Les Français opposés à l’élevage intensif

Les Français opposés à l'élevage intensif
Réagissez :
Donnez votre avis
Partagez :

Si l’élevage intensif est encore la norme en France, un sondage montre que les Français, qui aiment manger de la viande, y restent pourtant majoritairement opposés. La lutte s’organise même pour s’opposer concrètement à des projets intensifs particulièrement spectaculaires ….

L’élevage intensif, majoritaire en France

elevage-intensif-lapins

(© CC, L214)

Si plus d’un millier d’animaux sont tués à chaque seconde dans le monde pour la viande, d’autres chiffres font également froid dans le dos, à commencer par celui-ci : plus de 80% de l’élevage en France sont intensifs. Ainsi :

  • 80% des poules pondeuses vivent en cage et ne voient jamais la lumière du jour,
  • 82% des poulets sont élevés dans des bâtiments clos et grandissent en accéléré,
  • 90% des cochons vivent enfermés dans des bâtiments en béton,
  • 99% des lapins sont élevés en batterie, sans litière.

Ainsi, loin du cliché du berger et son troupeau, l’élevage français est souvent synonyme d’effet de serre, de gaspillage, de risques sanitaires et de souffrance animale.

Des contrôles encore rares

porcs-elevage intensifSi la traçabilité de la viande est parfois limitée, les normes de protection animale, elles, sont globalement le cadet des soucis quand on examine les contrôles des élevages.

Les sanctions sont rares, donc l’animal reste un produit comme un autre.

90% des Français opposés à l’élevage intensif

elevage-intensif-cochons-02

(© CC, Farm Sanctuary)

Le paradoxe veut qu’un sondage montre que les Français sont globalement contre ces pratiques. L’étude, réalisée auprès d’un panel représentatif de la société en février 2013, montre que :

  • 84% des personnes interrogées pensent que le Salon International de l’Agriculture ne rend pas fidèlement compte des conditions d’élevage en France ,
  • 90% sont opposées aux élevages d’animaux dans des bâtiments confinés.

 

L’élevage intensif, un modèle pourtant encouragé

Le sondage a été mené pour le compte de l’association L214, dont la porte-parole Brigitte Gothière commente sur le site :

« Ce sondage ne fait que confirmer une évidence : la majorité des Français est opposée à l’élevage industriel pourtant pratiqué à 80% en France. Le gouvernement, loin d’en tenir compte, encourage ce modèle agricole et tolère les infractions à la réglementation avec une complaisance alarmante.« 

> Suite : Un exemple d’action : les 1000 vaches, une opposition ferme à un projet d’élevage intensif

Réagissez :
Donnez votre avis
Envoyer cet article par e-mail


137 commentaires Donnez votre avis
  1. J’aime trop les animaux, pour les voir souffrir. STOP à l’élevage intensif, dans de telles conditions

  2. *** AU SECOURS ***
    Une menace pèse sur l’avenir du poulet de loué…

    Une première dans le secteur : l’installation d’un élevage intensif de 2 vastes poulaillers (2000 m2 chacun) pour près de 700.000 poulets « standard »/an, va voir le jour, sur la petite commune de caractère d’Asnières-sur-Vègre, commune sarthoise, bien connue pour son patrimoine, son tourisme « vert » et ses engagements écologiques avec LPO (la ligue de la protection des oiseaux), village fleuri, campagne anti-pesticides, projet d’habitat écologique…

    Cette exploitation va être à moins de 100 m du premier volailler « label Loué », label qui compte aujourd’hui plus de 1000 élevages de qualité, bien meilleurs créateurs d’emplois que ces usines robotisées, confortant la « malbouffe » et ses conséquences visibles.

    ****************Merci de signer la pétition**************

    secure.avaaz.org/fr/petition/A_Monsieur_le_Ministre_de_lAgriculture_et_Monsieur_le_Prefet_de_la_Sarthe_Ne_pas_autoriser_louverture_dun_elevage_intens/?email

  3. Heureuse de voir de plus en plus de français qui se mobilisent :
    Un : pour défendre l’animal, être vivant, sensible malgré ce que beaucoup peuvent penser ou croire ( la réflexion est pauvre chez certains )
    Deux : pour leur alimentation, effectivement tout est lié dans la Nature Rien ne va sans l’Autre. Alors nous Humains, notre grand intérêt c’est de veiller au respect du Vivant car tout l’environnement est vivant. Nourrir la planète pousse à beaucoup de malhonnêteté et irresponsabilité. Il faut changer tout cela, et les hypermarchés ne pratiquent pas des prix plus bas. Le boucher, si vous mangez de la viande, pratique des prix tout à fait raisonnable. Choisissez votre boucher, exigez qu’il change lui aussi dans sa façon d’acheter, dans son choix de l’éleveur….c’est toute une éducation…Rien ne sert de courir après l’argent, c’est futile, éphémère. Il y a d’autres valeurs sur cette Terre, il faudrait se pencher dessus un peu plus souvent.

  4. Il faut que l’on réagisse massivement pour que tout change, le peuple a le pouvoir et non l’état.Il faut apprendre à quelle porte frappée !!Savez vous aussi que lorsque vous irez en vacances cette année l’état va remettre la vignette voiture en place,l’information a quand même passée elle devait rester secrète !!. Les multinationales veulent nous faire dépendre du codex alimentarius,ils veulent le monopol par l’alimentation,comme ça sa touche tout le monde.Savez vous que les graines bio sont sur le point d’être interdit, à notre insu ?!.Vous trouverez des semences de plus en plus HYBRIDE F1 croisées et carencées histoire de gros sous ..vous ne pourrez pas les resemencer l’année d’après il faut racheter tout le temps ! sans compterque l’organisme n’aura plus de cefait une alimentation assimilable, de plus en plus de maladies …, allez voir les dossiers secrets sur secretsplantessante . il faut se battre ensemble,réagir auprès de nos élus .Même une viande avariée en mettant de l’activa une poudre d’enzymes, rend la viande rouge fraîche à en perdre son latin.
    je préfère ne plus manger de viande que de rendre la vie des animaux (un enfer). Dans les abattoirs c’est l’horreur !!.Nous sommes tous responsable de la politique actuelle, l’argent est dépensé grassement par l’état, c’est lescontribuablesqui paient ! on grogne mais on paie !!!
    On se laisse tondre comme des moutons !! Rds Csg et d’autres on n’a pas à les payer demandeans tous le remboursements sur une dette que l’état à mis en place pour mieux nous plumer.regarder aussi le sitede Sylvie Simon ..vous comprendrez.
    liliane

    • je voulais juste ajouter que j’ai un problème d’ordi (la touche espace) ne fonctionne pas très bien !excusez je n’avais pas regardé avant d’envoyer mon contenu.
      Liliane

  5. Ne devons-nous pas tout simplement revoir notre façon de nous nourrir ? Moins de viande dans la semaine, en moindre quantité mais surtout de meilleure qualité. Alors, pour ma part, je suis d’accord de donner le juste prix dans le respect de l’éleveur, d’un abattage correct et surtout d’une vie correcte pour l’animal !
    Il y a des protéines ailleurs mais nous ne sommes pas exclusivement carnivores, ne l’oublions pas.

  6. Tout à fait d’accord : à quand une vraie campagne d’information au sujet de la viande et des animaux que nous mangeons. Comment vivent ces pauvres bêtes ? Comment sont-elles abattues ? Où est le respect de la vie ? Manger de la viande d’accord mais pas n’importe comment …
    Pas toujours facile de trouver de la bonne viande directement chez l’éleveur! Comment pouvons-nous faire pour être éthiques ??? Qui veut peut, je suis d’accord, mais comment ?? Dites-moi car je suis prête à vous soutenir !

  7. la faute à ces eleveurs sans scrupule qui ne pense qu’au fric…mais esperons qu’ils aurons le retour du baton…

  8. évidemment que que la majorité des francais est contre l élevage intensif mais posez leur la question s ils sont prets à payer plus pour favoriser l élevage plus éthique la réponse risque d etre différente d autant plus que des alternatives existent(label rouge,pro duction bio etc ..)mais cela a un prix

  9. C’est au consommateur de choisir pas aux groupes de pression qui fait dire ce que l’on doit penser.

  10. Ces élevages industriels sont cruels et dignes de l’âge des cavernes! Comment peut-on traiter les animaux de la sorte? La rentabilité à tout prix aveugle les hommes et leur fait faire les pires horreurs! Souhaitons leur une vie aussi sordide que celle de ces pauvres animaux!

  11. « Les Français opposés à l’élevage intensif ».
    Le problème c’est qu’on nous l’imposera quand même.

    • oui, quand on voit que ce sont des bureaucrates qui ont pour mission de donner ou non leur aval à ces projets de constructions nazis, et qu’ils n’ont même pas conscience des besoins physiologiques et biologiques d’une vache ou d’un cochon, on sait d’avance que c’est perdu pour ces pauvres créatures qui n’ont pas le pouvoir de s’exprimer. C’est bien à nous de les défendre en commençant par ne pas cautionner l’alimentation carnée, qui, de plus, affament les pays du tiers-monde en les privant des protéines végétales qui sont leur alimentation de base et que nous distribuons, sans état d’âme, à ce pauvre bétail qui vivra sans soleil, sans herbe verte et qui périra dans la plus grande des souffrances dans les abattoirs. Pour un plaisir de quelques minutes dans notre bouche, nous infligeons la souffrance à des créatures qui n’ont pas demandé à naître, mais que les éleveurs font quand même par pur profit, qui ne sont aimés que par les défenseurs d’animaux qui, eux, ont compris que l’animal a une pensée sans parole et que chaque vie est importante et pas seulement celle de l’humain, et ensuite nous plongeons le tiers-monde dans la famine. Oui, comme nous depuis maintenant 35 ans optez pour le respect du vivant en adoptant le végétarisme voire le véganisme. Nous sauverons bien plus de vies que la médication anti-tout!

  12. j’aiter former en eleveges je peut vous dire qu ‘on fait tout pour respecter les annimeaux parcontre y a un chose qui me revolte c’est les elevage enbateries sans litiere et ou les annimeaux sont les un sur les autres il leur faud de la litiere et un minimome d’espesse pour etre bien

    • « Les uns sur les autres », c’est bien ce qui est reproché dans ce genre d’élevage !Car en plus du mal être de l’animal, ça favorise les comportements agressifs, les maladies et les masses de déjections qui polluent les sols.

  13. bonjour très chers éminent responsable du centre d’Élevage je m’appelle HOUETO Agossou cosme née au Bénin le 09/07/1985 à porto-novo.je suis formée en élevage des volailles et j’aimerais avoir des apports de mon domaine

    • que voulez vous dire « avoir des apports de mon domaine ».
      J’ai 4 poules 1 coq ils sont heureux et en pleine air, j’ai des oeufs frais tous les jours, les poules n’ont rien avoir dans un élevage intensif ou tout simplement confiné dans un endroit manquant d’espace.Aujourd’hui il y a des techniciens qui passent dans les fermes et élevages pour les vacciner et inséminer !! Ce qui est dangereux c’est la masse de volailles concentré à un seul endroit qui engendre des maladies comme la grippe !on nous fait croire à des virus venant des oiseaux migrateurs et tout le monde y croit.Moi je donne un complément alimentaire « du chlorure de magnésium » j’en met un peu dans l’eau et j’en jette sur le sol et dans les graines pas de chance à ce qu’un virus se développe …mais ça on ne vous le dira pas !on veut nous imposer leur loi.. !. C’est comme la puce RFID avec ça on pourrait même tuer à distance…allez voir les dossier secret sur secretsplantessante.fr

  14. Ancien éleveur de porcs ,j’affirme que les porcs ne souffrent pas dans des locaux modernes et bien adaptés à leurs besoins.Dans la majorité des cas ,les éleveurs sont consciencieux .Pour en vivre il faut impérativement rèspècter le cahier des charges.Ce qui n’empêche pas du tout de s’attacher à ses animaux.Ces aménagements sont fait pour mieux produire ,offrir de bonnes conditions de travail aux éleveurs.S’il n’y avait pas ces aménagements rationnels le kilo de roti couterait beaucoup plus cher

    • … »mieux produire…bonnes conditions de travail de l’éleveur… »
      c’est bien le problème ! Quid de l’animal ? On en revient toujours au même: production à bas prix et de mauvaise qualité sanitaire pour toujours plus de rapport.
      Il a pourtant été démontré que faire de la qualité dans ce domaine était possible mais personne ne veut l’entendre pour acheter toujours moins cher. Désolée, je ne mange pas de ce pain là !
      Je ne consomme pas beaucoup de viande mais quand j’en mange, je me fournis chez le producteur dont les animaux sont dehors, même les cochons (eh oui, ça existe encore !). Et croyez moi si vous voulez, ce n’est pas du tout la même qualité que la viande de grande surface !
      Ma devise est « peu, mais bon, sinon rien ».
      Il faudrait vraiment que le monde se réveille pour faire changer tout ça avant que ça ne devienne un vrai problème de santé publique ( d’ailleurs, on est déjà dedans mais le monde des affaires et de la politique sont sourds!!!!!!!)

    • sans commentaire
      infos-animaux.jimdo.com/2011/07/30/cruaut%C3%A9-choquante-dans-un-m%C3%A9ga-abattoir-mais-les-responsables-ne-seront-pas-poursuivis/

  15. Je suis d’accord avec certains. Les consommateurs sont de plus en plus éloignés « de l’agriculture » et des modes d’exploitation bien qu’il y aie certains mouvements pour ce qui s’y intéresse. Ms qui n’a pas déjà acheter du jambon blanc « basique » du hard discount… Certes je déplores ces systèmes là, ms il faut pour oublier que cette alimentation est présente partout : restaurant, toute les marques… Seul le consommateur est sure en achetant du direct Direct! L’agriculture s’est industrialisé pour suivre ce mouvement de mondialisation, les agriculteurs ont suivi ce mouvement pour répondre à une demande aux risques de se voir disparaître faute de compétitivité, sûrement pour certain à leur grand désespoirs… A bon entendeurs!

    • Le consommateur ne connait pas les dessous de l’agriculture « moderne » s’il ne s’informe pas lui-même. Il se contente de ce qu’on veut lui vendre à coups d’opérations marketing !
      Les agriculteurs eux-mêmes ne sauraient plus produire autrement que ce qu’on leur a appris ces cinquante dernières années. On les a obligés à suivre le mouvement qui est en train de se retourner contre eux.
      Pour comprendre, il suffit de regarder ce film. C’est très explicite.

      http://youtu.be/JHTWUDyuwOA

      J’entends déjà certains dire  » ce sont des anarchistes, des bobos, des écolos-bobos, etc. » Ce n’est pas le cas. Ils ne font que dénoncer les dérives du système qui entraîne le monde à sa perte.
      A une certaine époque, on traitait de la sorte une personne qui s’appelait Pasteur. S’il n’y avait pas eu une oreille attentive pour l’écouter, où en serait-on aujourd’hui ?
      S’informer avec l’esprit libre en gardant sa raison. Ensuite seulement on peut donner son avis en toute connaissance de cause.

  16. Les gens sont toujours contre la souffrance animale mais continuent d’acheter dans la grande distribution parce que c’est moins cher… A quand une vraie campagne d’information au sujet de la consommation de viande?

Moi aussi je donne mon avis