à faire le tri sélectif tout simplement ! C’est à ce moment là que j’ai pris conscience de la quantité impressionnante d’emballages (notamment plastiques) que je jetais tous les jours. J’en ai discuté pas mal avec Guillaume, mon bon pote de lycée, qui a travaillé au cours de ses études sur cette problématique. On s’est lancé le pari d’essayer de consommer sans emballages dans un supermarché, mais la tête du vendeur ne nous a pas encouragé à continuer.

Petit à petit, nous avons eu l’idée d’un magasin sans emballages jetables. Nous avons lancé nos petites recherches et avons constaté qu’il y avait plusieurs initiatives similaires ailleurs dans le monde (Rainbow Grocery, Unpackaged, In.gredient…). Nous nous sommes alors dit que si rien n’était lancé de comparable en France à la fin de nos études, on s’y mettrait.

Résultat : en septembre 2013 nous avons commencé à travailler à plein temps pour construire La Recharge.

Que pourrons-nous trouver dans votre épicerie ?

TomatesTous les produits utiles au quotidien ! Produits frais, fruits et légumes, crémerie, salaisons, céréales, savons, produits d’entretien… Mais comme nous travaillons directement avec les producteurs pour réduire les emballages à la source, impossible d’aller chercher à l’autre bout de l’Europe ou du monde les produits.

Nous avons donc travaillé durant 9 mois pour construire un circuit d’approvisionnement presque exclusivement local et sans intermédiaire.

La Recharge vise-t-elle à se placer comme un commerce de proximité ou comme un lieu de référence pour la consommation responsable ?

La Recharge est une épicerie de quartier. C’est un petit commerce de proximité indépendant qui s’adresse avant tout aux habitants des alentours. Nous souhaitons avant tout nous créer une clientèle fidèle, impliquée dans le projet. La Recharge est un projet collaboratif et évolutif où tout le monde est invité à construire l’offre, proposer des produits, des solutions pour vendre en vrac, contacter des producteurs, partager ses idées…

Vous cherchez des locaux sur Bordeaux : avez-vous déjà des pistes ? Pourquoi avoir choisi cette ville ?

BordeauxCela fait plus de deux mois que nous avons récupéré des locaux en plein centre ville de Bordeaux. Pourquoi Bordeaux ?

Parce que c’est une ville qu’on aime, très belle, très agréable à vivre, avec de nombreuses initiatives enthousiasmantes et surtout elle se trouve au coeur d’une région au terroir passionnant !