Comment faire baisser mon cholestérol ?

Comment faire baisser mon cholestérol ?

Voici une question fréquemment adressée à la diététicienne : “comment faire baisser mon cholestérol ?“. En effet, l’alimentation a une influence sur le taux de cholestérol, mais elle n’est pas la seule. Voici quelques conseils pratiques et faciles à mettre en oeuvre.

Cholestérol – une hygiène de vie saine

Pour combattre le cholestérol ou éviter de le faire augmenter, l’hygiène de vie est un élément clé. Elle doit passer à la fois par l’alimentation, mais aussi par la pratique régulière d’une activité physique.

1- Alimentation : choisir les bonnes graisses

C’est le mot d’ordre essentiel. En pratique, il se traduit d’abord par :

L’augmentation des aliments qui ne comportent pas de matières grasses =>

  • les fruits et légumes
  • les légumes secs
  • les céréales
  • les féculents

La baisse des aliments comportant des graisses cachées en quantité =>

  • certaines viandes grasses (mouton, gras de boeuf, oie, canard, tous les morceaux gras comme les côtelettes, l’échine et le travers de porc, etc.), les abats, les charcuteries
  • les pâtisseries et viennoiseries, les biscuits, les friandises
  • les aliments frits, les pizzas et les quiches
  • le beurre, les desserts lactés, les produits laitiers au lait entier, la crème fraîche entière, les sauces à base de crème fraîche entière, les fromages.

Tous ces aliments sont à remplacer par des aliments moins gras =>

  • les parties des viandes les moins grasses : blanc de volaille, steak haché à 5 % de matières grasses, etc.
  • le jambon, le bacon
  • les produits laitiers allégés en graisses (demi-écrémé notamment)

Ce n’est pas tout. Il faut aussi continuer à augmenter plusieurs catégories d’aliments :

L’augmentation des aliments comportant des bonnes graisses :

  • les matières grasses végétales : les huiles (à varier le plus possible entre l’olive, le colza, les noix, le tournesol, le maïs, etc.), les margarines végétales, la crème fraîche allégée (à 15 %, ça suffit, sinon, ce n’est plus de la crème !)
  • les poissons, et surtout les gras (qui contiennent des omégas-3) ; les coquillages.

Le cholestérol et les oeufs ?

Ne mangez pas trop d’oeufs, ce n’est pas bon pour ton cholestérol. On a longtemps entendu cette phrase, mais cela participe plus d’une idée reçue que d’une réalité.

Les oeufs ont été longtemps mis sur la sellette. Mais les dernières études montrent qu’ils n’ont pas d’effet important sur la hausse du cholestérol, à condition d’en consommer de manière raisonnable, entre 3 à 5 par semaine.

Lire page suivante : Cholestérol, attention aux modes de cuisson