Le gluten seul responsable de troubles intestinaux ? Peut-être pas, selon une étude récente

Des chercheurs australiens et norvégiens viennent de découvrir que le gluten n’était pas le seul à provoquer des troubles intestinaux. Ils portent désormais leurs soupçons sur le fructane.

Rédigé par Audrey Lallement, le 19 Nov 2017, à 13 h 00 min

Vous suivez un régime sans gluten car vous souffrez de problèmes intestinaux mais vos troubles persistent ? Et si vous vous trompiez de coupable ? Une récente étude montre que le fructane présent dans le blé mais aussi dans d’autres aliments peut, lui également, être à l’origine de vos maux.

Le fructane provoque plus de ballonnements et de troubles intestinaux que le gluten

Énormément pointé du doigt ces dernières années, le gluten pourrait ne pas être le seul responsable des allergies et problèmes intestinaux qui lui sont couramment attribués. Des chercheurs des universités d’Oslo en Norvège et de Monash en Australie ont conduit une étude, publiée le 1er novembre dernier, dans la revue Gastroenterology, semble apporter un nouvel éclairage.

Les scientifiques ont fait appel à 59 participants supposés intolérants au gluten et les ont répartis en trois groupes. Chacun devait manger des barres de céréales ayant le même goût, le même aspect mais pas la même composition. Pour le premier groupe, les barres de céréales contenaient du gluten, pour le second du fructane et pour le troisième, elles ne contenaient ni l’un ni l’autre.

Résultat : les personnes du groupe qui a pris du fructane ont ressenti 15 % de ballonnements et 13 % de troubles intestinaux de plus que celles des autres groupes. Pour Jane Muir, l’un des auteurs de l’étude, « Cela peut expliquer pourquoi la santé des personnes avec des intestins irritables s’améliore souvent avec les régimes sans gluten mais n’est pas complètement satisfaisante », rapporte le New Scientist.

Un lien entre le fructane et le syndrome du côlon irritable

Prébiotique encore méconnu du grand public, le fructane, est un type d’hydrate de carbone présent, comme le gluten, dans le blé, mais aussi dans d’autres aliments. On le retrouve également dans les oignons, l’ail et certains légumes (asperges, topinambours, artichauts, poireaux…).

Des recherches antérieures ont révélé un lien possible entre le fructane et les symptômes du syndrome du côlon irritable. Aussi, les scientifiques ont-ils cherché à savoir si cette molécule pouvait également provoquer d’autres problèmes digestifs moins problématiques.

poireaux, fructane

Les poireaux contiennent du fructane © Vitylia

Faire la distinction entre le gluten et le fructane pour proposer un régime adapté

Les conclusions de cette étude correspondent aux résultats de six essais récents, qui suggèrent qu’environ 70 % des personnes atteintes du syndrome du côlon irritable se sentent mieux lorsqu’elles éliminent le fructane de leur alimentation.

C’est pourquoi les chercheurs estiment qu’il est essentiel de faire la distinction entre le gluten et le fructane, afin de proposer un régime adapté aux malades souffrant de problèmes intestinaux. En effet, il est possible qu’une personne suive un régime sans gluten et ressente toujours un inconfort intestinal, pour la simple et bonne raison que c’est le fructane qu’elle ne supporte pas.

L’équipe de scientifiques souligne aussi que cette distinction entre le gluten et le fructane est primordiale, dans la mesure où les personnes qui suivent un régime sans gluten risquent davantage de développer le diabète de type 2.

Conseils de pro pour manger sans gluten

 

Tout pour manger sans gluten

La boutique bio et solidaire Il était une noix vous offre la possibilité d’acheter tout ce qu’il faut pour manger moins de viande ou manger végétarien, ET SANS GLUTEN une gamme complète de produits bio et gourmands avec des recettes et les conseils d’une diététicienne professionnelle.

Illustration bannière : Pain sans gluten – © Katarzyna Wojtasi
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




2 commentaires Donnez votre avis
  1. Bonjour,
    Je ne comprends pas pourquoi une personne qui suit un régime sans gluten risquerait davantage de développer un diabète de Type 2. Supprimer le blé entre autre (dont le pain), permet au contraire de moins consommer d’amidons, sucre responsable du diabète. Après si elle consomme plus de pommes de terre à la place de se rabattre sur les légumes bien entendu…

    • Nombre des produits sans gluten sont bardés de sucre rapides et à base de mais.
      On peut manger plus de légumes et des fruits, mais ne manger que cela c’est impossible
      sans souffrir de carences (et de grave troubles alimentaires).
      Une alimentation homnivore doit être variée pour assurer une bonne santé.

      Le fait de retirer le gluten par exemple, c’est retirer les bienfaits de la levure de bière
      par exemple. Je parle ici de gens dont l’alimentation est 100% sans gluten pour des
      raisons médicales attention. Pas de gens qui limitent volontairement leur conso.

      Les coeliaques finissent quasi tous avec des soucis de diabète. Car le corps ne peut pas gérer un régime aussi restrictif. On se retrouve avec un trop plein de sucre dans le sang.
      Mais encore une fois, un médecin expliquera cela mieux que moi.

Moi aussi je donne mon avis