Pourquoi s’accroche-t-on souvent à une relation amoureuse même si elle va mal ?

Trouver le bon partenaire peut prendre beaucoup de temps. Certains y consacrent des années. Pourtant les recherches montrent que nous sommes moins sélectifs en la matière que ce que nous pensons.

Rédigé par Stéphanie Haerts, le 13 Feb 2022, à 14 h 23 min
Pourquoi s’accroche-t-on souvent à une relation amoureuse même si elle va mal ?
Précédent
Suivant

À la recherche du grand amour, vous imaginez qui serait la personne idéale. Vous avez même peut-être des critères précis pour la qualifier. Cependant, une étude mise en lumière par la BBC révèle que nous ne sommes pas si exigeants que cela en la matière.

Né·e pour trouver un·e partenaire ?

Au cours de notre vie, nous consacrons beaucoup de temps à chercher avec qui nous allons la partager. Cette grande étape est cruciale pour beaucoup d’être humains, qui se donnent avec dévotion dans la recherche de l’âme soeur.
Cette personne doit avoir les mêmes valeurs, vouloir une relation sur le long terme, avoir une situation financière stable et peut-être même vouloir des enfants comme vous.

Une étude sur les relations amoureuses menée sur 5.000 américains, et datant de 2020, du centre de recherche américain Pew, indique que 75 % des participants ont affirmé qu’il était de plus en plus difficile de « trouver quelqu’un »(1). Preuve à l’appui, de nombreuses personnes s’installent en couple et se marient de plus en plus tard. Elles cherchent en effet à trouver la bonne personne et sembleraient donc plus difficiles dans leur choix.

Pourtant, une étude publiée en juillet 2021, montre que nous sommes en proie à des « biais de progression »(2). En d’autres termes, nous cherchons à maintenir une relation dès lors que celle-ci a commencé.
Pour Bryan Lufkin, journaliste à la BBC, nous serions « programmés pour être romantiques »(3).

Un comportement venant de notre nature

Ce « biais de progression » a été démontré par Samantha Joel et Geoff MacDonald, professeurs en psychologie à l’université de Toronto. D’après les résultats de leur étude, les personnes sont moins sélectives qu’elles ne le pensent lorsqu’elles choisissent un partenaire.
Les gens ont en réalité un choix plus important de partenaires qu’ils ne le croient, et seraient prêts à s’accommoder de leurs défauts. Même si ces personnes ne sont pas leur partenaire idéal, elles ont la capacité de s’y attacher.

 

relation amoureuse couple

Une fois une relation commencée, il est difficile d’y mettre fin – © Michael Traitov

Cette réaction viendrait de notre instinct de survie. En effet, nous avons besoin de nous reproduire pour que l’humanité survive. Les relations stables permettent notamment d’assurer la descendance.

Dans nos sociétés, les relations longues sont d’ailleurs admirées et célébrées.

Lire aussi : Couples : dormir séparément pour mieux s’aimer ?

Poursuivre une relation coûte que coûte

Le biais de progression nous encourage à croire que nous pouvons faire changer notre partenaire pour qu’il corresponde davantage à ce que nous recherchons. Alors que  nous aurions peut-être dû mettre un terme à une relation, nous restons avec cette personne qui ne nous convient pas tout à fait. De plus, d’autres aspects entrent en jeu, comme la situation financière.

D’après Samantha Joel, ce sont les couples mariés qui seraient les plus concernés par ce phénomène. « La culture occidentale considère le mariage comme le type de relation le plus important, le mariage étant considéré comme un accomplissement personnel ou un indicateur de maturité. Il y a un statut social qui accompagne le fait d’être marié, et cela peut inciter les gens à s’installer, peu importe avec qui ils sont actuellement, ou quelle peut être la qualité de cette relation », détaille la professeure.

relation amoureuse couple

60 % des adultes américains croient au principe de ‘l’âme soeur’ – © Inside Creative House

Lire aussi : La thérapie de couple – Quand et comment ?

Toutefois, ce comportement peut également avoir de bons côtés lorsqu’il s’agit de s’épauler l’un l’autre, en dépit des critères absents chez cette personne avec qui vous partagez votre vie. Les chercheurs ont conclu que la relation développée avec une personne était en réalité bien plus importante que le partenaire lui-même.

Illustration bannière : Une des raison souvent évoquée pour rester ensemble est celle des enfants – © fizkes
Références :
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis