Avec l’Analogue, le vrai fromage sur les pizzas, c’est râpé

Rédigé par Annabelle, le 31 mar 2015, à 17 h 56 min
Avec l'Analogue, le vrai fromage sur les pizzas, c'est râpé

Qu’est-ce qui ressemble à du fromage, a le goût du fromage, la texture du fromage mais qui n’est pas du fromage ? Ce vrai faux fromage est du “fromage analogue” que l’on trouve dans tous les plats préparés type lasagnes, pizza ou gratins.

Le fromage analogue ou synthétique : le fromage râpé sans lait

Les photos sur les packagings de pizzas ou de lasagnes avec leur fromage fondant en font saliver plus d’un. Et pourtant, en y regardant de plus près, on a du mal à voir dans la composition « emmental », « gruyère » ou « mozzarella ».

La raison est simple : dans la plupart des plats industriels, le véritable fromage a été remplacé par un « fromage » synthétique.

fromage-rape-01Ce poids lourd de l’industrie agro-alimentaire (Cargill est présent dans 63 pays et a réalisé un CA de 120 milliards de dollars en 2010) a mis au point le “fromage synthétique » que beaucoup appellent “analogue” et qui est décliné en 2 types :

  • En 2007, Cargill produit une pâte composée de 15 % de protéines de lait, d’huile de palme et d’exhausteurs de goût comme le glutamate.
  • En 2009, il invente le Lygomme™ACH Optimum, destiné au marché européen. Cette pâte synthétique visant à remplacer les fromages type gouda ou gruyère dans les préparations alimentaires est composée de 3 amidons, de 2 gélifiants, d’1 galactomannane et d’1 carraghénane. Vous les repérerez dans la liste des ingrédients sous les dénominations E 410 (gomme de caroube), 412 (gomme de guar), 417 (gomme tara) et E 407 (carraghénane).
fromage-rape-03

Pour le vrai fromage, c’est râpé

Comme nous l’a précisé la société Cargill “le Lygomme™ACH Optimum n’est pas un fromage analogue. Il s’agit d’un mélange d’ingrédients alimentaires dérivés de produits naturels (amidon,  amidon modifié, carraghénane, graine de caroube et  huile de tournesol) formulé pour remplacer les protéines animales dans les fromages de types mozzarella ou cheddar.

L’industrie alimentaire, nos clients, peuvent utiliser le Lygomme™ACH Optimum par exemple pour formuler des produits de remplacement du fromage dans des plats cuisinés, tels que les pizzas ou les hamburgers, pour les consommateurs soucieux du prix. Ils peuvent aussi offrir une alternative à des individus ayant des besoins diététiques particuliers.”

Cet ersatz de fromage apporterait les mêmes caractéristiques qu’un vrai fromage à savoir le même goût, la même texture, la même apparence et le même fondant. Pour le goût, on peut quand même en douter…

Du fromage moins cher que le fromage

Vous l’aurez deviné : si un industriel s’amuse à mettre au point quelque chose qui ressemble à du fromage mais qui n’en est pas, c’est qu’il cherche à faire des économies. Et pas de petites : au lancement de son Lygomme™ACH, Cargill annonçait une baisse de 100 % des coûts de production d’une pizza au fromage, comparés à ceux engendrés par l’utilisation de vrai fromage, à base de vrai lait.

En râpant vous-même votre fromage, pas de doute possible !

En râpant vous-même votre fromage, pas de doute possible !

Comment arrive-t-on à ce chiffre ? Selon les spécialistes de la branche des produits laitiers de Cargill, le fromage représente environ 15 % du produit fini dans une pizza. Le marché du lait fluctuant énormément, son prix a un impact important sur le coût de revient d’une pizza surgelée. Un fabricant de pizzas industrielles, s’il veut conserver sa marge lorsque le prix du lait augmente fortement a alors 3 solutions : soit il augmente le prix des ses pizzas ; soit il réduit les portions ;  ou encore il utilise un mix de fromages qu’il sélectionne selon leur prix sur le marché.

Cargill vend donc son faux fromage comme une alternative permettant aux industriels de préserver leur marge.

Les Français, premiers consommateurs de pizzas en Europe !

En France, on consomme 10 kg de pizza par an et par habitant ! Ce chiffre impressionnant classe les Français en deuxième plus gros consommateurs de pizzas dans le monde, après les Américains et devant les Italiens.

*

Page suivante : du faux fromage plus sain que le vrai ?

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...

Je change la donne : je contribue à l’action de consoGlobe.com !

Chargement
Sélectionnez une méthode de paiement Chargement

Paypal vous offre aussi la possibilté de payer simplement avec votre carte de crédit, sans créer de compte Paypal.

Informations personnelles

Total du don : 5.00€

En faisant un don, vous participez à l'action de consoGlobe.com. Vous permettez ainsi à l’équipe de vous fournir des articles uniques et de qualité. Et surtout un jour, peut-être, vous nous permettrez de vivre sans publicité !


Passionnée de voyages et de rencontres en tout genre, j'adore prendre mon sac-à-dos et voir ce qui se passe ailleurs ! Consommer responsable est devenu une...

28 commentaires Donnez votre avis
  1. Ces multinationales qui ne pensent qu’au CA au détriment de la santé des consommateurs.

  2. “Cargill annonçait une baisse de 100 % des coûts de production d’une pizza au fromage, comparés à ceux engendrés par l’utilisation de vrai fromage”

    J’aimerais beaucoup qu’on m’explique comment on peut arriver à une baisse de 100 % des coûts de production, je pense que ça peut intéresser beaucoup de monde !!
    Personnellement, à moins d’arrêter la production, je ne vois pas trop comment faire :-)

  3. Article très intéressant, mais comment savoir si le restaurant utilise vraiment du fromage, il n’y a pas d’étiquetage ? Près de chez moi, j’ai un restaurant italien. Je le fréquente à l’occasion et je me demande désormais, quelle sera sa réaction si je le demande “est-ce du vrai fromage ?”, jamais les restaurateurs vous diront qu’ils utilisent du fromage analogue. L’annoncer sur la carte ? C’est le même problème pour les plats surgelés ou en conserve pour les plats principaux !!!!!!!!!!!!!!!

  4. J’ai eu l’occasion, sans le vouloir de “manger” ce composite de “fromage dans un restaurant : une quiche lorraine.Impossible de trancher mon “repas”…Dans la nuit, j’ai été malade jusque 4 H; du matin, et pensais aller à l’hosto..tellement je ne me sentais pas bien du tout.Cette pratique est courante, car cela nous est arrivé dans un restaurant dit”savoyard”!!!avec des Amis…

  5. Une fois pour toute, FUYEZ tout ce qui est fait industriellement. Faites vous-mêmes à la maison. C’est plus sympath, cela sent bon et c’est sans SANS EXHAUSTEURS CHIMIQUE de goût ! Quelle tromperie sur toute la ligne cette bouffe industrielle . MAIS vous êtes SEULS RESPONSABLES si vous achetez votre nourriture industrielle. C’est parce que vous avez le paresse de faire votre cuisine et les industriels l’ont bien compris. Faire cuire une soupe en épluchant 3 carrottes, 1 poireaux et des pommes de terres + oignons et ail ne vous prends pas des heures, mais à tout cassé 5 mn. Et quel fumet. La pizza demande un peu plus de temps mais en préparant tout la veille au soir, ce n’est pas la mer à boire. C’était le conseil d’une mère de 12 enfants : préparer toujours la veille pour le lendemain.

  6. Sur les vitrines des boutiques ou sur le comptoirs des camions, pourquoi ne pas rendre obligatoire l’inscription “avec fromage analogue”, comme le “fait maison” pour les restaurants, même si beaucoup ne l’affiche pas !

  7. Rien ne vaut la pizza maison ! Et pas besoin d’être un cordon bleu pour ça ! Personnellement, j’ai appris avec ma maman, c’est elle qui fait les meilleures !

  8. Il y a longtemps que je ne mange plus de pizza achetées même chez un artisan, car d’abord elles ne sont pas bonnes à mon gout, pas assez de tomates, d’anchois, de câpres, d’olives, que du fromage (quand c’en est) si je demande avec moins de fromage, ce n’est que de la pâte sèche et insipide…..Immangeable !
    Non, elles n’ont plus rien à voir avec l’originale faite à la maison.
    Pâte levée, tomates fraiches ou coulis maison bio, fromage (du vrai) et pas trop, anchois, câpres, olives noires de chez mon beau frère de Grasse, tous les bons ingrédients en fait.
    Ingrédients inexistants chez les marchands de pizza. A 8€ la pizza simple, ils pourraient mettre de bons ingrédients et ils gagneraient encore bien leur vie. Mais la plus par commencent avec un endettement faramineux donc il faut bien le payer et on mange de l’insipide.
    On se plaint de MacDo mais idem avec les pizzas…….

  9. ça veut dire quoi une “baisse de 100%” du prix de production ?
    Je suis désolé, ça ne veut rien dire. Cet article a été écrit par des gens qui ne savent pas faire de maths…

  10. Re: bonjour, je reviens, sur le groupement….les ventes se font a la ferme. Le prix est très correct, et les produits sont délicieux.
    Mais hélas ils ne sont pas très nombreux, les producteurs, se qui, est aussi, un bon point.
    Même sur les marchés, cherchez et la trouvaille, qui sait, moi pas,?
    Goutez les produits a la ferme.. bon appétit! j’insiste encore a la ferme!
    Je ne suis pas producteur, mais il y a des ans et ans oui.

  11. Une question encore ? les artisans, petits magasins de quartier. Ont-ils eux, de bons et vrais fromages ? j’ai fait un essais, la semaine passée , j’ai voulu acheter bio. Grand titre sur l’entrée du magasin. Trois acheté de la viande porc, assez bon. Deux petits bouts de charcuterie, le chat même après cuisson, ne s’en léchait les babines, moi non plus, pas mes babines, mais ma gourmandise, double zéro! Et s’est un petit magasin.
    Heureusement que nous avons des groupements producteurs, qui vendent leurs produits. il n’y a pas cette pub de bio, mais ils en ont pas besoin! Chez bon appètit!

    • Mon dieu ta syntaxe, tu peux pas mettre des mots dans l’ordre que tu veux avec des verbes facultatifs dans les phrases. T’es chiant à lire!

  12. Par ailleurs, la France est le pays qui utilise le plus de pesticides de tous types dans son agriculture,en Europe. La viticulture en est particulièrement friande (3,7 % des surfaces agricoles et 20 % des pesticides). A un point, par ex, que la maladie de Parkinson et d’Alzheimer ont été reconnues comme maladies professionnelles chez les viticulteurs français, tant on en a abusé et continue à le faire. Outre ces conséquences neuro-dégénératives, tous ces “additifs” sont reconnus comme cancérigènes pour la plupart et directement liés à l’apparition d’un grand nombre de maladies, sans parler des effets cumulés, explosifs sans doute, des un et des autres qu’ “on” commence seulement à admettre officiellement. Le contraste est énorme, par ex, avec un pays comme l’Italie (pays du slowfood), le plus vertueux dans ce domaine où l’utilisation est 5 X moindre que la moyenne européenne et 26 X inférieure aux pays hors UE.

  13. Les vrais fautifs , ce sont les consommateurs. Pas de consommateurs, pas de producteurs ! Prenons un peu moins de temps pour le journal télévisé qui cherche à nous déprimer, moins de temps sur les réseaux sociaux , et un petit peu plus de temps pour cuisiner un peu plus sainement ( car même les produits frais ne sont malheureusement plus ce qu’ils étaient pour la plupart ) , et on aura fait un beau pas en avant !

    Je vous recommande d’écouter la théorie de la sobriété de Pierre Rabhi. Si on faisait ne serait ce que la moitié de ce qu’il propose ce serait déjà énorme.

    • Oui, vive les Colibris qui refusent d’être des proies du système!

    • oui, lisez donc son livre : la sobriété heureuse

  14. Merci pour ces renseignements . De gou tée ! Désormais , nous saurons .

  15. Pourquoi acheter de l’industriel (avec tous les inconvénients), alors que près de chez vous il y a toujours un petit artisan (ambulant ou fixe), qui fait sa pâte dans les règles de l’art et choisi des ingrédients de meilleure qualité.
    Certes, ses pizzas auront un prix de vente plus élevés, mais le goût et la qualité seront au rendez-vous!
    Préférez les au feu de bois!

    Je suis pizzaïollo.
    Et pourtant, je vous dis:
    “Mangez moins souvent des pizzas, mais mangez les meilleures.”

    • Sauf que plus de la moitié des pizzaïollis se fournissent chez Metro ou autres et achètent le même ersatz de fromage !!! comme l’a si bien montré un reportage TV sur la malbouffe. Bravo à vous si vous faites vos pizzas à l’ancienne, et franchement cela va devenir un véritable argument de vente !

    • Quand vous avez une clientèle qui mélange généreusement ketchup et mayonnaise dans une blanquette de veau a l’ancienne,cela est très fréquent dans le restaurant,ces cons-sot-mateurs n’ont plus de goût,ils sont gavés d’aspartame glutamate arômes colorant,mercure,fluor,aluminium dans les farines,ce sont des zombies qui réagissent a la formule des 3 tiers “gras,sucré,salé” la formule des empoisonneurs industriel pousser par l’oligarchie qui en tire leur soumission !!

  16. Bonjour,
    sûrement une p’tite erreur quand vous marquez: “Cargill annonçait une baisse de 100% des coûts de production d’une pizza au fromage”. 100% de baisse, ça veut dire gratuit. Même si le prix est trés inferieur je ne pense pas que cela soit gratuit à produire.
    cordialement

  17. Le plus scandaleux, c’est qu’il ont le droit d’appeler ça fromage !

  18. On continue à nous faire bouffer de la M…. pour faire toujours plus de fric…

  19. On continue à nous fa

  20. du vrai faux fromage !!!et le reste …la pate ..la tomate..ect c’est du vrai ou du faux je me pose la question !! plus ça va plus on mange des cochonneries vite vite …mais bon dieu prenais 5 minutes pour vous faire a bouffer !!!!!!

  21. Berk !

    • Tous les moyens sont bons pour empoisonner le monde, ils n’en ont rien á faire du moment que cela leur rapporte.
      Je serais curieuse de savoir si ces inventeurs empoisonneurs consomment leur m…e

Moi aussi je donne mon avis