Les féculents font-ils grossir ?

« Je ne veux plus manger de féculents, ils font grossir » : il m’arrive fréquemment en consultation de devoir expliquer combien cette idée reçue est fausse : non, les féculents ne font pas grossir et il ne faut pas faire de régime qui les supprime. Pourquoi ?

Les féculents font-ils grossir ?

Des sources d’énergie et d’équilibre alimentaire

Les féculents sont indispensables dans l’alimentation pour plusieurs raisons :

  1. Ils sont la principale source d’énergie parmi les aliments, grâce aux glucides qui les composent essentiellement.
  2. Ils ont un double effet  : satiétogène, c’est-à-dire qu’ils maintiennent longtemps la satiété entre deux repas ; les aliments riches en protéines le font aussi (viandes, poissons, oeufs, légumineuses) ; rassasiant, c’est-à-dire qu’ils permettent d’être rassasiés plus vite.
  3. Ils contribuent à maintenir un équilibre nutritionnel acceptable : manger des féculents permet de limiter la prise d’aliments riches en sucre et en graisses.
  4. Ils participent à l’équilibre nutritionnel : certains féculents comme les céréales (et notamment les formes complètes) et les légumineuses représentent des sources non négligeables de fibres, de vitamines et de minéraux (vitamines B et E), en minéraux (fer, magnésium, zinc, potassium, sélénium), d’acides gras essentiels, et présentent un indice glycémique bas.

Des régulateurs de faim et de… poids

Les conséquences de ces caractéristiques nutritionnelles sont évidentes sur le poids :

  • Les féculents permettent de réguler les prises alimentaires :  on mange moins et moins souvent quand on a des féculents à tous les repas !
  • Les féculents participent à maintenir un poids correct et ne font pas grossir ! Sauf quand on en mange au-delà de sa satiété, et quand on les accompagne ou qu’on les cuit avec beaucoup de matières grasses…

Conseils pour bien manger les féculents sans grossir :

  • Limiter les matières grasses ajoutées aux féculents (beurre, huiles, crème).
  • Limiter les cuissons riches en graisses, comme les frites ou les pommes de terre sautées (une fois par semaine seulement).
  • Ne manger que lorsqu’on a faim, et s’arrêter de manger quand on est arrivé à satiété (ce conseil est valable pour TOUS les aliments !).

Lire la page suivante : Les différentes familles de féculents