Ryanair intègre le TOP 10 européen des plus gros émetteurs de CO2

La compagnie low cost Ryanair est responsable de près de dix mégatonnes d’émissions de CO2 sur ces douze mois. Un chiffre en hausse de 50% par rapport à 2013. Elle fait donc aujourd’hui partie des dix plus gros pollueurs d’Europe et rivalise avec des exploitants de centrales à charbon.

Rédigé par MEWJ79, le 3 Apr 2019, à 11 h 35 min

La compagnie aérienne Ryanair semble victime de son succès. Si elle transporte de plus en plus de passagers, elle pollue également davantage et fait désormais partie des dix entreprises les plus grosses émettrices de CO2.

Ryanair intègre le TOP 10 des entreprises qui polluent le plus au monde

Le transport aérien se développe et malheureusement, ce n’est pas une bonne nouvelle pour l’environnement. En effet, selon les chiffres de Transport & Environment, une ONG bruxelloise à l’origine de ce classement, la compagnie Ryanair a intégré le TOP 10 des plus gros émetteurs de CO2 en Europe(1). Elle devient donc la première entreprise qui n’extrait pas du charbon à intégrer ces dix premières places.

Ryanair a transporté 130 millions de passagers en 2018 © rmanzanosgarcia / Shutterstock

Si les émissions de CO2 ont baissé de 4 % en Europe en 2018, preuve que des efforts sont réalisés sur le continent, notamment par les compagnies d’électricité qui brûlent moins de charbon, celles du transport aérien en Europe ont augmenté de près de 5 %.

La compagnie low-cost, elle, est responsable de près de dix mégatonnes d’émissions de CO2 sur ces douze mois. Et ce chiffre est même en hausse de 50 % par rapport à 2013.

Opter pour le bus ou le train quand c’est possible

Ces mauvaises données sont la preuve du succès de Ryanair, qui a transporté 130 millions de passagers en 2018. Pour tenter de se défendre, ses porte-paroles évoquent le fait que par passager transporté et par kilomètre, la compagnie irlandaise pollue donc moins que d’autres. Mais une chose est sûre, la compagnie pollue et le classement en est la preuve : elle côtoie sept charbonniers allemands, un bulgare, un polonais.

Et ce n’est pas la seule puisque Easyjet se hisse à  la 31e place, avec des émissions en hausse de 11 %.

Évolution des émissions depuis 2013 dans l’Union Européenne. La courbe en rouge représente les quotas d’émissions du secteur aérien en Europe. Celle en bleu indique l’évolution des autres secteurs © Transport and Environment

Pourtant, des avions moins polluants existent : les Airbus A350-900 et A320 Neo, Boeing 787-9. Mais il faudrait que les compagnies ariennes investissent davantage dans ces transporteurs. De même, d’autres moyens de transport sont à privilégier pour les trajets les plus courts.

D’après une étude publiée dans la revue Environmental Science and Technology, le train comme l’autobus pollueraient 4 à 5 fois moins que la voiture pour un même trajet.

Mais avec les Pays-Bas qui se préparent à interdire les lignes aériennes courtes distances, et « la honte de prendre l’avion » qui gagne du terrain en Suède, on peut (peut-être) espérer des changements dans le bon sens !

Illustration bannière : Avion de Ryanair en plein vol – © Vytautas Kielaitis
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Journaliste, je fais le grand écart entre football et littérature jeunesse.

Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis