La Semaine du Goût à l’école, simple opération marketing ?

Rédigé par Eva Souto, le 26 Oct 2014, à 11 h 27 min

En France, cette année, la Semaine du Goût s’est tenue du 13 au 19 octobre. L’objectif de cet événement ? Encourager les consommateurs, et notamment les enfants, à privilégier une alimentation équilibrée et durable. Mais qui sont les partenaires de cette manifestation ? Quelle place réelle pour les produits bio lors de l’événement ? Enquête.

La Semaine du Goût à l’école

Une semaine pour nos petits prescripteurs… les enfants !

Sur le site de l’événement, www.legout.com/la-semaine-du-gout, la finalité de la Semaine du Goût est clairement affichée : « éduquer les consommateurs, et surtout les enfants, aux goûts » et « encourager les comportements et consommations alimentaires s’inscrivant dans un mode de vie équilibré et durable ».

Semaine du Goût

Site internet de la Semaine du Goût

Ainsi, la manifestation fédère des « professionnels du goût » et le grand public (crèches, écoles et universités) autour d’événements, de rencontres et de moments privilégiés.

Au vu de cette description, les partenaires privilégiés devraient donc être en majorité des marques de produits biologiques. Et pourtant, c’est là que le bât blesse.

Les partenaires de la Semaine du Goût 2014 : vraiment bio et durables ?

La Semaine du Goût a été initiée il y a 25 ans par la Collective du Sucre. C’est donc tout naturellement que cette dernière était partenaire de l’événement. Pour rappel, la Collective du Sucre assure pour le compte des sociétés sucrières françaises, la valorisation et la défense de l’image du sucre dans le cadre d’une alimentation saine et équilibrée.

Semaine du Goût
Les autres partenaires :

  • Interfel, l’interprofession des fruits et légumes frais. Cette dernière rassemble et représente les métiers de l’ensemble de la filière des fruits et légumes frais, de la production jusqu’à la distribution.
  • La CNIEL, la filière laitière française, qui s’occupe de la promotion des produits laitiers.
  • Rougié, entreprise qui propose du foie gras, des truffes ou encore du homard. La Maison Rougié appartient au groupe Euralis, leader du marché du Foie Gras et de la viande de canard et d’oie.
  • Les ostréiculteurs des huîtres Marennes Oléron.
  • Pavillon France, la marque nationale de la pêche maritime française.

Des partenaires qui prêtent à controverse

Plus étonnant, les partenaires suivants ont également pris parti à l’événement :

  • Rijk Zwann, une société de développement de variétés de légumes et de vente de semences produites à partir de ces variétés et destinées aux producteurs professionnels. A noter que la société n’a apparemment pas recours aux OGM mais qu’elle utilise des pesticides que l’on retrouve sur les aliments.
  • Isipca, Institut Supérieur International de la Parfumerie, Cosmétique et Aromatique alimentaire. Il enseigne aux étudiants la connaissance des techniques d’aromatisation et des arômes (en grande partie chimiques) que l’on trouve notamment dans les aliments.

Marques Semaine du Goût

  • Bridor qui offre un large choix de pains, viennoiseries et pâtisseries fines.
  • Nestlé Waters, leader sur le marché de l’eau en bouteille.
  • Nespresso, qui présente ses machines à café de luxe et ses capsules en aluminium.
  • Président Professionnel, qui fait la promotion de l’usage des crèmes en restauration.

picto-etoile-paragraphe La Semaine du Goût dans les écoles n'est-elle pas une simple opération marketing ? Et parmi tous ces partenaires, on trouve le seul et unique partenaire bio de la Semaine du Goût : Good Goût, une marque d’alimentation infantile bio pour bébé.

Good Goût

Paradoxal lorsque l’on sait que l’événement souhaite éveiller les enfants au goût et à une alimentation saine et durable !

Sachant que les produits bio sont les seuls à garantir des produits sans pesticides, sans OGM et sans produits chimiques.

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Eva est passionnée d’écriture. Elle est sensible aux sujets de société, et en particulier, à ceux qui touchent au développement durable, au commerce...

4 commentaires Donnez votre avis
  1. Aussi… Il vaut mieux se fermer les yeux en regardant Consoglobe pour ne pas voir toutes les publicités qui incitent à la consommation… A la consommation de produits pas toujours très “Bio”…

    • Pour cela, je vous conseille de télécharger le logiciel ADBLOCK (si vous avez choisi d’être sur Firefox, navigateur web gratuit, et non explorer): vous ne serez plus agressée par les pubs.Vous verrez, ça change tout.

  2. Certes les enfants aiment c’est du marketing, il ne faut pas se leurrer !!
    Par contre il n’y a pas que les grandes enseignes de l’agro alimentaire et le bio !!!! tout le monde n’a pas les moyens de consommer bio et de toute façon les structures actuelles ne permettent pas de produire pour toute la population !!!
    Je fais la semaine du goût dans une école depuis plus de 7 ans , j’ai mon entreprise de cours de cuisine à domicile et je suis des études pour être diététicienne. Et je peux vous certifier que cette semaine permet de sensibiliser les enfants aux vrais “goût” le plus naturel possible, cette année j’ai encore fait plusieurs ateliers sur le chocolat et notamment “comment faire du nutella maison plus sain !!!!” et bien cela a eu un succès fou, et je ne vous parle pas de l’atelier découverte des fromages AU LAIT CRU avec ensuite une recette à base de leur fromage préféré !!!même les maternelles ont une vraie demande et une curiosité ils aiment découvrir les saveurs natures !!dans mes ateliers j’essaye toujours aussi d'”être locavore” sauf pour le chocolat, pas possible mais pour le reste les cornichons au vinaigre sont du jardin , la fleur de sel est camarguaise !!! etc l’important pour moi c’est qu’ils découvrent la vraie saveur des choses sans aucun additif !!

  3. Approuvé par les enfants, c’est comme élu meilleur produit de l’année, il faut payer pour participer à la sélection, c’est sans intérêt. Mais attention quand même aux amalgames sur le bio et le goût : les pesticides, ça n’a pas de goût et pour beaucoup d’additif , c’est pareil. un vin bio c’est bon pour l’environnement mais pas forcément meilleur au goût.

Moi aussi je donne mon avis