La viande de cheval, n’en faites pas tout un plat !

Rédigé par Nolwen, le 28 Feb 2013, à 11 h 00 min

La nouvelle notoriété de la viande de cheval et le « scandale » alimentaire ont remis en avant un principe que les politiciens américains connaissent bien : le mensonge est plus grave que le péché lui-même. Car enfin, ne trouvez-vous pas qu’avec le scandale de la viande de cheval, on en fait un peu trop ? Je m’explique.

Viande de cheval = indigestion médiatique !

cheval de trait viandeSi on mesure l’ampleur de l’hystérie médiatique, on pourrait penser qu’on a trouvé de la mort aux rats dans les lasagnes ou de la dioxine dans les raviolis. Les journalistes, y compris ceux qui ne sont pourtant pas végétariens, sont partie bride abattue : un nouvel os qui fait peur et ils en font tout un plat.

Pourtant, des consommateurs qui ont consommé les plats cuisinés entachés de viande chevaline, aucun n’est mort, ni même tombé malade. D’ailleurs aucun ne s’en est même aperçu !

La viande de cheval, ce n’est pas de la dioxine

Non, le problème provient de la tromperie, de la magouille économique qui consiste à faire passer un produit pour un autre. Il provient aussi du fait que certains consommateurs préfèreraient manger de la vache enragée que du cheval.

Manger le meilleur ami de l’homme, ça fait un peu sauvage chez les Rosbifs et les Yankees… mais chez nous, pas vraiment.

Et c’est ce qu’on ne digère pas avec le présent galop médiatique au sujet de l’hyppo-consommation : elle donne une très mauvais réputation à une viande ne le mérite pas et qui a longtemps eu la belle part dans nos assiettes. Pas étonnant, elle a des qualités qui font dire à certains qu’elle est meilleure que la viande de boeuf :

  • peu de graisses : moins de 5 % de lipides, dont une bonne part (60 % environ) sont des acides gras insaturés,* ce qui est bon pour éviter le cholestérol,
  • riche en fer : Plus de 3 mg de fer pour 100 g,Pour une adolescente, consommer une portion de 100 g de viande chevaline  permet de couvrir plus d’un quart* de ses Apports Nutritionnels Conseillés en fer.*
  •  riche en vitamines : B3, B6, Vitamine B12 qui se trouve uniquement dans les produits d’origine animale : les Apports Nutritionnels Conseillés en vitamine B12, pour un homme, sont assurés* intégralement par la  consommation de 100g de viande chevaline.
  • riche en protéine : avec une teneur de l’ordre de 20 g pour 100 g, la viande chevaline est un aliment riche en protéine.
  • un goût plus prononcé : grâce au glycogène qui lui donne un petit goût sucré
  • très tendre : aucun morceau ne nécessite une cuisson longue ce qui permet de conserver intactes ses propriétés nutritionnelles à la cuisson.

viande-chevalineLa viande de cheval n’est donc pas un poison, loin s’en faut ! Ne montons pas sur nos grands chevaux et restons calmes : nous ne voulons pas que des traders nous trompent mais la viande de cheval ne nous met pas en danger.

Vous me direz que pour le consommateur, y voir clair dans les étiquettes est … une vraie course d’obstacles.

*
Je réagis

La viande de cheval en France

Les éleveurs de chevaux de trait représentent 26 % des 43 530 éleveurs d’équidés : 5 régions (Auvergne, Midi-Pyrénées, Bretagne, Franche-Comté,Aquitaine) ont vu naître près de 60 % des chevaux de trait français).

La France connaît un déséquilibre production/consommation de viande de cheval. Les Français, amateurs de viande rouge, préfèrent la viande de cheval de réforme à la viande de poulain, contrairement aux Italiens et Espagnols.

Plus de 27 000 tonnes de viande chevaline ont ainsi été importées, principalement du Canada. L’importation de cheptel vif, avec 7 130 têtes en 2006, en provenance essentiellement de Pologne, a tendance à disparaître. Les deux tiers de la viande consommée en France proviennent donc de chevaux de réforme et seulement un tiers de ceux-ci, dans l’hexagone, sont dirigés vers l’abattoir. Il serait souhaitable, pour l’économie française, de développer l’élevage de chevaux pour la consommation de viande.**

 

* Table de composition REGAL, 1995 et Apports nutritionnels conseillés pour la population française, 3e édition, Tec et Doc 2001
** source : CIV, centre d’information des viandes

 

 

 

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Fan de consoGlobe depuis longtemps, j'apprécie de contribuer à son incroyable richesse de temps en temps pour redonner un peu de ce qu'il m'apporte : une...

175 commentaires Donnez votre avis
  1. Pas question pour moi de cautionner votre commerce de m…de les chevaux ne sont pas fait pour être mangés et «  » l’humain » » soit disant dit que c’est sa plus belle conquète….Honte ¨d’être un «  »humain » profit etc…..

  2. A mes amis carnivores, omnivores, végétariens et végétaliens, les végétaux sont AUSSI des êtres vivants, ils ressentent aussi le stress et pourtant personne ne s’en inquiète, aussi lointain le végétal est-il de notre conception de vivant alors qu’il la mérite tout autant que le reste. Quant aux suceurs de cailloux strict, y’en a-t-il dans la salle ?

    • Oui en effet, pauvre carottes.

  3. avant il y avait des boucherie chevaline

  4. hé alors nous on mange bien du chameau cheval du désert vous pouvez bien faire cet effort non

  5. Absolument d’accord avec cet article. La viande de cheval était un mets choisi et réputé très sain tant que des boucheries chevalines existaient. Il paraît que, contrairement aux veaux et autres poulets ou dindes, les chevaux ne peuvent être élevés en batteries ce qui assure à cette viande une meilleure qualité nutritive.
    La polémique entretenue ne ferait-elle pas partie des nombreux « rideaux de fumée » entretenus pour masquer les vrais scandales profitant à des industries aux quels les intérêts de nos dirigeants, politiques et autres, sont plus liés?

  6. Je crois rêver. Découvrir sur un site qui se veut écologique un discours relativisant le scandale de la viande de cheval sous prétexte que personne ne serait mort interroge sur les motivations réelles d’un tel site.
    A quand un plaidoyer pour la consommation de viande canine sous prétexte de meilleures qualités organoleptiques !

    • Mangez vos graines et laissez-nous bien manger.

    • D’accord avec toi, consoglobe descend petit à petit dans mon estime

    • Le chien est délicieux et ressemble à du gibier. En Chine, c’est une viande dite « chaude » à consommer en hiver. Les chiens sont élevés pour la viande, c’est du bétail. J’aurais aimé en goûter là-bas mais une chose m’a retenu :
      Pour « améliorer » la viande, le chien doit être stressé avant la mort. Donc il est pendu par les pattes de derrière et battu à mort. D’où son faciès efrayant sur l’étal du marché.
      Autre technique : ébouillanté vivant, cela a l’avantage de retirer les poils facilement. Bon appétit…

  7. Mais quid des chevaux d’équitation qui sont impropres à la consommation et partent à la réforme (aliments pour chats,chiens etc…) mais qui par des chemins détournés se retrouvent dans des plats préparés!
    Là est le scandale!
    Quant aux commentaires des végétariens ils ont raison sur le fond mais nous sommes des omnivores et le goût d’une bonne viande cuite dans son jus est pour l’instant irremplaçable.
    Que chacun fasse son choix et laisse les ayatollas de tout bord éructer.

  8. Arrêtez vos conneries de commentaires.On nous trompe à longueur de journée sur la tracabilité des aliments que l’on ingère.Devenons tous végétariens et laisser ces animaux tranquilles.N’y a t-il pas suffisamment de quoi se nourrir sans participer aux massacres de multiples espèces jusqu’à en causer leur disparition?Sans vous dire de quelle manière ces animaux sont élevés pour ensuite être abattus dans d’innommables conditions!Honte à vous de rédiger de tels articles prônant l’excellence de la viande de cheval!

  9. Ahhh , quelle hippo-crisie caractérisée , de dénigrer ceux qui mange du cheval, sous prétexte que celui-ci est noble ??
    TOUS les animaux sont nobles,( fût un temps lointain ,les poules volaient… ) c’est l’homme qui à perdu toute noblesse en ôtant toute considération à ces bêtes et faisant de ces animaux une consommation industrielle….Il faut être un pur végétarien pour ne pas se sentir visé..
    je mange de tous les animaux avec beaucoup de modération et je l’assume…Bon vent .

  10. je continu, car j’ai mal cliqué, au bout de 4 5 jours. N’y tenant plus

    je vais le voir, il poussa un grand hennissement, se coucha, moi avec et là il mis sa tête sur mes bras et rendis l’ AME. je dis bien l’ame.

    Je ne mange pas de cheval, je le lui avait promis,sa tête das mes bras.

    Un jour y a pas longtemps, dans une réuniob agricole, parlant de cheval

    avec un monsieur, je lui dis que j’avais promis……a coté il y avait

    BIEN SUR UN CHEVAL? IL POUSSA UN TERRIBLE HENNISSEMENT QUE TOUS

    TREBL2RENT DE TOUS LEURS MEMBRES? je parle là des gens.

  11. Le cheval ? n’est pas un animal dans le même sens que porc.

    Qoique tous aient leur Vie.

    J’étais enfant, j’avais bien sûr un cheval, en enfant un cheval, dire qu’ils font un, ce n’est pas loin.

    Un Bijou, tomba malade, pendant quatre jours ne ne suis pas allé le voir dans l’étable.

    Puis vers le 4 ou 5 jour, il m’entend monter l’escalier ou il y avait

  12. Comme il y a trop d’humains sur cette foutue terre, il serait temps de manger du « cochon long » ainsi nommé par les anthropophages pour ses qualités gustatives. Ce n’est pas parce que certains sont « imbuvables » qu’ils sont immangeables.
    Bonne année et bon appétit.

  13. Je mange de la viande de cheval depuis ma plus tende enfance mais enfants et aujourd’hui mes petits enfants se régale toujours autant avec cette viande ils préfèrent le haché de cheval au haché de bœuf

    Évidemment les erreurs qui ont été commises, étaient juste mensongères sur la PROVENANCE ; ils auraient écrit sur leurs emballages que c’était de la viande de cheval et rein ne ce serait passé.

    • Est ce que vous mangez du chien??je suppose non,et bien pour moi manger
      mon cheval c’est pareil!!!

  14. bonsoir,
    je n’ai jamais lu un article aussi « peu respectueux » (et débile) de notre AMIS
    LES ANIMAUX!!!!!!!
    comment atteindre la PAIX dans le monde avec une telle analyse (par exemple) de la viande de cheval. Un cheval est un être vivant qui a droit au respect de sa Vie…..ce n’est pas simplement des acides gras, du fer et des protéines….
    De plus, combien de carnivores assument le fait de manger de la viande ?
    – mangez de la « mort » mais tuez l’animal en assumant votre acte !
    Trop facile d’aller à la boucherie du coin et de faire emballer le morceau!
    De plus, osez-vous approuver, VOUS les carnivors, osez-vous approuver la façon dont les animaux sont tués ?
    Votre âme vous donnera la réponse.
    Bien le bonjour chez vous!

    • ne cherchez pas, voyez seulement qui paie cette pub – je ne mange pas de viande de cheval, je ne veux pas manger de viande de cheval et j’en ai le droit ……….. ni de kagourou, ni de biche, ni de lapin, ni de sanglier et m’emmerde ceux qui en vivent

  15. Cet article est résolument rédigé en faveur des éleveurs équins qui s’enrichissent sur la mort de créatures innocentes.
    Mais ce que ces exploiteurs spécistes ne vous diront jamais, c’est que le cheval est un animal émotif et anxieux. Son statut de proie à l’état sauvage le porte à stresser très facilement.
    Lorsqu’un cheval est chargé dans un camion pour l’abattoir, il stresse tout le long du chemin. Tous les éleveurs de chevaux le savent. Et je ne parle même pas des conditions dans lesquelles ils sont chargés, transportés et déchargés du camion, le voyage durant souvent de longues heures sans boire ni manger.
    Lorsque le stress se prolonge, tout mammifère libère des hormones de stress qui sont nocifs pour la santé. Cette réalité contraint les bouchers à faire « rassir » la viande, càd à la faire en quelque sorte faisander.
    Donc non seulement les carnistes se nourrissent de cadavres, mais en plus, ils les mangent à l’état de charognes (carcasses d’animaux morts depuis plusieurs jours). Si les muscles s’en trouvent attendris, les toxines qu’ils contiennent demeurent.
    Alors mangez donc de la viande toxique si cela vous plait, mais ne demandez pas aux autres de payer pour soigner vos tumeurs et autres cancers ! Et si vous considérez qu’il est normal de manger de la viande puisque certains animaux en mangent d’autres, alors débrouillez vous pour attraper et tuer vous-même ceux que vous trouvez si délicieux à dévorer, et ne vous étonnez pas que les autres vous prenne pour des bêtes et se méfie de votre férocité barbare.

  16. Cet article pue la mort..pas envie de bouffer du canasson ,comme pas envie de bouffer du halal,pour des raisons lies a la culture de mon pays..la france ou le chevai est devenu un compagnon de loisirs et le respect de la souffrance animale.Derriere tout ça..une question de fric,Ce ne sont pas mes valeurs..point barre

  17. D’accord, je comprends la vive réaction de nos amis végétariens, qui ne mangent pas de viande par choix et respect de la totalité des races animales.
    Par contre, les carnivores ici présents défendent la noblesse de cet animal, comme si les autres en étaient dépourvu.
    je mange du cheval, entre autre, ne vous en déplaisent !

    Mais j’aimerais comprendre en quoi le cheval est il plus légitime que le veau ou l’agneau, qui sont abattus entre 70 et 150 jours après leur naissance?
    Que la poule d’élevage, condamnée a vivre sur ce qui équivaut a une feuille A4, pendant 45 jours avant de se faire tuer? Q
    ue les 90 % de porcs qui sont entassés dans des batiments, elevés sur des caillebotis?
    Que le lapin industriel qui est abattu lorsqu’il a 80 à 90 jours après avoir vécu entassé avec ses congénères dans une cage et nourri de granulés?
    Je mange très peu de viande, mais j’en mange, de bonne qualité, et regionale, je n’ai pas a me justifier de mon choix.

    Mais vous qui vous dites défenseurs d’animaux, faites le choix de dire qu’une vie animale vaut mieux qu’une autre! Si on mettait ce type de comportement a l’echelle humaine, je ne pense pas avoir besoin de vous faire un dessin !!
    Qui etes vous, pour vous permettre de decider qu’une vie vaut mieux qu’une autre?

    • Ce sont les carnistes qui décident qu’une vie non humaine est moins importante qu’une vie humaine. Ce qui leur permet de justifier leurs crimes. Je dis bien crime, car comment désigner le fait de tuer un être vivant alors que cela n’est pas indispensable pour vivre ?
      La vie humaine ne vaut ni plus ni moins que celle du non humain, voilà l’idée que les carnistes refusent, pour ne pas avoir à remettre en question leur conditionnement archaïque.
      La terre n’est pas assez vaste pour nourrir tout le monde. A minima, il est urgent d’apprendre à partager les ressources et cela ne pourra se faire tant que certains voudront continuer à vivre égoïstement dans l’opulence tandis que les autres sont sacrifiés.

  18. Le nombre de végétariens coincés et/ou agressifs dans les commentaires est alarmant. L’homme mange de la viande depuis la nuit des temps, pourquoi faire la distinction entre une vache et un cheval ?

  19. A tous,ne vous inquiétez pas ,l’ humain est appelé à disparaitre un peu avant la terre,comme tous parasites,et en ces temps il accélère sa destruction comme-ci naturellement ça n’allait pas assez vite,quel profond crétin…lol.

  20. Je mange du cheval depuis ma toute jeunesse.
    Je trouve cela très bon et je regrette que ce soit si dificille d’en trouver en grande surface.
    Le cheval n’est en rien l’ami de l’homme il est drèssé à des fin mercantilles c’est tout et c’est ça qui me dégoutte le plus le cheval est comme la vache le mouton l’agneau ou le poussin Brigitte bardot est une conne.

    • A broeders Daniel:En tout cas de manger du cheval ne t’as en rien apporté de l’intelligence,respecte l’idée et le courage de certaines personnes dans leur lutte,car toi tu en es bien incapable,et comme tu dis ,le cheval n’est pas l’ami de l’homme,il n’est en rien son ennemi bien au contraire,par contre toi tu ne dois pas être l’ami de beaucoup de monde à part des imbéciles.

    • A fréquenter les chevaux je vous assure que c’est un merveilleux compagnon qui donne tout jusqu’à mourir en course quand on le fait se démener pour gagner ou sauter et croyez vous qu’il profite du fric qu’il génère?
      alors il faut que mort il en rapporte encore
      Et lisez l’histoire de la jument OZO une trotteuse qui a gagné des courses en souffrant d’une énorme tumeur sur un ovaire, on disait qu’elle était méchante! elle est morte à l’arrivée d’une dernière compétition et on n’avait rien pour soulager ses souffrances
      alors monsieur broeders êtes-vous un humain? ou une brute épaisse?

  21. Hé, gugusse, le cheval, en grec, c’est hippos, pas hyppos.

    Ce serait bien mieux de ne manger aucun animal, mais du cheval, du chat, du chien, pourquoi pas de petit enfant ,hein!

  22. Nous mangeons trop de viande, et nous gaspillons trop de nourriture dans nos pays industrialisés, il faut arrêter de se goinfrer ainsi, alors que des enfants meurent de faim dans les pays pauvres! les grandes surfaces jettent aussi de la viande (dont de cheval), c’est inadmissible de nos jours.
    L’Homme devrait se poser des questions sur cette surconsommation, car nous ne respectons ni les animaux,qui sont souvent maltraités dans leur trajet vers l’abattoir, ni notre environnement! Il faut changer nos habitudes c’est urgent.

  23. Je’ ne mangerais jamais de viande de cheval, et refuse dorénavant de manger n’importe quel cadavre d’animal,qui a décrété que c’était nécessaire à la santé de l’Homme???c’est contre nature, nous ne sommes pas fait pour cela,nous devrions redevenir des ètres sains et normaux, nous vivrions mieux et nettement plus longtemps, les chinois mangent déjà les foetus humains quand allons nous manger nos morts!??? Les Humains deviennent fous, cruels,nous mangeons tout et n’importe quoi, nous ne sommes plus de vrais Humains » mais des ètres dégénérés!! et si personne ne met fin à ces « conneries » en quoi allons nous nous transformer??? Des Monstres Croyez, moi il est grand temps de changer .. Bientôt il sera trop tard, on se bouffera entre nous on descent de l’échelle!!!!

    • Du gros délire.

    • Manger de la viande c’est contre nature ? Faudra me donner votre définition de la nature alors… Depuis l’aube des temps il y a des animaux qui en mangent d’autres, ça s’appelle la chaine alimentaire et c’est vital pour l’équilibre des espèces : sans carnivores, les herbivorent seraient trop nombreux et consommeraient toutes les ressources de la planète ce qui entrainerait la fin de la vie sur terre.

      Je comprends pas toutes ces critiques sur un article dont le seul but est de dire que la viande de cheval est meilleure que la viande de boeuf. Si vous êtes pas d’accord avec ça, argumentez en ce sens, mais dire qu’il ne faut pas manger de viande, désolé mais c’est totalement hors-sujet.

  24. Je reste sceptique face à la prise de position clairement lobbyiste dans cet article…
    N’oublions pas que la majorité des industries fonctionne grâce à la publicité gratuite que veut bien faire notre cher gouvernment!

  25. Bjr, Les personnes végétariennes du fait de la souffrance animale sont une démarche très respectable…et on peut évidemment être en bonne santé de cette façon à condition de savoir « équilibrer »…maintenant, je suis pragmatique et les protéines animales font partie naturellement de mon alimentation ( à condition que ce soit local, plutôt bio, et élevé dans de réelles bonnes conditions de respect et d’attention de l’animal…j’ai été « élevé » à la viande de cheval ( à une époque où elle était une viande de pauvre), depuis des décennies travaillant avec les chevaux et mangeant très peu de viande, je n’en consomme plus, sans militantisme mais ouverture d’esprit (la plupart des races de nos chers « lourds » auraient probablement disparues si personne n’en n’avait consommé)… par contre, les Autorités devraient se pencher sérieusement sur les conditions d’élevage de la plupart des autres animaux et sur ce qui se passe dans les abattoirs…Quand à nos chères « têtes blondes » qui montent les chevaux ou poneys avec amour, avec plaisir certainement, le véritable amour serait de les laisser tranquille …mais ça c’est un autre débat, pas simple…
    En résumé, les conditions d’élevages et d’abattage sont très contestables et ne fournissent pas tjrs un aliment de qualité, les animaux à viande rouge sont souvent mieux élevés…..mais au niveau économie globale, pour produire une protéine animale il faut environ 7 protéines végétales, (gâchis de ressource.. eau, exploitations des pays du tiers monde…), Et pour finir, mon copain esquimaux à beau vouloir faire, au risque de mourir de faim, il n’arrive pas à être végétarien !!!

    • Va vraiment falloir comprendre que tuer avec respect, ça n’existe tout simplement pas quand la personne ne demande qu’à vivre. Nos papilles et notre conformisme a-t-il à ce point endormi notre logique et notre compassion ? Pour ce qui est de votre ami esquimau qui, je cite « a beau vouloir faire, au risque de mourir de faim… » j’ai du mal à voir en quoi être végé a quoi que ce soit à voir avec le fait de se laisser mourir de faim. Bon, ça dépend sûrement de la région où il habite ou les fruits et les légumes ne sont peut-être pas accessibles en quantité suffisante. Mais ailleurs, je suis désolée mais quand on veut on peut. J’entends souvent dire « ah non, je pourrais pas être végé » (et a fortiori végane, oh mon Dieu !) là où les gens devraient tout simplement dire « je ne VEUX pas » ce serait plus honnête.
      Pour ce qui est de la viande de cheval, la seule chose qui me dépasse est que les gens en aient fait un tollé alors qu’ils bouffent tous les autres animaux. Dans le genre spéciste, on fait pas mieux… :/

  26. Perso je préfère manger un bon steak de cheval de temps en temps de chez mon boucher de quartier que manger régulièrement du poulet ou du porc élevés de façon horrible et insalubre. C’est même plus une question de prix et puis rien n’oblige à manger de la viande tous les jours alors autant en manger de la bonne

  27. ah é mes biskui c’et des ptitprince

  28. chaq matain je boa du lé avk dé biskui o chokola é je fai du cheval alor je ve pa lé mangée

  29. chaq matain je boa du lé avk dé biskui o chokola é je fai du cheval alor je veu pa

  30. Dire qu’on ne doit pas manger du cheval parce que c’est une bête magnifique, tu parles d’un argument, on devrait plutôt manger de la hyène alors ?
    Faut regarder l’histoire de l’hippophagie : c’est la Noblesse et l’eglise en France qui ont interdit sa consommation pour lutter contre une pratique païenne et c’est la SPA qui a soutenu son rétablissement fin XIX pour une fin « digne » des chevaux de trait. Je ne suis pas fan de la viande de cheval mais je consomme viande et volaille, et je ne supporte pas qu’on me dise pour ça « t’es pas humaine ».

  31. « les animaux sont mes amis et je ne mange pas mes amis »
    Georges Bernard Shaw

  32. Un brin de plus….si je dis que cette viande est parfaite actuellement,
    pour moi c’est comme si je mangé un morceaux que dans le temps ancien on faisait cuire dans une grande marmite….

  33. Quand j’avais 12 ans , un de nos chevaux m’est mort dans mes bras.

    Si vous saviez, ce que j’en ai souffert, pauvre animal, le plus grand, le plus intelligent, je lui ai promis ….Un jour un reportage a la tv, il nous ont montrés des chevaux pour être tués de Russie. Il fallait

    voir dans quel état, que BB c’est violemment exprimée, contre ça. A dit a conseillé, où a demander de ne plus manger de cheval.
    J’ai alors promis, de ne plus en manger. Ce est pas pour ça que c’est la meilleure des viandes actuellement a ce jour.
    Pour moi non, non et non tous ceux qui aiment les chevaux doivent faire comme moi.

    • Tu as raison

    • tu as 1000 fois raison . pour en avoir mangé naguère, j’ai apprécié la viande de cheval. j’ai appris à connaitre cet animal et je refuse d’en consommer maintenant.
      je souhaiterais vivement devenir végétarienne mais quand on est « séniore » ce n’est pas évident de changer son métabolisme….
      un grand bonjour aux amis des animaux

  34. Dimanche Juin 2014
    Je viens de lire rétroactivement votre article sur la viande de cheval de février 2014 ( je suppose).
    Je suis scandalisé ( et pas le seul parmi tous mes amis).
    Comment pouvez-vous faire une telle publicité pour deux organismes tels que : Table de composition REGAL, 1995 et Apports nutritionnels conseillés pour la population française, 3e édition, Tec et Doc 2001
** source : et surtout le CIV, centre d’information des viandes, une des pires émanations de l’Agroindustrie mortifère. C’est de la contre information et de la publicité mensongère.
    L’homme n’a pas besoin de manger de la viande, quelle qu’elle soit ( cheval qui nous accompagne depuis si longtemps, que nos enfants aiment monter avec amour et que l’on élève et tue ignoblement, comme tous les animaux en abattoirs indignes – sans parler des chevaux qu’on utilise pour fabriquer des médicaments dangereux, inutiles et inefficaces – vaccins entre autres – )
    Je souhaite une réponse  »intelligente » de votre part et non des copiés/collés d’organismes privés qui nous tuent à petit feu avec leurs plats cuisinés BOURRÉS de saloperies mortelles à terme ( par accumulation) et qui n’ont aucunement en vue la santé des populations mais que l’épaisseur de leurs bénéfices et actions en bourse.
    Merci d’être honnête.
    Jean SAGUi de LODZ Naturopathe, humaniste et Architecte Conseil en écoconstruction …

    • Avis partagé à 10%

    • PARDON : AVIS PARTAGé à 100% 😉

    • avis partagé ; de plus, il faut savoir que la plus grande partie de la viande de cheval vendue en France provient des pays d’Amérique ; ce sont des chevaux réformés qui ont été exploités au maximum, qui ont servi dans des rodéos, ou autres manifestations du même genre , qui sont usés et qui ont été bourrés d’anti-inflammatoires durant toute leur vie parce qu’il ne faut pas qu’ils aient de douleurs ; j’ai des amis argentins qui ne mangeraient de cheval pour rien au monde car ils savent tout ça et ils savent aussi que leurs bêtes exportés vers la France ; ils ont été les premiers à me mettre en garde !

  35. consoglobe propose en général des articles intéressant mais là j’ai l’impression qu’il y a eu un bug!Nolwen a du recevoir des pots de vin de l’industrie de la viande alors je n’ai qu’une chose à dire…Nolwen à la porte!!

    • Non..il est diététiquement et médicalement reconnu que la viande de bourin (car un cheval valide,on le fait travailler)est bonne pour la santé,et ses apports vitaminiques fidelement rapportés içi sont juste et réel..alors faites pas de chichi..et attention a la vache folle

  36. Entre la photo du cheval dans le pré et celle de la viande « appétissante », il y a l’arrivée à l’abattoir, l’égorgement, l’animal qui meurt en se vidant de son sang…Même chose pour les adorables moutons qu’on cajole au salon de l’agriculture. L’omerta sur l’abattoir est l’une des pires tares de notre société . Et puis en cas de viande rituelle, l’animal est égorgé à vif. Tel est l’envers de ce décor…

  37. ConsoGlobe qui invite à manger de la viande de cheval??!!! Ce pays avec sa culture de la viande n’en finit pas de me décevoir. Chagez vos habitudes! Dirigez vous vers un régime sans viande, sans chair animale. C’est plus sain et surtout SANS CRUAUTÉ.
    Vous voulez contiuez à manger de la viande, alors ne restez pas dans l’ignorance et regardez comment les bêtes sont élevées, mutilées et torturées dès la naissance, contraites à se reproduire, abattues dans des conditions atroces… Avant de mettre quelque chose dans votre assiette, posez vous ces questions.

    • Tout à fait d’accord avec vous !

    • Nous sommes les seuls êtres qui ravagent la terre sur tous les plans… qui ne respectent pas la nature… qui mangent jusqu’à se gaver… sans même avoir fin… Nous sommes les seuls êtres hostiles à tout ce qui nous entoure. L’homme « primitif » qu’on désigne avec un certain mépris, prend la peine de prier devant un arbre avant de le couper. Aujourd’hui l’homme « civilisé ou évolué » met ses griffes sur tout sans respecter les lois de la nature…

    • Je suis éleveur de chevaux (de boucherie). Que savez vous d’un élevage ? Rien du tout apparemment (ou seulement ce qu’on vous montre à la télévision). Mes animaux naissent et vivent à la ferme. Les chevaux ne sont pas « contraints à se reproduire » un étalon dans un pré avec des juments: c’est tout ce qu’il y a de plus naturel. De plus mes chevaux ne sont pas maltraitées ni torturées comme vous le dites. Mes animaux je les aime et j’en prends soin. Mes chevaux sont ensuite vendus en Italie pour y être abattus puis mangés.
      « Ne restez pas dans l’ignorance »!
      L’Homme est omnivore: il mange de tout. Ainsi, si vous ne voulez pas consommer de viande, à votre guise. Mais je vous suggère aussi d’arrêter de consommer des produits issus de végétaux qui eux aussi souffrent lorsqu’ils sont ignoblement tués pour notre consommation. « Avant de mettre quelque chose dans votre assiette, posez vous ces questions ». Vous devriez donc vous nourrir de cailloux …

    • Merci Rogre.
      Bien que l’homme s’éloigne des strictes définitions d’un animal, il n’empêche qu’on bouffe, que notre corps est équipé pour digérer de la viande, a besoin d’éléments animaux pour trouver certains acides aminés et de la vitamine B12, et il ne tient qu’à nous de sélectionner des produits animaux qui ne sortent pas d’un élevage intensif mais d’élevages respectueux de la condition de la bête.
      Par ailleurs, jouer les désabusés et les clairvoyants sur le monde et l’humanité… c’est désespérant. Bougez vous les miches, informez, impliquez vous à l’échelle locale pour faire connaître vos avis qui, passé le discours catastrophiste, sont assurément pleins de bonne volonté.

  38. Je suis d’accord avec Olivia. Au-delà du mensonge sur la nature de la viande et de l’escroquerie – la viande de cheval est bien moins chère que le bœuf et les producteurs de viande de bœuf ont été floués, ce qui augmente les difficultés de la profession – mais les chevaux abattus et retrouvés dans les plats cuisinés étaient impropres à la consommation.
    Il ne faut pas minimiser le mensonge et la manipulation non plus, car cela conforte certains imbéciles dans des comportements dangereux. Je pense à ce directeur d’entreprise qui faisait manger leurs propres excréments à ses porcs, ne se doutant pas que cela entraînerait des intoxications alimentaires…

  39. Il me semble bien qu’il y a eu un second mensonge, et de taille cette fois, dans les affaires récentes concernant l’introduction de viande de cheval présentée comme viande de boeuf dans des plats cuisinés: c’est que des chevaux de course, impropres à la consommation suite aux divers traitements médicamenteux subis, et donc voués à l’abattage, ont été rachetés et exportés par des réseaux mafieux vers des pays de l’Est pour revenir chez nous sous forme de produits consommables.

  40. j’ai toujours mangé de la viande de cheval et je n’ai pas souvent été malade c’est la première viande que j’ai donné à mes enfants elle est la plus saine de toute et si on élève des chevaux pour la nourriture ce ne sont pas des chevaux de course

    • loor t’est pas humaine de manger du cheval.

  41. Pourquoi manger du cheval qui avec le chien et le chat sont les meilleurs amis de l’homme,avec cette mentalité d’arriéré on peut aussi bien manger les chiens et les chats pour se mettre au même niveau que les asiatiques.Tout cela m’écoeure.

    • Honnêtement pourquoi pas… De toute façon ceux qui ne trouve pas de maitre a la SPA se font euthanasier, sont transformé en farine animale et nourrie aux bœufs. Autant les manger directement…

    • Au même niveau que les asiatiques ? Vous insinuez donc que les asiatiques seraient inférieurs ? Chacun a son mode d’alimentation, le monde est si vaste, ce n’est pas à vous de juger de la « mentalité » d’autrui…

  42. hors de question pour moi de manger du cheval ! quand je vois ces betes magnifiques et tout ce qu’elles ont fait pour l’homme pas question de les mettre ds mon assiette !

    • Bonjour à tous,
      si je me souviens bien, on a beaucoup parle du scandale de la viande de cheval, mais à cette occasion on a aussi pu apprendre que les lasagnes et autres produits cuisinés étaient fait à base de matériaux (encore appelé viande découpée mécaniquement). Autrement dit des résidus, des raclures de tendons etc …. J’étais peut-être le seul à ne pas être au courant de ces pratiques, mais c’est cela que j’ai trouvé choquant. La viande de cheval est une pratique frauduleuse et est répréhensible, l’utilisation de résidus est légale et usuelle. De tous les jours.
      On s’est focalisé sur le « scandale » et pas sur (selon moi) l’ignominie de ces pratiques de l’agro alimentaire.

      Faut pas gêner les ventes ?

    • Mais les autres animaux, on s’en fou, on peut les manger?

  43. Dans le cas de la viande Spanghero, le problème sanitaire était réel, car le cheval qui remplaçait le boeuf venait pour une bonne partie d’amérique du nord.Il s’agissait de chevaux de course de réforme, lesquels sont tout au long de leur carrière de coureurs bourrés d’antibiotiques interdits chez l’homme, et par déduction ces ex chevaux de course sont en principe interdits de consommation par les humains!(Emission d’Envoyé Spécial à ce sujet)

  44. m’en fous mais j ai certains articles ici trés interessants mais aussi c’est trés vrai qu’on utilisait beaucoup plus de chevaux avant la guerre pour transporter les troupes , pour livrer les commerces (glace liquides charbon etc…)Par ailleurs je ferai court ,moi, la viande cheval a un goùt meilleur

  45. j’ai adore manger du cheval quand j »etais jeune, mais depuis plusieurs années je ne sais plus depuis qu’en vacance, en normandie un cheval a glissé sa tête dans mon cou cherchant une caresse comme un chien.Et puis c’est un animal trop noble et qui rend énormement de services.

  46. je tombe par hasard sur votre article faisant l’apologie de hippophagie ; pour rien au monde je ne mangerai de cheval : c’est comme si je mangeais mon chat, ou mon chien ; est -on en France en train de crever de faim pour devoir ainsi se goinfrer (de viande, quelle qu’elle soit) et qui plus est de cheval ? Je sais qu’on tente en Bretagne, entre autre, de développer « la filaire équine de boucherie  » pourquoi ? Les cochons ne suffisent plus? les vaches et les poulets non plus,?
    et que croyez-vous qu’ils mangent, ces pauvres chevaux,( souvent des chevaux de courses, vendus au poids? de l’herbe ? non ! des granulés pour les engraisser, des antibiotiques…
    on ne doit absorber que 100 grammes de protéines par jour : et non pas de viande; il y a plus de protéines dans 100g de lentilles que dans 100 g de viande…. trop de viande abime irrémédiablement la fonction rénale , et surtout la viande de cheval !!!!!
    cet article défend ce nouveau lobby : la « filière chevaline  » ! encore un !!!!

  47. je ne mange plus de viande de cheval depuis plus de 20 ans,lors de vacances un cheval a mis da tête dans mon cou comme le fait un chien ou un chat et le cheval est tellement beau et noble, j’aurai l’impression de manger mon chien.Maintenant c’est mon avis !

  48. Un jour la nature dans son ensemble nous le fera payer très, très chère et ce sera juste.La nature mettra toujours de l’ordre un jour ou l’autre,car l’homme agit comme s’il avait inventer la nature alors que c’est bien le contraire et je vous laisse deviner qui est le plus nuisible et surtout dangereux dans cette planète…

  49. Le problème n’est pas que ce soit du cheval sinon que les chevaux utilisés étaient des chevaux de traies bourrés d’antibiotiques et autres substances chimiques largement nocives pour notre consommation !

  50. Je complète ma précédente réaction en ajoutant que j’étais loin de m’attendre à une telle promotion pour la viande chevaline de la part d’un site tel que celui-ci.

  51. L’hippophagie est une hérésie à plus d’un titre. C’est d’abord faire preuve de bien peu de reconnaissance envers un animal qui a contribué de façon majeure au développement des civilisations du monde entier, et qui a fait de l’Homme ce qu’il est devenu, et sans lequel il n’y serait pas parvenu.

  52. pourquoi est-ce de la barbarie de manger de la viande de cheval ? et le boeuf alors, c’est aussi un animal qui mérite notre attention !
    Savez-vous que le fait de manger de la viande de cheval a fait que, autrefois, le cheval, animal de trait, fut bien traité, afin que sa viande ne soit pas dure au moment de l’abattre parce qu’il ne pouvait plus rendre service ?
    où est la barbarie ?
    c’est dans la tête des gens que ça se passe : question de culture, et pas autre chose…
    et les insectes alors ?
    bon appétit à tous !

    • Oui, je suis d’accord il est tout aussi barbare de manger un bœuf qu’un cheval au même titre qu’un poisson ou encore un grillon… Mais cela n’est que mon avis et peut-être celui d’autre végétariens et/ou militants pour la cause animale dans son ensemble.
      Ce qui qui fait distinguer la viande de cheval des autres pour un certain nombre de personne, en dehors des considération précédemment citées, est qu’ils considèrent le cheval comme un animal domestique au même titre que le chat ou le chien, ils partagent avec lui le même type de relations et d’affects. Il est donc impensable pour eux de l’abattre et de le manger.
      Mais cela est une vue de l’esprit, que je me garderais bien de juger, qui est lié à notre héritage culturel.

    • hoc,un boeuf a quoi ca sert???
      Un cheval ca te rend service toutes sa vie alors pourquoi le tuer?
      Si tu dit ca,le jour ou tu ne pouras plus rendre service,on te tueras.

  53. JE N AI QUUN MOT ADIRE LE CHEVAL EST NOBLE MANGER DU CHEVAL EST DE LA BARBARIE

    UN CHEVAL NE SE MANGE PAS
    NE MANGEZ PAS DE CHEVAL C4EST UN AMI

  54. NON NON ET NON UN CHEVAL NE SE MANGE PAS
    C EST UN AMI UN COMPAGNON DEVOUE ET FIDELE
    VOTRE ARTICLE EST UNE PUB DES BOUCHERS CHEVALINS QUI PERDENT DES BENEFICES
    ALLEZ VOIR LE SITE DE BRIGITTE BARDOT
    MANGER DU CHEVAL C EST INACCEPTABLE
    JE ME DESABONNE DE VOTRE COURRIER

  55. Cela fait plus de 50 ans que la famille mange du cheval au moins une fois par semaine: en haché pour le tartare, en steak ou en rôti pour son goût ou sa tendresse et sa rapidité de cuisson.
    J’ai une petite-fille qui fait de l’équitation et refuse cette consommation. On lui fait autre chose pour ne pas lui mentir. C’est le plus simple à vivre.
    Si les économistes ne l’ont pas compris c’est bien dommage…
    Salutations.

  56. j’adore la viande de cheval,moi qui manque de fer souvent et pourtant!!!!il n’y a pas que ds le cheval qu’il y a du fer….hélas,j’avais une chevaline près de chez moi et elle a été remplacée par une boucherie Halal(j’aime aussi)et mon boucher je l’adore aussi…je sais ce que je mange(pour mes pts!!!surtout….
    Alors mangez du cheval c bon pour la santé…j pourtant de bonnes raisons de ne pas faire de pub pour le cheval mais j’AIME….
    Bonne journée a vous ….sous la pluie…

  57. quand l’agriculture ne travaillait qu’avec des chevaux et que l’armée en utilisait des dizaines de milliers, on en mangeait bien plus et peut être autant ou plus que du boeuf (qui peut être aussi de la vache…). C’était au moins aussi nourrissant et on n’avait pas à se plaindre du méthane produit par les vaches… Ca peut bien coexister avec l’intérêt et même « l’amour » des chevaux des centres équestres. Il est vraiment dommage qu’on ait gaspillé tous ces stocks parfaitement mangeables y compris et surtout pour certaines associations humanitaires. Regardons un peu plus tout ce que contiennent de toxiques divers les aliments « préparés », en sachant en plus qu’on est loin de tout savoir puisque les « affaires » en dévoilent régulièrement. Soyons moins naïfs, ou hypocrites et comme on dit, « il ne faut pas pleurer la bouche pleine! ».

  58. Pythagore: « Tant que les hommes massacreront les animaux, ils s’entre-tueront. Celui qui sème le meurtre et la douleur ne peut récolter la joie et l’amour »

  59. Wooow! Allo! Nan mais allo quoi. Reveillez-vous!
    Cet article est juste une réaction à la surmédiatisation de ces dernier jours. Je ne vois pas en quoi il s’agit d’une publicité pour la viande de cheval. Gardez l’esprit critique!!!
    Un jour quelqu’un devra m’expliquer en quoi il est différent de manger du boeuf, du cheval, de l’agneau, des grenouilles, des escargot ou des insectes… Ce sont tous des « êtres sentient » comme j’ai lu dans les commentaires.
    Il se trouve, (oh surprise) que nous somme des êtres omnivores. Et par définition notre organisme à besoin d’apport protéïniques. Alors soit, nous pouvons trouver des subterfuges…
    Le tout est de bien doser les choses. Non au dictact des feedlots, Non au dictact de la macro-biotique!

    Un internaute qui en a marre de cette société de cons-sommation.

    • NON nous ne sommes pas carnivores et encore moins omnivore!!!!!!vous vous trompez complètement!Arrêtez de croire tout ce qui est dit à la télé et d’être manipulés par l’industrie agro-alimentaire qui vous vend n’importe quoi, votre santé ne les intéresse pas ni notre planète, seul votre porte monnaie a de l’importance à leur yeux et pensez à vous informez auprès d’autres sources!Sachez que le lobby pharmaceutique veut seulement vous rendre dépendant de leur médicament dangereux et inefficace, votre guérison ne les intéresse pas sinon ils ne vendraient plus leur horribles médicaments!et oui c’est la triste réalité!

      Si vous n’avez pas faim Ie matin, c’est parce que vous encrassez votre corps en permanence avec des aliments qui n’ont
      pas été prévus pour l’espèce humaine. Le matin, pour se décrasser des produit animaux toxiques de la veile, votre corps
      préfère que vous jeüniez, d’où I’absence de faim.

      La viande tout comme le lait sont impropres à l’espèce humaine et ce pour différentes raisons:tout carnivore devrait lire ceci

      I) Notre intestin grêle est deux fois plus long que celui d’un animal carnivore, la chair animale, quelle
      que soit son origine (boeuf, poulet, poisson,cheval), a tout le temps de pourrir.
      II se développe alors des bactéries pathogènes dans tout le tube digestif. Celles-ci fabriquent des gaz. Ceci entrainera des ballonnements abdominaux. Le gros intestin ainsi dilaté va se spas mer, entrainant des douleurs au niveau du ventre.
      Suivront diarrhée et / ou constipation.
      Les bactéries pathogènes qui se sont développées dans l’estomac vont entrainer des brûlures, des reflux acides, des ulcèresde l’estomac et du duodénum, elles seront le lit du cancer de I’estomac.
      Ce milieu favorable au développement des bactéries pathogènes sera également un mileu favorable au développement des
      virus (herpès…) et des champignons pathogènes (candida albicans…).
      Ces bactéries et champignons pathogènes ne resteront pas sagement dans votre intestín. Si les bactéries mig
      rent dans votre urine cela provoquera une cystie, si elles migrent dans vos sinus, cela entraÎnera une sinusite. La candidose pourra êtrebuccale, æsophagienne, génitale, ou bien se situer sur les ongles des pieds…
      La putréfaction intestinale favorise lappariton de douleurs vertébrales :
      par la contracture réactionnelle du muscle psoas intr-abdominal, celui-ci s’insérant sur la colonne vertébrale basse.
      par la migration de bactéries (propioni-bacterium acnes) au niveau du disque intervertébral, favorisant les douleurs et
      I’appariton d’une hernie discale.

      Cette putréfaction intestinale continuelle provoque une porosité de la membrane monocellulaire de I’intestin grêle. Des
      protéines mal digérées vont passer dans Ie sang. Le corps considère cette intrusion comme un corps étranger. II va envoyer
      des cellules du système immunitire de défense pour I’attaquer. Ges attaques répétées vont affoler Ie système immunitaire et
      lorsqu’un banal pollen viendra se poser dans vos narines, Ie système immunitaire va envoyer une armada lourde,
      disproportionnée avec l’intrus, provoquant des réactions dalIergies.

      Si le système immunitaire attaque son propre corps, cela provoquera une maladie auto-immune. L’endroit du corps que Ie
      système immunitaire aura plutôt tendance à attaquer dépend du système génétique tissulaire HLA.
      Si votre système immunitaire attaque ses propres articulations, cela provoquera une polyarthrite rhumatoïde, s’i1 attaque les
      gaines des nerf, cela provoquera une sclérose en plaques…

      La grande quantié de graisses saturées qui se trouvent dans les fromages, dans les viandes et dans les oeufs que vous
      consommez quotidiennement en proportion importante, va encrasser votre corps.
      ~ Si I’encrassage se situe au niveau de la vésicule bilaire, cela entraÎnera des calculs de la vésicule biliaire.
      ~ Si I’encrassage se situe au niveau des artères, on aboutira à un infarctus du myocarde, à un _ accident vasculaire cérébral
      ou bien à une artérite des membres inférieurs.
      ~ Si I’encrassage se situe au niveau de la peau, ii se développera un eczéma, un psoriasis… Dans ces maladies, Ie corps
      utilise la peau comme voie délimination car I’urine et les selles sont déjà totálement surchargées.
      ~ Las tumeurs bénignes ou les cancers peuvent entrer dans cette catégorie

      Les produits animaux induisent une insulino-résistance que le pancréas compense par une sécrétion accrue d’insuline. cette
      hyperinsulinisme transforme les sucres en graisses et favorise leur mise en réserve, d’où l’excès de poids, le diabète,
      l’athérosclérose, l’hypertension artérielle.

      Les graisses animales, qu’elles proviennent des produits laitiers ou de la viande, contiennent des ostrogènes. Get excès
      d’oestrogènes favorise les cancers du sein et de I’utérus, ¡’apparition de fibromes utérins, les règles abondantes et
      douloureuses, les mastopathies.

      CholestéroI
      Le jaune douf contient 1500 mg de cholestérol pour 100 g, Ie beurre 250 mg, Ie fromage 150 mg, la viande de bæuf 85 mg,
      la viande de poulet et d’agneau 75 mg, les huîtres 260 mg, Ie poisson 50 mg.
      Ce cholestérol favorise la hausse du LDL-cholestérol, ce qui entraine I’apparition des maladies cardio-vascu/aires
      (hypertension artérielle, infarctus du myocarde, accidents vasculaires cérébraux, artérite des membres inférieurs…) ainsi que

      les calcufs de la vésicule bifiaire.
      L’ingestion dune petie quantité de produits animaux à un individu qui n’en mange jamais provoque une hausse du
      cholestéroJ de 20%, beaucoup plus que ne Ie laisserait supposer I’infime quantité ingérée. Cette petite quantité est capable
      de perturber dune manière significative la synthèse endogène du cholestérol par Ie foie, élevant ainsi Ie cholestérol d’une
      façon inattendue.

      La consommation de viande dérégule le mécanisme d’absorption du fer, Ie fer est absorbé en excès, le foie et Ie pancréas
      sont détruits par l’excès de fer. ce qui peut conduire au diabète et à la cirrhose.

      Les fuites urinaires de calcium sont dues à un excès de protéines animales (viandes, poissons, produits laitiers ou oufs) et de sel. Sel et protéines animales provoquent une fuite urinaire de calcium entraînant des caleuls urinaires, des calcifications pathologiques ((becs de perroquets )), tendons calcifiés) et favorisant donc I’ostéoporose.
      Les fromages sont des produits concentrés en protéines animates et en sel. Ils comportent donc tous les éléments
      favorables à la production d’une ostéoporose.
      Cette fuitte urinaire de calcium ne se produit pas avec les protéines d’origine végétale!

      Le lait:

      Le lait de femme ne contient que très peu de calcium (30 mg pour 100 g) par rapport à la quantité de calcium contenue dans
      Ie lait de vache (125 mg pour 100 g).
      De 0 à 1 an, la taile d’un nourrisson augmente de 44%, son poids augmente de 216%. Jamais I’être humain ne connaÎtra
      par la suite une telle croissance.

      Conclusion : ou bien la Nature n’a rien compris aux réels besoins en calcium nécessaires à l’être humain en pleine
      croissance, ou bien ce sont les croyances populaires et les pseudo-théories sur les besoins en calcium sponsorisées par les
      vendeurs de produits laitiers qui sont dans I’erreur!!!!

      Les problèmes rencontrés avec les produits faitiers proviennent de la putréfaction des protéines du lait. L’allergie éventuelle
      au lactose est un facteur très secondaire. Donner du lait sans lactose ne résoudra donc rien.
      Les problèmes observés avec le lait de vache seront identiques avec Ie lait de brebis ou de chèvre. Geci d’autant plus que
      les laits de brebis et de chèvre sont encore plus riches en protéines que Ie lait de vache.
      Le système immunitaire a donc encore plus de risques d’attaquer les protéines passées dans le sang et done de provoquer
      des maladies allergiques et auto-immunes avec ces deux laits. Si I’être humain ressemble bien souvent à un sauvage
      barbare, íi n’est cependant ni un veau ni une biquette. Téter I’une de ces mamelles n’a done aucun sens.

      Le calcium se trouve dans tautes sortes de végétaux. Ce calcium est parfaitement assimilable. Le sésame contient 780 mg
      de calcium pour 100 g!!!!, Ie cerfeuil et les épinards 260 mg, les noisettes 290 mg, les amandes 240 mg, les figues sèches 160
      mg, le chou f1eur 125 mg, les lentilles 110 mg, les noix 90 mg, le céleri 80 mg, I’avoine et les haricots verts 70 mg, les dattes
      65 mg, les carottes 60 mg, Ie blé 48 mg, la laitue 45 mg.

      II)ANATOMIE: Les carnivores et les omnivores sont équipés pour poursuivre, capturer, tuer, manger et digérer rapidement leur proie. Leurs griffes sont longues, robustes et acérées pour les aider à la saisir et l’immobiliser. Ils ont une gueule très grande par rapport à la taille du crâne. Cela leur donne un avantage certain pour saisir, tuer et déchiqueter une prise. Leurs dents sont pointues et très acérées car elles servent surtout à déchiqueter la viande. L’articulation de la mâchoire ne permet que les mouvements verticaux. En général, ces animaux avalent tout rond, sans mastication, la plus grande quantité possible de nourriture. Par conséquent, leur estomac est relativement volumineux- 60 à 70% du volume total de l’appareil digestif- pour recueillir une grande quantité de nourriture d‘un seul coup. La très grande acidité de l’estomac favorise la digestion rapide des aliments et protège ces animaux contre une contamination bactérienne très élevée. Les intestins sont courts – 3 à 5 fois la longueur du corps mesuré de la bouche à l’anus, car les produits de la digestion sont absorbés rapidement.

      Par comparaison, les herbivores n’ont pas de griffes acérées. Comme nous, en général, ils ont une gueule de petite taille proportionnellement à la tête. Ils ont des lèvres charnues et très musclées spécialisées dans la préhension fine de petites quantités d’aliments. La structure des dents, de la mâchoire et de la langue est hautement spécialisée. La surface des dents est plate, ce qui favorise la mastication. La mâchoire est très mobile, permettant les mouvements dans tous les sens. La nourriture est mastiquée, broyée, mélangée longuement avant d’être avalé en petite quantité. Notre salive, contrairement aux carnivores, et aux omnivores comme l’ours et le raton laveur, contient une enzyme qui amorce et facilite la digestion. Nos secrétions gastriques sont beaucoup moins acides que chez les carnivores. L’intestin, où la plupart des aliments sont absorbés, est beaucoup plus long – 10 à 12 fois la longueur du corps – ce qui favorise la digestion. Enfin, le colon ou le gros intestin, la partie la plus postérieur du système digestif, est en général beaucoup plus complexe que chez les carnivores et les omnivores. Notre anatomie, à nous êtres humains, cadre très bien avec cette description.

      et si vous voulez des explications en image visionnez cette excellente vidéo: youtube.com/watch?v=9ivPJUypbVs

    • C’est étonnant de constater à quel point cet article est »juste une réaction à la surmédiatisation blabla »…Pourtant, il suffit de regarder les sources de l’auteure de cet article:le CIV et consorts…Le CIV?Centre d’Information sur les Viandes,l’organisme OFFICIEL pour la promotion de la consommation de viande en France!!!Un lobby totalement NEUTRE(plus antinomique tu meurs). Admirons ici la stratégie de contre-attaque de ce lobby humaniste…
      Car cet article est tout à fait NEUTRE aussi,et je pense que le lobby de la viande n’a pas non plus demandé à l’auteure de cet article/pub à ce que figure ce magnifique logo rouge sang »La viande chevaline:on a toujours une raison de l’aimer »…sur la vitrine de cette boucherie chevaline déguisée en « article d’intérêt public ».
      L’intérêt général,le VRAI,ce serait de faire la promotion des protéines végétales,parfaitement égales voire supérieures à celles issues des abattoirs,de la bidoche,de l’exploitation systématique des animaux et de la planète!!!
      NON l’être humain n’est pas omnivore,cher meurtri;OUI, notre organisme a besoin de protéines,mais pas forcément en mangeant de la viande!…Oui,les protéines sont présentes partout ailleurs dans l’alimentation,ça c’est du scoop!!!Quand vous arrêterez de sauter à pieds joints dans les flaques puantes de la société de consommation,vous comprendrez(peut-être)que les subterfuges auxquels vous faîtes allusions,des tas de lobbys les emploient tous les jours,et vous y croyez sans même vous en rendre compte, depuis tout petit…quelle ironie!Ah vous l’aurez compris,je suis végétarienne..eh oui!!,je suis donc partisane moi aussi,mais partisane de l’esprit critique(face aux arguments fallacieux),du bien commun(notre planète),de la justice(pour les animaux,les premiers concernés par le massacre ET les hommes)!
      Le seul point sur lequel je vous rejoins,c’est sur la connerie monumentale et hautement culturelle qui consiste à différencier arbitrairement telle ou telle espèce en fonction du critère « manger/pas manger ». Vaste débat,vaste cloaque surtout.
      Mais vous,vous mangez toutes les créatures sentientes pour ne pas manquer de protéines-sait-on jamais!-tandis que moi,je ne les mange pas,et mes protéines vont très bien oh surprise..nan mais allo quoi,mais comment que c’est possible?!Vous dîtes non aux »dictats des feedlots »mais un grand oui à la viande chevaline canadienne ou argentine,une viande heureuse qui voyage en première classe pour atterrir dans votre assiette,c’est sûr!Le tout est de bien doser les choses.
      Gardez votre esprit critique,comme l’auteure de cet article.Une chose est sûre,nous n’avons pas tous le même esprit,ni la même critique…

  60. Bien sur que c’est une tromperie, mais une parmi tant d’autres!!!Et pendant que les médias nous squatter l’encéphale avec cet histoire de chevaux, il pouvait se passer bien d’autres choses dans le monde, personne n’est au courant! N’est-elle pas plutot là la vraie tromperie ???!!
    A bon entendeur…

  61. Madame, Monsieur,
    Je trouve votre article sur la « viande » de cheval parfaitement honteux.
    Dire que cette « viande » n’est pas nocive est une chose, en faire carrément la publicité en est une autre.
    Evidemment, même si culturellement il nous est plus odieux de manger du cheval (ou du chien) que de la vache, en réalité il s’agit de toute façon de manger le cadavre d’un être sentient.
    Vous seriez bien inspirés en vous rendant compte que nous sommes au XI ème siècle, siècle qui verra sans doute la fin du meurtre animal sous toutes ses formes.
    Je croyais que l’on pouvait compter sur les écolos pour prendre le seul chemin digne d’une humanité enfin consciente de son abominable bassesse, apparemment, je me suis trompée.
    Bien à vous.

    • malheureusement l’humain met sa vie, sa santé aveuglement et stupidement entre les mains de personnes qui sont les esclaves des industriels où éthique,conscience,respect,bonne santé ne rime pas avec leurs intérets financiers,après ils se plaignent d’être malade mais il y a la sécurié sociale me direz-vous? système dérraisonnée qui ne cherche pas les causes des maladies seulement à masquer les pathologies!!!

      une honte à quand une éveild es conscience???!!!

  62. Je ne mange pas de cheval, ayant été élevé avec des chevaux.
    Un cheval de 4 ans que nous avions dans les écuries, cheval plein de vie,
    à manger un sac d’avoine, la personne qui s’en occupait, en rentrant du cinéma l’entend frapper du sabot et pensait avoir oublié de lui donner à boire, erreur fatale, vétérinaire (pas l’habituel qui n’a rien compris,
    il av

  63. a l idee que j ai pu manger du cheval me rend malade ca ma completement change ma facon de manger,soupe poisson pate pour moi le cheval est la plus belle connquete de l homme j ai moi meme mon cheval je me sent trahis par les fabriquant est ne peu plus faire confiance a ce que je lis sur les emballages a ton seulement pensse au personne qui ont des probleme avec l alimentation qui passe des mois a apprendre a accepter la nouriture (anorexie)personne ne viendras nous aider a alle mieux apres une telle trahison on peu faire 40 kilo sa on sent fou

  64. Juste un petit mot pour tous ces maniaques de la viande de cheval. Le boeuf ou le veau cela ne vous suffit il pas. N’en avez vous pas assez dans nos supermarchés ? Il vous faut sans arrêt de nouveaux goûts pourquoi pas de la chair humaine c’est probablement aussi bon que le cheval. Quand je pense que l’on traite les loups et les ours et que la plupart soutiennent les éleveurs mais au moins ces prédateurs là tuent pour survivre et non pas se goinfrer comme des porcs

    • le problème n’est pas que se soit du cheval c’est de tromper le consommateur,sinon en matière de choix chacun ses gouts ils ne se discutent pas.

  65. Le problème n’est pas la viande de cheval bien que je refuse d’en manger depuis que je suis majeure pas plus que du saucisson d’âne. Cette tromperie nous ouvre les yeux : l’on nous fait passer des vessies pour des lanternes à l’insu de notre plein gré. Alors pourquoi un jour ne nous ferait on pas passer du chat pour du lapin ou du rat pour du poulet. Le vrai problème est là nous ne savons plus ce que nous mangeons et l’on nous prend pour des boeufs, des pigeons, ou des dindons. Pour moi cette affaire est honteuse pour toute la fililère agro alimentaire et personnellement dxepuis le scandale de la viande folle je détournais les yeux de tous plats à base de viande hachée toute cette histoire me conforte encore plus

  66. c’est la tromperie qui est grave ;car ceux qui se sont permis de nous tomper ,sont capable de tout.c
    le cheval,le porc,le boeuf,et le gibier a poil ou a plumes ,sont tous execelents

  67. Je trouve votre article très léger. Etant végétarienne je ne devrais pas me sentir concernée. Mais je ne pense pas que les médias en font trop. Car le problème n’est pas tant qu’il y avait de la viande de cheval à la place de la viande de boeuf. Mais que surtout que les contrôles ne servent à rien et/ou qu’il n’y a pas assez de contrôle. Les escros existent et ils trouvent toujours les failles dans le systèmes. Cet incident est grave très grave. Car il montre que n’importe quoi peut-être mis dans les plats cuisinés. Avec les succedanés de toutes sortes existants sur le marché des goûts et des couleurs car il est possible de colorer les produits alimentaires cuisinés. Cela prouve bien qu’il y a encore un tres tres gros travail de traçabilité à faire. Trop de sous-traitants de toutes sortes.

  68. Ca fait quand même bondir, toute cette magouille! Et maintenant en Belgique, on a trouvé du porc dans une salade de poulet au curry destinée aux sandwiches d’une société de transports en commun. Donc, ce qui est sûr, c’est qu’on peut faire ce qu’on veut dans ce domaine et que nous sommes déjà tous empoisonnés dès notre naissance…

  69. Le scandale c’est effectivement de vendre un produit qui finalement est tout autre, cela s’appelle de la fraude, de plus qd on sait effectivement ce que cela contient , beaucoup de déchets alimentaires appelés minerai, ça écœure un peu plus, la solution est de ne plus consommer de plat tt pret mais d’acheter soit meme les matières premières et du bio comme cela on respecte les animaux , la terre et en final l’être humain … Et qu’on ne me dise pas que le bio coute plus cher car c’est faux , ce n’est effectivement pas le premier prix mais le premier prix on sait ce qu’il ya dedans!!!!!
    De plus arrêtons de manger de la viande matin et soir on n’en a pas besoin…. Il vaut mieux manger moins
    Mais de bonne qualité
    Arrêtons l’hypocrisie et donnons ns les moyens de manger sainement….

  70. Bonjour,
    On n’en fait pas tout un plat, ce sont les MEDIAS qui le font. Pour nous consommateurs, il s’agit d’une fraude mais pas d’un empoisonnement bien sûr. Par contre nous sommes écoeurés, choqués, par l’utilisation de farine animales pour le poisson d’élevage, à quand le poisson fou ?
    Cdt

  71. la viande de cheval concernant ses tromperie ne ne proviennent pas de la production alimentaire, par conséquence vous pouvez tomber sur un cheval de course bien doppé ou un animal soigné pour sa tumeur avec des médicament non compatible avec la consommation vu que les règle et les controle ne sont pas les même.
    votre article n’est pas plus sérieux que ce propose les media.

    • +1

      Le problème ce n’est pas la viande de cheval, mais bien la fraude et l’absence de traçabilité.

      Comme le mentionnait un pertinent article du Monde, un mot a bien rapidement disparu dans cette affaire: phénylbutazone.

      Outre la dimension effectivement peu ragoutante du minerai évoqué par d’autres commentateurs. La présence de médicaments impropres à la consommation humaine est un autre problème…

  72. Le Bif de cheval , oui, mais la ce sont des déchets : nerfs, morceaux d’os qui trainent au sol et sont ensuite désinfectés pour ce qu’on appelle le Minerais.C’est franchement déguelasse

  73. N’empêche,manger un si noble animal qui apporte tant aux personnes en souffrance, notamment aux enfants,qu’on utilise et avec lequel on est bien content d’aller en randonnée, je trouve ça dégueulasse. Et puis le cheval est un animal très sensible, qui réalise ce qui va lui arriver en abattoir, et qui stresse, transmettant son stress à tout son corps… et le transmettant aux hippophages. Tant pis pour eux !

  74. OK, nous en avons ras le bol d’entendre cette histoire. Là où c’est inacceptable, c’est le mensonge… Chacun a le droit de savoir ce qu’il mange, afin d’être en adéquation avec ses propres convictions. C’est une question de RESPECT et non une question de nutrition…..

    • Entièrement d’accord !
      Et c’est à ce propos que c’est tout simplement scandaleux.

  75. La viande de cheval est, c’est vrai, très peu dangereuse. Encore faut-il que ces animaux comme tous les autres soient contrôlés avant consommation. Il n’y a là rien de catastrophique en effet sinon le fait que malgré nos soit-disant règlements, lois, protections et vérifications en tout genre, plus rien n’est contrôlé et ce que les industriels n’osent même plus appeler « viande », ni même « bidoche », ils l’appellent désormais « minerai » et si l’on n’y veille pas de près on y trouvera un jour du crapaud ou du serpent à sonnette.

  76. Et qu’en est il des médicaments nocifs, présents dans les carcasses analysées …

    A mon sens il n’y a pas que tromperie, il y a aussi anguille sous roche … et affaire de gros sous !

  77. De toutes façons les français on la mémoire courte: souvenez vous de la vache folle et une grande enseigne de la restauration, il n’on pas fermé pour autant. une vache c’est aussi gentil qu’un cheval d’autre part les dames qui se lavent avec une savonnettte au lait de jument à t-elle compris comment c’était fabriqué, pour avoir du lait de jument il faut faire naître des poulins et après on en fait quoi ? on les lâche dans les rues de Paris ? çà remplacerait le métro ….

  78. je suis d accord sur le fait que la viande de cheval est consommable MAIS celle qui a été frauduleusement ajoutée aux plats n est pas de la viande destinée a la consommation donc n a pas été suivie concernant les vaccinations ou les médicaments qui ont pu etre administrés a ces animaux. d ailleurs il a été ajouté du cheval, c est ce qu on dit car pourquoi ils n auraient pas mis du chien, chat ou rat ?

  79. c est vrai j ai toujours mangé de la viande de cheval et quand j étais enfant on disait que c était tres bon et reconstituant personnellement steak et rosbif j apprécie et même le saucisson

  80. C’est ce que je pense depuis le début de l’affaire, c’est la tromperie qui est ennuyeuse. Mais heureusement que ce n’était que du cheval, car si cela avait été du porc nous serions en pleine guerre. Vous voyez ce que je veux dire?

    • et qu en savez vous ? il y a eu sûrement du porc mais personne n’ose le dire c’est tout, la tromperie continue

    • ils ont bien trouvé dans des saucisses de porc de la volaille et dui boeuf!

    • Porc…en pleine guerre!!!
      N’importe quoi!!!
      Le cheval est impropre à la consomation.

  81. vous avez peut-être raison: personne n’est mort après ingestion de viande de cheval. Mais pour quelqu’un comme moi qui a toujours refusé d’en manger, je trouve cela inadmissible. c’est une question d’éthique!
    Dans ce cas, puisqu’on y est, mangeons du chat, du rat, du chien… après tout personne n’en mourra!

  82. Pendant des années je me suis entendu dire que la viande de cheval était la plus saine des viandes. Ma mère nous en achetait chaque semaine sur le marché. Maintenant je n’en trouve plus dans ma ville.
    Le problème est que pour beaucoup le cheval est un animal de compagnie au même titre que le chien le chat… C’est une question de culture.
    Il faut donc signaler sur les étiquettes qu’il y a du cheval dans les préparations.

  83. Mais où sont passées les boucheries chevalines??? Mieux vaut manger du cheval que des poulets de batterie ou du porc d’élevage intensif.
    Les industries agroalimentaires seraient-elles des réunions de menteurs et de profiteurs???

  84. Manger du cheval au prix du bœuf,je dis oui tous les jours car un cheval ne mange pas de cochonneries et encore moins de viande animale, même si l’eau n’est pas saine il ne boit pas.

  85. J’ai 74 ans dans ma jeunesse j’ai mangée de la viande hachée crue de cheval, quel délice ! Dans les années 70 en Normandie un négociant sérieux vendant dans ses boutiques de la viande chevaline et les clients étaient ravis. Pourquoi faire cette polémique, j’espère que ce sera une progression pour la viande de cheval. Jeannine

  86. quel délice de la viande hachée de cheval crue. J’ai 74 ans grandie en région parisienne où je mangeais souvent du cheval. Après en Normandie dans les années 70 un négociant en viande de cheval à Caen avait des boucheries chevalines qui satisfaisaient les clients. Pourquoi faire tant de tapage sur cette viande. Jeannine

    • Moi aussi on m’en faisait manger dans ma jeunesse mais un jour j’ai arrêté pas plus que je ne mange de biches, chevreuils pour la seule et unique raison que nos supermarchés regorgent de viande de boeuf, moutons, veaux alors pourquoi encore sacrifier des animaux non destinés à l’élevage. Un jour vous trouverez la chair humaine appétissante et vous vous direz pourquoi pas. Et après les éleveurs crient au scandale envers loups et ours. Et ici certains n’arrivent pas à la cheville de ces animaux qui eux tuent que pour survivre.

  87. n’oublions pas que ,sur les conseils avisés de Dominique LARREY, c’est en mangeant leurs chevaux que les soldats de la Grande Armée survécurent lors de la retraite de RUSSIE (1812)
    dans le Nord de la France la viande de cheval est consommée (fricadelle..)

    • Bien sûr, quand il s’agit de survie, on peut tout manger, du chat, du chien, du rat, et aussi des humains…
      Pour info, la véritable fricadelle traditionnelle du Nord est composée de viandes de volaille et de porc, ail, oignons, persil, mie de pain, bière ou lait, épices, et c’est tout !
      Mais on trouve le plus souvent la version industrielle, dans laquelle il est autorisé de mettre un maximum de 2 % de cheval (« déchets » qui sont en fait de la carcasse…)
      Voici son exacte composition :
      Déchets de poulet (40%), déchets de porc (25%), chapelure (farine de blé, eau, levure, sel), graisse de porc, oignons, déchets de cheval (2%), sel, épices, dextrose, arôme (peut contenir de la moutarde), exhausteur de goût (E621), émulsifiant (E450, E452), maltodextrine, antioxydant (E300, E330), huile végétale et graisse, œuf, dérivés de lait, amidon de maïs.
      BON APPETIT !!!

  88. En théorie, la viande de cheval est bonne. En pratique, elle vient d’élevages où il n’y a pas de contrôle vétérinaire suffisant : il y a quelques années, plusieurs personnes ont été gravement intoxiquées en France, dont le boucher qui a vendu la viande, par du cheval d’Europe de l’Est infecté par un parasite.
    Gravement intoxiqué, cela veut dire la mort pour certains, et des séquelles neurologiques invalidante pour d’autres.
    Alors, si la viande de cheval n’est pas mauvaise en soi, elle est risquée par sa contamination possible pour laquelle il n’y a pas de test systématique en abattoir.

    • jope004, ça n’a pas été une énorme infection alors, parce que je n’ai pas souvenir de cette intoxication!……….. et les tests sont systématiques dès lors que c’est pour l’alimentation des humains.

  89. f’ai tenu ine boucherie chevaline pendant 50 ans et ma clientèle aete desolé qu’aucub jeune ne reprenne la boucherie ,mais en tant que femme je faisais 70 heures la semaine et je peux vous dire que c’est une des meilleurs viande pour la santé

  90. Merci de faire cet article, ça fait du bien un peu de légèreté sur des sujets catastrophistes …. merci – top !! moi, je pense tout bas ce que vous dites sur le cheval

  91. Le problème n’est pas que les consommateurs mangent de la viande de cheval. Le problème est d’abord le mensonge. Pourquoi mentir si l’on a rien à se reprocher? Alors que tout le monde soit clair. Que l’intérêt humain soit avant tout une priorité. Aujourd’hui la priorité c’est l’argent au détriment de notre santé. Et puis on nous bassine avec l’écologie, alors que tous ces industriels faiseurs de fric commencent par faire de l’écologie en vendant du boeuf élevé proche de chez nous. Le dernier problème est que cette viande de cheval, même si elle était fraiche et encore consommable était contaminée par des produits médicaux, anti inflammatoire ou autre. Pourquoi n’y a t-il pas plus de contrôle. Et encore une fois on nous intoxique à la télé que les antibiotiques ne sont pas systématiques, mais les industriels les utilisent d’une façon abusive et toutes leurs merdes se retrouvent dans les assiettes des consommateurs. Personnellement je ne consomme pas beaucoup de viande et uniquement de la bio. Ce qui me révolte, c’est pour nos enfants, car ils écoulent toutes leurs mauvaises marchandises, dans les cantines scolaires, les hôpitaux, les cafétérias. Les adultes peuvent décider de leur avenir, mais les enfants et les malades,eux sont pris au piège. Tout le monde fait bien du foin, mais tout le monde cautionnent ces assassins, ces distributeurs de mort lente, personne en haut lieu n’a de réelle volonté de changer les choses. Nous sommes gouvernés par la finance.

  92. Bonjour
    Je suis tout à fait d’accord avec cette analyse.
    Quand j’étais enfant dans les années 60, on mangeait de la viande de cheval qui apparaissait presque comme un luxe,réservé à une journée particulière de la semaine.De toute façon abattre un animal,quel qu’il soit, pour le manger, reste une attitude de prédateur.
    D’autre part aurait-on oublié qu’un nombre important de personnes ne mange pas à leur faim en France?
    Il y a eu tromperie sur la marchandise mais c’est là qu’il y a problème et c’est celui de la grande industrie agro-alimentaire qui ne respecte ni l’environnement, ni le producteur souvent étranglé, ni le consommateur

    • … et qui ne respecte pas non plus les animaux concernés, transportés et zigouillés dans des conditions inadmissibles. La barbarie humaine n’a décidément jamais eu de limite et n’en aura à l’évidence jamais.

  93. Par manque de temps, je ne suis jamais intervenue en réaction à telle ou telle info sur internet. Là, j’ai décidé de (me-vous) prendre un peu de temps. Non pas que le(s) pb(s) évoqué(s) soi(en)t plus important(s) que bcp d’autres, ne serait-ce que la destinée abominable d’une partie de l’humanité (famine, maladie, guerre, torture, etc, etc).
    Mais je dois dire que, comme bcp d’autres ici, j’ai été choquée par ce papier que je trouve totalement inapproprié à plus d’un titre.
    1/ C’est sans doute le fait majeur qui me fait réagir ici : nous sommes propriétaires d’un jeune cheval avec lequel nous avons une relation extraordinaire, et sommes plus généralement « amoureux » des chevaux (à ce propos, TOUT PROPRIéTAIRE D’UN CHEVAL PEUT FAIRE COCHER SUR SES PAPIERS LA CASE « CHEVAL EXCLU DE LA CONSOMMATION » et cette décision est irrévocable même en cas de cession du cheval). Quelle serait votre réaction, ma chère Nolwen, si c’était du chien (vous savez, comme votre bibi adoré) ou du chat (de la famille de votre matou chéri) qui avait été découvert ? Diriez-vous de même qu’il n’y a pas de quoi « en faire tout un plat » ?… J’ai d’ailleurs et aussi bcp de compassion pour les veaux, vaches, cochons et autres qu’on envoie à l’abattoir. C’est une chose d’avoir de la bidoche en magasin et dans son assiette, c’en est une autre de voir ces gentils animaux hurler en tentant d’éviter l’entrée dans le camion de la mort : j’ai assisté à ça en direct il y a 1 mois et ça m’a bouleversée. Et pourtant, grand paradoxe, je ne suis pas (encore ?) végétarienne. Mais je ne me permets pas de dire à ceux qui le sont combien leur attitude est, comment dites-vous déjà, «hystérique» ?
    2/ Ce qui me fait aborder un second point. Ce n’est pas le lieu de faire une analyse de texte, mais bcp ici ont perçu combien le ton, la terminologie et le fond du texte sont très loin de la neutralité que vous dites afficher par ailleurs. Ancienne professionnelle de la com, j’ai eu l’impression de lire un communiqué de presse de la fédé des producteurs de viande de cheval !!! Et encore, extrêmement maladroit dans la légèreté de ton adoptée qui aurait à coup sûr été contre-productif en termes d’image…
    3/ L’approche « culturo-nutritionnelle » est de ce point de vue édifiante. Le topo « qualité de la viande » n’est pas faux en soit, il est juste totalement à côté de la plaque concernant les VRAIS problèmes que soulève cet événement. Vous poseriez vous la question de la qualité (supposée ou réelle) de la viande humaine si on en découvrait ds de la lasagne ???!!!! Vous me trouvez choquante ? Eh bien renseignez-vous sur le cannibalisme ou payez-vous une séance dvd avec « La route » : le pire est toujours possible… Non, le cheval n’est pas du poison : c’est juste un être possiblement familier qu’on n’a pas forcément envie de bouffer !
    4/ Je ne pense pas que Consoglobe soit une tribune pour des papiers de ce type. D’ailleurs – et là est la vraie bonne question à mon avis -, quel était votre objectif en l’écrivant ? Juste profiter d’un fait d’actualité pour expliquer, avec humour dites-vous, les qualités de la viande de cheval ? Et donc quelque part, en faire la promotion… Et pourquoi donc dites-moi ? Vue l’orientation du site, il serait – excusez-moi – hautement plus intéressant d’informer sur les multiples expériences destinées à redonner en partie au cheval – de trait notamment – la place qu’il avait autrefois : en agriculture, en transport, etc…, le cheval est une des solutions écologiques pour une société plus durable, moins polluante, plus « humaine ».
    Enfin, nous sommes je pense tous ici d’accord – vous y compris – pour dénoncer le tout et n’importe quoi qu’on nous fourgue jour après jour, au mépris de toute déontologie. Alors ce n’est pas être langue de bois anarcho-écolo que de s’élever contre une prise de position qui tend à minimiser le problème dans toutes les dimensions qui ont ici été évoquées par les uns et les autres. Moi, j’aimerais juste que les médias soient aussi réactifs sur bien d’autres scandales bizarrement passés sous silence. Serait-ce que le lobby des producteurs de viande chevaline n’est juste pas bien efficace ?…

    • Merci d’avoir pris le temps de réagir vous aussi.
      Je suis totalement en accord avec vos propos, et, au-delà du fond de l’article, je m’interroge également sur le but poursuivi. J’ai eu, comme vous, l’impression de lire un communiqué de presse de responsable de la filière « viande de cheval »…
      A propos, merci d’avoir rappelé que TOUT PROPRIETAIRE D’UN CHEVAL PEUT FAIRE COCHER SUR SES PAPIERS LA CASE « CHEVAL EXCLU DE LA CONSOMMATION » de façon IRREVOCABLE. Etant moi-même propriétaire de 2 chevaux, j’ai évidemment fait noter cette mention sur leurs papiers dès leur acquisition.
      Ce point est important pour que ceux qui connaissent peu les chevaux comprennent qu’ils ont pas un statut d’animaux de boucherie (même si sa consommation est possible). D’ailleurs, dans de nombreux pays il est totalement impensable de consommer du cheval, au même titre que du chien ou du chat.

  94. TOUT à FAIT D’ACCORD ! Tout cela sert à cacher l’incurie de nos dirigeants qui ainsi ne s’attaquent pas aux problémes urgents du pays

  95. Je n’ai pas lu tous les commentaires suite à votre article mais, non seulement personne oui j’ai dis personne n’a relaté le risque ALLERGIQUE sur le plan santé (Claudine a émis l’idée hélas dans la négative). En effet tout ce que j’ai pu entendre sur le sujet, de par l’ensemble des Média écrits, télévisés, ou presse spécialisée n’a tenu compte du phénomène allergique. J’ai personnellement été atteint suite à la première injection du TABDT d’un oedème aigu du poumon et le médecin de l’époque (1942) a réagit en très bonne connaissance de cause, puisque je suis à ce jour encore de ce monde. Mainte fois j’ai été confronté à cette réaction tout au long de ma vie. Même si je représente un cas sur 10.000, j’estime que cela n’est pas négligeable. D’autant que j’ai eu malencontreusement mangé de la viande de cheval et avoir des réactions d’oedème monstrueux du visage et des chutes de tension très basse jusqu’à être transporté en hôpital pour surveillance nocturne après une fondue Bourguignonne chez des « amis » par exemple. Ainsi vous pouvez repasser votre article avec les compléments médicaux qui s’imposent.
    Non seulement je ne peut manger du cheval (je reconnais sa qualité) mais je ne peut même pas les approcher pour les mêmes raisons. Comme les poils de chiens ou chats m’engendre une allergie sur les muqueuses nasales et oculaires les chevaux me sont donc INTERDIT d’approcher.

  96. Je me demande aussi si cet article a un gros intérêt sur ce site, si ce n’est que ça reste un peu de culture générale en plus (on ne va pas s’en priver), et que ça nous rappelle que : non, ce n’est pas parce qu’on a mangé du cheval qu’on va en mourir ! Et parce qu’il y a fraude et qu’il est justifier de ne pas le vendre, rien n’empêche de donner cette viande à ceux qui en ont besoin (à partir du moment qu’ils soient au courant et que la viande est saine).

    Mais alors, pourquoi tant de commentaires outrés ? L’auteur ne s’oppose
    – ni à la réduction souhaitée de notre consommation de viande.
    – ni au scandale de ne pas savoir ce qu’il y a dans nos assiettes.
    – ni au gâchis d’énergie générés par les nombreux aller-retours dans le monde.
    – ni au fait que chacun est libre de choisir la viande qu’il veut manger (selon ses raisons personnelles).

    Calmons-nous et prenons cet article tel qu’il est : un article d’information sans prétention qui n’injurie et ne fait de mal à personne. Merci à l’auteur de prendre le temps de recueillir ces informations et de nous les faire partager.

    • Voilà enfin un commentaire intelligent.
      Merci à vous

    • Bien sûr qu’on ne va pas mourir parce qu’on a mangé du cheval !
      Pas plus que nos vies ne seraient en danger en mangeant du chien, du chat ou… des humains !
      Il ne s’agit pas d’un problème sanitaire, et sur ce point l’article et totalement à côté du réel problème. Je ne suis absolument pas d’accord quand vous dites que c’est « un article d’information sans prétention » : d’abord parce qu’il est totalement hors sujet (personne n’a jamais dit que la viande de cheval était du « poison », le problème n’est pas là), ensuite parce qu’il dénote un évident parti pris incompatible avec l’objectivité nécessaire à tout article « d’information ».
      Quant à dire qu’il ne « fait de mal à personne », l’écrasante majorité de réactions « outrées » se passe de commentaires…

  97. la politique et les journalistes de gauche manipulent les fra ncais .(et les endorment pour des quetions plus inportantes)

  98. Tout à fait d accord…
    Bien contente d enfin entendre un tel discours…
    Paraîtrait même que les raviolis au jambon de je ne sais plus quelle marque sont aussi retirés des rayons des hyper…
    ??? Du cheval dans le jambon, peut être???

    Contente d avoir lu votre article.
    Avec tout ça, on oublie tous ceux qui ne mangent pas à leur faim, qui seraient probablement heureux de manger des lasagnes , même avec du cheval dedans…

  99. pour moi, le problème n’est absolument pas viande de Cheval ou pas dans l’affolement médiatique récent

    mais le problème est doublement autre

    1) les millions de tonnes de Gaz à effet de serre générés par tout ce commerce de merde
    des échanges entre la Roumanie, la Bulgarie, la Hollande, la Belgique, l’Allemagne, la Turquie……………..
    quelle horreur
    relocalisons l’activité humaine
    cessons de consommer ces produits qui font 3 fois le tour de la Planète
    consommons « local » et « de saison »
    si nous arrêtons d’acheter à ces voyous, ils ne vendrons plus…….. CQFD

    2) il y a 50-100 ans, nous consacrions env 50 % de notre budget à notre alimentation
    auj nous avons tellement créé de diversité de poste « dépenses » (tél portable……….. )
    que le budget alimentation a fondu pour passer à 5-10 %
    ce qui génère toutes ces merdes
    redonnons du sens à nos existences, en consacrant la VRAIE part à notre alimentation
    en consommant local, de saison, cuisiner nous-même, en redonnant de la vraie valeur aux choses
    et la VALEUR de notre terroir et de notre agriculture en SERAIT de nouveau grandie…………

    voilà ma modeste opinion

  100. NUL VOTRE ARTICLE!!!!
    Bien sûr que les boucheries chevalines existent depuis longtemps, donc l’argument c’est bon pour la santé au chiotte!!!
    Je trouve à côté de la plaque votre article. Grâce à ce scandale sur la viande de cheval, de nombreux problèmes de fraudes pour trouver le prix le plus compétitifs ont été soulevés sans parler de cette fraude immonde de faire manger du cheval aux gens qui en ont comme animaux de compagnies, qui les montent la semaine, leur font des câlins. Je trouve pour ma part, inadmissible ce commerce autour de la viande de cheval. Ces animaux d’un extrême raffinement, qui donnent tant à l’homme et finissent sous un couteau lorsqu’ils ont pour nombre d’entre eux passé leur vie à servir avec application ces mêmes être humains… Je trouve l’être humain « dégeu »! Combien d’enfants qui montent en club, seraient choqués de savoir que dans leurs raviolis se trouve la viande d’un cheval de club qui avait un prénom, Opaline, Sucré, Valgen…Aussi l’argument qui consiste à dire que sans les boucheries chevalines, nombres de races auraient disparues est complètement fallacieux!!! Il existe un grand nombre de races de chiens et de chats, de nouvelles apparaissent même et cela sans besoin d’un commerce autour de leur viande!!!Dans le cadre de l’Equi-thérapie, de nombreuses personnes handicapées mentales ou physique retrouve joie de vivre et mobilité grâce à d’incroyables chevaux, poneys et ânes. Je trouve que ce débat sur le fait de manger la viande de cheval rejoint celui d’autres comme la tauromachie et toutes les autres pratiques dites « traditions ». Ce mot « traidition » n’est qu’un faux prétexte pour déculpabiliser le besoin irrépressible de l’homme de se « faire plaisir »… plutôt que de donner la primeur au respect des animaux qui lui ont été confiés.

  101. Bonjour.
    Il est grand temps d’arrêter cette masturbation intellectuelle au sujet de la viande de cheval.
    Certes il faut respecter les convictions de chacun. Tout le monde ne veux pas manger de porc, comme tout le monde ne veux pas manger de cheval, ou de chien, ou de chat… Chacun son idée.
    Mais attention à l’amalgame qui a été fait en parlant de problème sanitaire (médicaments). Ce n’est rien par rapport à tout ce qu’on fait ingurgiter aux bovins, ovins, et autres volailles.
    Attribuer au Cheval le mérite d’avoir aidé l’homme à se « civiliser » est remarquable, et juste, et de ce fait peut empêcher de consommer sa viande. Mais il ne faut pas oublier qu’en de nombreux endroits du globe, des vaches, et non des boeufs, sont encore utilisés comme animaux de traits, pourvoyeur de combustible et de protéines (lait, fromage, etc). Et cela ne gène personne chez nous de consommer leur viande.
    Ce qu’il faut combattre, c’est le mensonge, la dissimulation, la course effrénée au profit immédiat, au total mépris de la population.
    Ainsi que la connerie humaine qui commande de retirer de la vente, et détruire (grave), les produits soupçonnés de contenir cette fameuse viande de cheval. Et dans le même temps les ONG caritatives tendent désespérément les mains en quête de dons de toutes natures. Cherchez l’erreur.
    Pour conclure, je continuerai à consommer du cheval avec plaisir, ceci sans pour autant dénigrer le meilleur ami de l’homme.
    A bientôt.

  102. je voudrais répondre aux personnes qui s’insurgent dans les commentaires ci-dessous :
    1- le ton de l’article, vous l’aurez remarqué, est celui, léger, de l’humour : d’où le vocabulaire (Rosbifs et Yankees, ici n’ont rien de péjoratif (je suis moi même franco-américaine !))…
    2 – Pour ceux qui douteraient de la position de fond : non, personnellement je n’aime pas l’idée de manger du cheval
    3 – La position du site consoGlobe est toujours la même vis-à-vis de la viande (il faut en manger moins pour soulager la planète) mais, la parole est donnée à divers points de vue : ici, ne pas stigmatiser trop vite une filière en particulier (qu’aiment bien des gens en France, quoi qu’on en pense personnellement).
    4 – Nous sommes d’accord : dans cette affaire, le scandale c’est la tromperie, nous faire manger ce qu’on n’a pas demandé ; bien plus que la nature de la viande incriminée.

    • Vos explications ne me satisfont absolument pas.
      Tout d’abord, à moins d’avoir le talent d’un Coluche, on ne fait pas de l’humour avec tout et n’importe quoi. Je persiste à dire que je suis choquée par vos propos.
      Ensuite, sur le fond, il est difficile croire que votre article ne reflète pas votre position, puisque vous vous impliquez fortement en affirmant que manger du cheval est bon pour la santé et en consacrant plus de la moitié de votre article aux supposés bienfaits de sa consommation…
      Enfin, vous vous permettez des affirmations totalement fausses, sans fondement réel, par exemple quand vous dites que la viande de cheval « a longtemps eu la part belle dans nos assiettes ». Bien au contraire, cette consommation a toujours été très marginale, sinon comment expliquer le faible nombre de bouchers vendant cette viande en France ?

      Pour finir, je dois dire que la présence d’un tel article sur « consoglobe » me choque profondément. Ce n’est pas l’image que j’avais de votre site.

      Respecter la planète commence par respecter l’humain, dans sa diversité.

    • n’aggravez pas votre ca

  103. Je suis profondément choquée par le ton de votre article, et en particulier par votre phrase : « manger le meilleur ami de l’homme, ça fait un peu sauvage chez les Rosbifs et les Yankees, mais pas chez nous… »
    Vos propos sont scandaleux ! Tout d’abord, la façon dont vous parlez des anglais et des américains a de forts relents xénophones et est inacceptable.
    Ensuite vous prétendez que la consommation à notre insu de viande de cheval n’est pas grave parce qu’il s’agit de viande saine. Mais quel but recherchez-vous exactement ? Evidemment, il n’y a pas de risque sanitaire à consommer du cheval, mais il n’y en a pas non plus à manger du chien ou du chat. Pour autant, accepterions-nous d’en avoir dans nos assiettes ?
    Oui, je l’affirme, il est scandaleux de nous faire consommer quoi que ce soit à notre insu, même si la qualité sanitaire est bonne.
    Je ne veux pas de cheval dans mon assiette, à aucun prix !!! Et nous sommes bien plus nombreux en France dans ce cas que vous ne voulez le faire croire. C’est notre droit absolu et c’est ce droit qui est bafoué, immolé sur l’autel des profits financiers de quelques industriels !
    Tout au long de votre article, vous méprisez ceux qui refusent de manger du cheval par éthique, parce qu’ils le considèrent comme un compagnon de l’homme au même titre qu’un chien, et pas comme un animal de boucherie. Un peu de respect et de modération s’il vous plait !
    La consommation de viande de cheval existe certes, mais elle est et a toujours été marginale. Il suffit pour s’en convaincre de voir le faible nombre de « boucheries chevalines » par rapport aux boucheries ne vendant pas de cheval. Non, le cheval n’est pas, et n’a jamais été, un animal élevé pour nos assiettes. Le cheval est considéré comme un animal « noble » parce qu’il a permis la survie et le développement de l’humanité. Nous lui devons des siècles de travaux des champs, de transport de marchandises, et bien d’autres choses encore… Sans lui, nous ne serions pas ce que nous sommes, et son utilisation est toujours vitale à notre époque pour de nombreuses populations à travers le monde.
    Et je ne parlerai même pas de son attachement envers les humains…
    Alors, à défaut de respecter vous-même cet animal, respectez au moins ceux qui le respectent !!!

    • Écrire rosbif = être xénophobe?

      Mais arrêtez un peu, y’en a vraiment marre des professionnels de l’indignation qui brandissent l’étendart de la bien-pensance à la moindre occasion.

      Sortez de chez vous ma chère, vous trouverez de vraies raisons d’être choquée et de vrais combats à mener.

    • En réponse à « Miam » :
      Je PERSISTE à affirmer que les termes utilisés concernant les anglais et les américains dénotent un total manque de respect pour ces populations et ont des relents xénophobes.
      JAMAIS je n’ai accepté, et JAMAIS je n’accepterai que l’on manifeste du mépris à l’égard d’autres êtres humains.
      J’ignore si je suis, comme vous dites : « une professionnelle de l’indignation ».
      Par contre, je suis convaincue que si nous tous, êtres humains, manifestions plus d’indignation en de nombreuses circonstances (et pas seulement pour notre bien être personnel), nos sociétés s’en porteraient mieux et notre avenir serait porteur d’espoir…
      Pour votre gouverne, cela fait plus de 40 ans que je « sors de chez moi » pour « mener de vrais combats » auxquels je crois pour l’avenir de l’humain. Mais ce n’est pas le lieu d’en parler ici.

  104. décidément votre site c’est du n’importe quoi, pour ratisser large vous n’hésitez pas à vous contre dire en permanence et vous ne respectez rien! avez vous entendu parler de la souffrance qu’ont enduré ces chevaux??j’ai vu la vidéo un vrai scandale! et c’est bien pour ces raisons en plus de la santé que je ne mange jamais d’animaux.0 consoglobe: je vous raye de mes adresse et je ne vous commanderai plus rien! vous n’avez plus aucune crédibilité pour moi ;-((

  105. désolée, mais moi, j’en ferai tout un plat ; pas pour moi, je ne consomme pas de plats cuisinés ; mais je suis outrée qu’on fasse passer une marchandise pour une autre (viande ou autre) dans le but de s’enrichir sur le dos des pigeons de consommateurs ; ça s’appelle de l’escroquerie ; et on ne sait pas où ça s’arrêtera ; il y a déjà assez d’arnaques ; vous vous régalez avec votre pizza généreusement garnie de fromage ? que nenni ce n’est pas du fromage ; c’est du galatomannane et du carreghéanne ; ça ressemble à du fromage, mais c’est une saloperie chimique inventée par la Sté Cargillet la sauce tomate c’est un amalgame + ou – douteux ; le super marché du coin vend du rôti en promotion ? méfiance votre filet mignon ne l’est pas vraiment ; il est reconstitué avec des morceaux enrobé de transglutaminase, véritable colle à viande eet semble plus vrai que nature ; arrêtez de gober n’importe quoi et d’accepter de bouffer n’importe quoi ; pour ce qui est du cheval, certains n’ont pas envie d’en manger comme d’autre ne mangent pas de porc ou d’autres encore font maigre le vendredi et c’est leur droit le plus strict ; personnellement descendante de tziganes je refuse d’en manger, le cheval ayant offert une civilisation à l’homme ( quoique l’homme me semble de moins en moins civilisé) et ayant joué un grand rôle dans la vie des tziganes ne mérite pas ce sort ; en plus dans cette affaire personne ne parle du traitement infligé aux bêtes ; j’ai vu de mes propres yeux des transports d’animaux vivants notamment en provenance de Pologne et je n’ai pas de mots pour décrire l’horreur ; ça donne envie d’être carrément végétarien
    De grâce, réveillez-vous, regardez le contenu de vos assiettes avec attention et révoltez vous !

    • Je partage totalement votre opinion, comme je l’ai longuement exprimé dans mon propre commentaire.
      BRAVO !

  106. Personnellement je ne veux pas manger de viande de cheval, car pour moi  » un cheval çà ne se mange pas ». Je ne vois pas pourquoi il serait moins grave de faire me faire manger du cheval à mon insu que du porc à un musulman. Déjà que l’on nous vend de la viande Halal sans nous le dire. Il n’y a pas de gens plus respectables que d’autres. Alors vos arguments lénifiants pour dire que ce n’est pas si grave ne me plaisent pas.

    • Et pour moi, on ne joue pas avec la nourriture! Le canasson c’est bon, le cheval c’est de la balle !

  107. Bonjour.
    Je retrouve sur tous les sites similaire des abrutis intégristes obcessionnels. Cet articles est excellent succin mais clair. l’histoire des anti-inflamatoires qui empoisonnent cette viande c’est un tégument de sapidité médiatique: il fallait bien dire quelqu chose pour faire croire à un empoisonnement . Mais il y a certainnement plus de « poisons » dans l’eau du robinet et dans la nouriture »courrante » que dans cette viande de cheval. Par ailleur cela augmenterai alors le prix et ce ne serait plus intéressant.

  108. Le probleme n’est pas que le cheval c’est bon pour la santé ou non, c’est plutôt que ceux qui n’ont pas envie de manger de cheval (comme il y en a certains qui ne veulent pas manger de porc!) soient trompés sur la marchandise…. et comme le dit Dapi, là c’est du cheval mais qui sait si un jour ce ne sera pas du rat ou je ne sais quoi d’autre parce que çà coûtera encore moins cher que le cheval. Je n’ai rien contre les lasagnes à la viande de cheval à condition que ce soit écrit dessus et que je puisse les acheter (ou non) en toute connaissance de cause!

    • Bien vu Delphine, on nous crée des moyens pour reconnaître les ‘ingrédients’ qui composent les produits que nous achetons alors que font les contrôleurs avant de les laisser se répandre dans la nature et dans nos cady ? Que de la foutaise !!! Et si le nucléaire n’était pas surveillé et contrôlé comme il l’ai, que deviendrions nous ? Le profit des grandes entreprises qui trichent doit pousser l’humanité à revenir à des méthodes et moyens plus sain. Et donc à faire sa cuisine et non à l’acheter fini (pour juste la réchauffer).

  109. On peut toujours essayer de faire un bon article a coup de jeux de mots de etournement d expression et pour parfairele tout de prise de conscience ecnomique en sensibilisant sur les emplois de la filiere boucherie il nempeche que cette diatribe est la vitrine d un total manque de respect pour tous ceux qui estiment que le cheval est un animal noble et qu il ne merite pas d etre dans nos assiettes. Auriez vous fait le meme article si on avait retrouve dans nos lasagnes du chat ou du chien. Et pourtant ce n est pas de la mauvaise viande certains en mangent alors par pitie un peu de retenue dans vos propos .

  110. Vous oubliez de parler des médicaments dangereux que l’on a retrouvé dans cette viande de cheval l !

  111. Bravo pour la censure quand les commentaires ne vont pas dans votre sens, c’est vraiment honteux, aucune déontologie, site à bannir à jamais de mes favoris.

  112. Combien de personnes en France font-elles de l’équitation (ou pas) et considèrent les chevaux comme des animaux de compagnie ? Il me semble que vos propos sont une insulte pour eux. Mais passons… L’aspect sanitaire n’est pas inexistant comme vous le pensez : En France, plusieurs épidémies ont été provoquées par de la viande de cheval importée et non contrôlée. Certaines personnes atteintes par la trichinose sont aujourd’hui en fauteuil roulant !

    Informez-vous donc avant d’écrire un article et de propager la langue de bois qui sévit dans tous les médias sur le sujet.

  113. Ch’val dire à mon boucher !

  114. C’est bien là le coeur du problème. Escroquerie, mensonges, appât du gain, profiteurs, gaspillage. Pour se donner bonne conscience, on aurait pu la distribuer gratuitement à ceux qui ne mangent pas tous les jours à leur faim………..mais on continue le gâchis moral en détruisant….

  115. Bravo pour ce steeple-chase rédactionnel !

  116. Le problème n’est pas le cheval, mais que s’il faut tant de temps pour découvrir qu’il s’agit de cheval, on mettrait tout autant de temps pour découvrir que c’est du chien chinois, ou de la viande décongelée trois fois, ou de la peau et cartilage de volaille.

    • carrément!!! C’est ça le problème.

    • OUIIIII comme les nuggets de poulet par exemple !!!!

  117. très étonnés de voir un tel article sur consoglobe qui ne manque pas de nous informer sur le résultat d’une consommation excessive de viandes et du résultat énergétique de l’élevage intensif du bétail.
    A quand une grande ferme d’élevage de viande chevaline, en picardie pour quoi pas!!!

    • Jean-Marie

      Vous avez raison, mais il ne s’agit pas du tout de l’apologie de la consommation de viande (on reste opposé à la consommation excessive de viande) : le propos porte sur le discrédit porté sur ce type de viande et sur l’excès médiatique. Car qu’il s’agisse de viande de bœuf ou de cheval ou de porc : l’impact sur l’environnement et la santé ne change pas vraiment …. mais c’est un autre débat.

Moi aussi je donne mon avis