Voiture électrique : Volkswagen veut proposer la recharge automatique

Rédigé par Alan, le 22 Jul 2015, à 8 h 33 min

Volkswagen souhaite simplifier la vie des conducteurs de voitures électriques en supprimant les bornes de recharge.

Volkswagen veut lancer la recharge par induction grand public

Les voitures électriques prises en défaut par leur autonomie

L’idée n’est pas tout à fait nouvelle : on parle de la recharge par induction depuis plus de deux ans. Cette nouvelle façon de recharger des batteries, qui intéresse les constructeurs mais aussi les particuliers, permet de recharger une batterie sans câble. Une fonctionnalité pertinente, quand on sait que le système de charge est l’un des gros freins à l’achat d’une voiture électrique. Le temps nécessaire est une partie du problème, le manque d’infrastructures en est un autre : une voiture électrique, c’est très bien, mais que faire en pleine campagne ?

Que faire si on ne trouve pas de borne de recharge ? La voiture hybride est une solution. Mais pour l’électrique pur, on est encore loin de résoudre le problème d’autonomie en campagne, car l’autonomie des batteries dépasse rarement 200 kilomètres.

La recharge par induction est déjà en place depuis 2014

Les recherches menées, notamment en Flandre, ont permis à la société Bombardier de proposer cette technologie dès 2014 pour des bus électriques en Allemagne, aux Pays-Bas et en Belgique.

recharge par induction voiture électrique

Recharge par induction à Eindhoven, aux Pays-Bas © Shutterstock

En agglomération, la recharge par induction fait de plus en plus parler d’elle, notamment car elle permet aussi de ses passer des câbles. Si la recharge par induction semble donc être l’avenir de la recharge, plusieurs constructeurs veulent aller encore plus loin.

Leur but ultime : pouvoir recharger en roulant. Recharger en roulant permettrait en effet de ne plus avoir à attendre, de ne plus dépendre des bornes de recharge, et régler le problème d’autonomie dans les zones non équipées pour la recharge. Techniquement, la recharge en roulant n’est pas impossible : Flanders’ DRIVE, leader des Flandres sur le sujet, affirme que le rendement dépasse 90 %, aussi bien pour la recharge statique qu’en mouvement. Le véhicule doit cependant rester bien aligné sur la voirie.

La recharge par induction nécessite des infrastructures

La recharge par induction passe par deux bobines. La première bobine est intégrée dans une place de parking ou dans une voie de circulation. La deuxième bobine est placée sous le plancher du véhicule électrique. La recharge de la batterie est donc plus simple, mais dépend d’infrastructures particulières. Pour des bus électriques en ville c’est possible, mais cela ne résout toujours pas le problème de l’autonomie hors agglomération.

Les sociétés privées s’emparent du problème de la recharge par induction

Des acteurs français participent à la R&D

Plusieurs sociétés se sont emparées du problème. La société américaine Qualcomm, notamment, travaille beaucoup sur l’autonomie et s’est alliée à Renault pour développer le sans fil.

Et en France ? Dans le cadre des investissements d’avenir, l’ADEME finance sept projets de recharge pour les véhicules électriques et hybrides. Parmi eux, les projets MOV’EO TREVE (Test de la Recharge des Véhicules Electriques) et le projet Eguise testeront des infrastructures de recharge par induction.

Se garer et recharger sa voiture automatiquement

Un projet européen, V-Charge, pour Valet Charge, travaille sur la détection automatisée d’une place de stationnement disponible. Volkswagen souhaite rendre le projet plus ambitieux en y intégrant la recharge par induction. Il s’agirait d’automatiser complètement le processus : le conducteur n’aurait qu’à quitter son véhicule, suite à quoi tout serait pris en charge automatiquement. La voiture suivrait des instructions pour aller se garer toute seule à une place libre, de préférence équipée d’une borne de recharge.

recharge par induction voiture électrique

La recharge de la voiture électrique par câble n’est pas adaptée à l’automatisation © Shutterstock

Une fois la batterie chargée, la voiture se rendrait toute seule vers une place non équipée de bobine, de manière à laisser la place à un autre véhicule électrique. Une fois de retour, le conducteur n’aurait qu’à rappeler la voiture pour qu’elle vienne à lui,à l’aide d’une application smartphone. Pour que tout soit automatisé, il faudrait forcément passer par la recharge à induction, afin d’éviter la manipulation humaine liée aux câbles.

recharge par induction voiture électrique

La recharge par induction couplée à un système de parking automatique © Volkswagen

Comme vous pouvez vous en douter, l’équipement de série n’est pas pour demain. Mais les premiers tests sur une Volkswagen e-Golf ont été concluants. Il a fallu pour cela ajouter à la voiture quatre caméras grand angle, deux caméras 3D, 12 capteurs à ultrasons, des cartes numériques et la technologie « Car2X ».

Illustration : Recharge de la voiture électrique © Shutterstock

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Ayant parmi ses passions la musique, la photographie, et les différentes cultures du monde, Alan est journaliste, webmestre et photographe, principalement...

Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis