Le vaporisateur de tabac, grand frère de l’e-cigarette

Rédigé par Sabine Lefort, le 13 Nov 2014, à 11 h 20 min

La lutte contre le tabagisme continue de faire rage et les Français sont de plus en plus déterminés à s’affranchir de cette addiction des plus nocives. Pour y parvenir, différentes solutions plus ou moins efficaces sont proposées sur le marché, mais celle qui fait le plus parler d’elle ces dernières années est sans conteste la cigarette électronique. Un article proposé par  Julie de Magic Vaporizers.

L’e-cigarette : une solution qui n’est pas sans controverses

Si, dans toute l’Europe, les efforts généralisés pour se débarrasser du tabac vont désormais de soi, la question des cigarettes électroniques divise.

En effet, le revers de la médaille est que relativement peu d’études ont été conduites et, dans l’attente de preuves définitive de l’innocuité des cigarettes électroniques, mieux vaut donc exercer la plus grande précaution et ne pas les recommander sans la moindre retenue.

magic-flightLa composition de e-liquides à vapoter

C’est notamment la composition des fameux e-liquides qui est remise en cause car elle contient, dans la plupart des cas, du propylène glycol ou du glycérol, des substances dont l’innocuité est désormais remise en question. Bien qu’utilisées dans l’industrie alimentaire, elles font en effet partie des additifs que nombre de personnes cherchent désormais à éviter.

Mais c’est principalement la toxicité de la nicotine qui pose problème, car si la quantité aspirée à chaque séance de « vapotage » peut être bien moindre que celle que contient une cigarette classique, certains e-liquides ont une concentration suffisamment élevée pour rendre la cartouche elle-même dangereuse (voire mortelle) si son contenu venait à être ingéré par un enfant ou un animal de compagnie.

Des effets secondaires sérieux pourraient également se produire dans le cas où le vapoteur ne respecterait pas les doses conseillées.

Vous n’avez pas peur du tabac ?

Lisez le compte rendu du livre choc “Golden Holocaust” sur l’industrie du tabac et la cigarette…

Tabac : révélations sur l'holocauste planétaire

Le vaporisateur : un potentiel intéressant pour le sevrage tabagique ?

Bien connus dans le domaine de l’aromathérapie, les vaporisateurs sont un peu moins utilisés en phytothérapie, bien qu’ils représentent une alternative intéressante et puissent se substituer aux e-cigarettes.

Fonctionnant sur le même principe que ces dernières, ils permettent de chauffer la plante choisie jusqu’à une température suffisante pour en extraire les principes actifs, mais ne permettant aucune combustion. Vapoter ainsi revient donc à consommer la plante sans jamais aspirer les composés nocifs qui se dégagent, par exemple, lorsque l’on fume une cigarette. Il s’agit de placer la plante désirée dans le compartiment prévu et d’attendre quelques secondes que l’appareil chauffe pour aspirer la vapeur produite.

Le vaporisateur de tabac, combien ça coûte ?

Le principe des capsules rappelle un certain type de machines à café. Après avoir acheté l’appareil, le vaporisateur,  il faut acheter des recharges de tabac vendues environ 6 € la boîte de 12.

Il faut savoir qu’une capsule dure environ 10 minutes contre 5 minutes pour une cigarette.

Pour la cigarette électronique, un flacon d’e-liquide coûte généralement de 5 à 7 € aussi et peut permettre de fumer pendant environ 1 mois.

vaporisateur

On peut même trouver, auprès de boutiques spécialisées comme Magic Vaporizers par exemple, des modèles portables permettant de se rapprocher du côté pratique de l’e-cigarette.

Le sevrage tabagique à petit pas

Pour utiliser un vaporisateur de tabac comme outil de sevrage tabagique est tout à fait possible.

Le principe est simple :> il suffit d’ajuster les mélanges de plantes en fonction de la quantité de nicotine que l’on souhaite absorber :

  • Au début, on pourra choisir une proportion plus importante de tabac, puis le coupler à d’autres plantes comme la sauge, le thym, le thé vert, la lavande (connue pour ses effets anti-dépresseurs), la camomille, la mélisse et bien d’autres selon les principes actifs que l’on juge les plus intéressants.
  • Au fur et à mesure, on réduit la proportion de tabac jusqu’à ne plus en utiliser du tout.> Ce n’est que dans ce dernier cas qu’on se délivre véritablement de la nicotine, car dans les autres cas “mélangés”, le vaporisateur reste un produit du tabac et non une e-cigarette.

Et l’avantage principal par rapport à l’e-cigarette est que l’on peut choisir des plantes bio et donc complètement dénuées de produits nocifs… ce qui n’est certainement pas le cas des e-liquides. Reste donc à apprendre à vapoter avec un vaporisateur de tabac sans tabac mais uniquement avec des plantes….

*

Je réagis

consommation tabac france

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Sabine Lefort travaille pour l'entreprise Magic Vaporizers presque depuis sa création. Passionnée de thérapies naturelles et de médecines douces, c'est...

24 commentaires Donnez votre avis
  1. Euh…. je ne suis pas sûre d’avoir envie de passer au vapotage goût thym, sauge….. pas très convainquant tout ce bla bla sur cette vapoteuse à utiliser avec les bonnes herbes du jardin.

  2. Fabuleux ,je cours de de pas acheter une demi douzaine de vaporisateurs !!!!
    Non ,je plaisante ,interdisons tous les médicaments trop de gens se suicide avec !!!
    Vous en avez oublié une ,si on se plante notre ecigarette dans le cœur,et bien on peut en mourir

  3. il faut le lire pour le croire !
    Enfin, pas pour croire ce qu’on lit..

    Merci aux commentateurs de remettre les pendules à l’heure

  4. Et oui que de conneries, en fin une seule de potentiellement vrai : si mon chien ou mon gosse avale l’integralité d’un flacon de liquide il va être serieusement pas bien, normal, alors ce serait sa le danger de l’ecigarette le flacon qu’on laisse trainer ;-)mais tous les flacons menagers qu’on a sous ll’evier peuvent tuer aussi me trompe-je ? pour le reste que de conneries pour vendre sa daube, achetez les dosettes senseo de philippe morris, allez y, 6€ les 12, plus cher que les cloppes en plus, et l’appareil combien. Vaut? Bref virez moi la redacteice de cette article qui apporte plus de tort à votre site qu’autre chose.

  5. Bonjour,
    Si cet article n’est pas un article de désinformation sur la cigarette électronique alors c’est un article de propagande pour les Big Tobacco!
    Pourquoi autant d’inepties dans si peu de texte. Comment pouvez vous dire qu’il n’y a pas d’étude sur les différents produits composant un e-liquide alors qu’elles sont légions depuis septembre. Comment pouvez vous affirmer qu’en aspirant la vapeur d’une feuille de tabac c’est sans danger, comment pouvez vous affirmer cela et toit le reste sans aucune preuve (études). Comment pouvez vous dire que les capsules des Big Tobacco peuvent être utilisées en toute sécurité vous ne savez pas ce qu’il y a dans ka composition. Pourquoi faites vous cet article sans avoir fait un travail de fond sur le sujet ?
    Je pense que vous êtes subventionné par les lobbyings du tabac, ou alors dite moi d’ou viennent vos sources. Contactez M. Le Houezec pour la nicotine, car quand vous affirmez que la cartouche d’une e- cig peut être mortelle vous racontez n’importe quoi cat vous ne savez rien. Rectifier votee article après avoir pris les renseignements suffisant permettant d’informer et non pas desinformer. Merci cordialement LVM

  6. Et moi non plus, je ne suis pas bon !!!
    “Consoglobe” il fallait lire, et non “Vapo” !!!
    Mais quand je dis des conneries, moi, je rectifie !

  7. – Rédactrice de cet article : “Sabine Lefort travaille pour l’entreprise Magic Vaporizers”
    – Nombre d’articles : 1
    – Lequel ? : “Le vaporisateur de tabac, grand frère de l’e-cigarette”

    Bon, pour un premier essai, c’est plutôt raté !!!

    Et puis, trouvé sur le site “VAPOGLOBE” :
    “Les valeurs de consoGlobe:
    6. Priorité au discours sérieux et aux informations authentiques : le développement durable est à la mode et on vous sert de l’écologie à toutes les sauces ! On raconte de plus en plus n’importe quoi et certains tombent la bigoterie en mettant du « vert » partout. consoGlobe s’efforce d’être sérieux dans le traitement de l’information : pas de propagande, place à la diversité des points de vue, honnêteté et droiture intellectuelles.”
    “Informations authentiques”, “On raconte n’importe quoi”, “s’efforce d’être sérieux dans le traitement de l’information” “pas de propagande” “Honnêteté et droiture intellectuelle”…
    Et bien là, c’est vraiment raté !!!

  8. Bonjour!
    Comme dit plus haut par bon nombre de personnes, l’auteur de cette “commercialo-propagande” anti-cigarette électronique met clairement en exergue son incompétence sur le sujet.

    D’une part elle parle d’un sujet qu’elle est très loin de maîtriser et d’autre part, elle se situe visiblement totalement en conflit d’intérêt par sa dénonciation, puisqu’elle semble vanter les mérites d’un “vaporisateur” dont je suis sur qu’il y a encore moins d’études réalisées que pour l’e-cig.

    Par ailleurs je me contenterai de rappeler, comme d’autre “frères de vape” que la cigarette électronique ne provoque aucune combustion! De plus les 2 composants que certains détraqueurs tentent de mettre en cause, à savoir le propylène glycol et la glycérine végétal tant décriée sont présents dans notre alimentation (produits de supermarchés) et médicaments (produit pharmaceutiques censés nous soigner) depuis de bien nombreuses années.
    S’ils étaient vraiment “dangereux”, dans ce cas pourquoi avoir pris autant de risques, à l’insu du consommateur, en les introduisant dans l’alimentation, les médicaments, SANS LE MENTIONNER ? Pourquoi avoir attendu tant d’années pour faire des études sur leur potentielle dangerosité?

    Une fois encore, c’est bien facile de parler sans savoir, sans connaître. Mais nous ne sommes pas dupes et votre tentative restera infructueuse et puis, comme je le dis toujours: quand bien même il y aurait un risque vis à vis de la cigarette électronique, celui-ci reste toutefois inférieur de 4000 fois du risque pris en fumant une cigarette (cf: 4 000 substances contenues dans une cigarette et/ou créées lorsque celle-ci est fumée).

    A bon entendeur, je ne vous salut pas Madame !

  9. intox, desinformation mensonge, contre verité je crois que vous avez battu le record de conneries à la ligne. vous etes digne de sieger avec les autres menteurs comme big tabac et big pharma bravo. en tout cas je me charge de votre publiciter aux prets de mes réseaux notamment ceux qui tourne autour du BIO, histoire qu’ils black liste ce site d’escros

  10. Cet article est donc dans une rubrique ” santé “, par conséquent, je vous invite à venir constater dans quel état de santé je me trouve maintenant après un an d’arrêt du tabac grâce à la cigarette électronique !
    Mon état de forme et mes paramètres physiques sont excellents !
    Avant de publier des articles, souvent, il est conseillé d’approfondir un minimum le sujet …

  11. Desproges disait : Mieux vaut se taire au risque de passer pour un con plutôt que de l’ouvrir et ne laisser aucun doute sur le sujet.

    L’auteure de ce publi reportage devrait méditer cette maxime …

  12. La rédactrice de cette bafouille a écrit, dans sa présentation :””Sabine Lefort travaille pour l’entreprise Magic Vaporizers presque depuis sa création. Passionnée de thérapies naturelles et de médecines douces, c’est avec un grand bonheur qu’elle conseille leurs clients sur l’utilisation des vaporisateurs pour traiter des maladies bénignes en général, et pour aider au sevrage tabagique en particulier.”
    Deux remarques :
    La première : que vous souhaitiez vendre vos trucs, ok, mais aillez la décence d’indiquer que ce que vous écrivez est une pub, et non un article
    La seconde : avant de prétendre aider au sevrage tabalgique, et de conseiller les gens, il serait bon de commencer par connaître ce dont vous parlez. Un tel concentré d’inepties en un si petit brouillon, il faut le faire, quand même. Bravo !

  13. Vive la CENSURE!!

    RE:

    Quand un journaliste, il en sait pas plus que ça, il devrait être autorisé à fermer sa gueule!(Coluche)

  14. “Pour la cigarette électronique, un flacon d’e-liquide coûte généralement de 5 à 7 € aussi et peut permettre de fumer pendant environ 1 mois.”

    Tain, on aimerait bien 😀 Remplacez 1 mois par entre 1 et 7 jours et vous aurez la vérité ! Et le e-liquide ne permet pas de “fumer”, y a pas de combustion. Voir un dico…

  15. A croire qu il est écrit par des cigarettiers qui tentent de vendre leurs fameux vaporisateurs toxiques car les nitrosamides (éléments très cancérigènes présents danq le tabac) sont présents dans les vaporisateurs mais pas dans les cigarettes électroniques… Dont la très faible toxicité est reconnue par les pouvoirs publics (voir le site de l’institut national du cancer et le rapport remis à marisol Touraine….

  16. Moi je dis, concentrer autant de désinformations sur la vape en un seul article, ça relève, soit de la méconnaissance totale dans le meilleure des cas, soit de la mauvaise foi dans le pire des cas. Merci.

  17. Quand on veut parler d’un sujet, mieux vaut le connaître ! Manifestement ce n’est pas vraiment votre cas. “La nicotine” peut-être mortelle” on ne le sait pas, personne n’a réussi à atteindre une dose mortelle. Même récemment il y a eu une tentative de suicide à la nicotine pure…Tentative ratée, c’est tout dire !
    “Il y a peu d’études” Il y en a beaucoup, et en ce moment presque tous les jours et qui toutes tendent à prouver l’innocuité de la cigarette électronique. Ou alors sans doute parliez vous du peu d’études en parlant de vous même !

  18. Je tiens simplement à confirmer qu’il serait quand même plus judicieux de se renseigner un minima avant de poster…..
    Par contre…..: autant de “conneries” en si peux de lignes….
    cela doit être un record

  19. Donc, ce que vous proposez, pour arrêter le tabac… c’est de continuer à en prendre ? Et à des tarifs qui feraient saliver les fabricants de cigarettes ! Le système des capsules est extrêmement lucratif. Demandez-donc à George… Pour appuyer votre “démonstration (parce qu’on ne peut pas appeler ça un raisonnement, sauf, éventuellement par l’absurde) vous empilez les poncifs, les erreurs, voire, si j’étais mal embouchée, des mensonges. “Désinformation” me semble le moindre des reproches à faire à cet… article. Publi-reportage bien mieux adapté. J’espère au moins que vous ne croyez pas ce que vous écrivez !

  20. “Vapoter ainsi revient donc à consommer la plante sans jamais aspirer les composés nocifs qui se dégagent, par exemple, lorsque l’on fume une cigarette”
    Comment pouvez-vous affirmer que vaporiser du tabac en le chauffant est inoffensif?! Les 4000 à 5000 produits chimiques contenus dans le tabac vont gentiment rester dans votre vaporisateur de tabac?
    Comparé aux 2 produits (propylène glycol et glycérine végétale) contenus dans les e-liquides, comment pouvez-vous affirmer qu’il est plus sain de vaporiser du tabac?
    Informez-vous, des études scientifiques très nombreuses sont là pour vous convaincre que l’utilisation d’une cigarette électronique est infiniment moins dangereuse pour la santé que le tabac, qu’il soit fumé ou vaporisé.
    Informez-vous tout autant sur la toxicité de la nicotine, car elle ne crée ni cancer ni aucune autre maladie. Sans les IMAO contenus dans le tabac, la nicotine ne crée pas une dépendance aussi forte. Quand à la légende urbaine sur la mortalité en cas d’ingestion, elle repose sur une toxicité présumée, vieille de plus d’un siècle. Pour être mortelle sa concentration dans les liquides devrait être bien plus supérieure, bien au delà des concentrations maximales des e-liquides.
    Informez-vous au lieu de porter des jugements sans connaissances pour mettre en avant votre produit, qui lui est très nocif pour la santé si vous y mettez du tabac!

  21. Bonjour,
    Qu’en est-il de l’information basée sur de réelles investigations?
    Sachez tout de même que des experts (scientifiques) indépendants ont mené des recherches et ont démontré que vos affirmations ne sont que pur propagande anti-vaporisateur personnel que je me contenterai d’attribuer à un manque de connaissances sur le sujet, bien que subodorant un dessein mercantile derrière tout ceci.
    Je me permettrai donc de vous suggérer de revoir votre copie pour plus de crédibilité. Et si vous aviez besoin de plus d’information sur le VP (e-cigarette comme vous dites) , je ne saurai que vous conseiller d’interroger les plus au fait, c’est à dire les vapoteurs qui se feront un plaisir de vous renseigner et de vous indiquer les différents liens vers les études SCIENTIFIQUES que j’ai évoquer plus avant.

  22. Vous renseigner correctement avant d’écrire un article serait la moindre des choses. Vous éviteriez ainsi de propager de fausses informations et de tromper vos lecteurs.

  23. Bonjour,

    J’ai bien peur que vos connaissances des vaporisateurs personnels, que vous nommez “cigarettes électroniques”, et des e-liquides soient bien maigres.
    Dénigrer un produit pour en placer (vendre) un autre, belle manœuvre commerciale…

  24. Quand on ne sait pas de quoi on parle, le mieux est de … ne pas en parler !

Moi aussi je donne mon avis