Faut-il arrêter de manger des pizzas ?

Rédigé par Emma, le 24 Oct 2013, à 14 h 40 min

On associe souvent les pizzas aux hamburgers, comme étant des aliments de la « junk food ». De quoi faire bondir nos amis italiens du point de vue culturel ! Mais du point de vue nutritionnel, a-t-on de quoi bondir aussi ?

Pizza : une recette internationale

pizza-garniture-plat-italie-cuisine-01Une pizza, normalement, c’est : une pâte à pain cuite + une garniture.

C’est-à-dire un pain plat, garni sur le dessus.

La pizza, une histoire qui date

Cette recette de base existe depuis des millénaires. Les Égyptiens, les Grecs Anciens, les Romains l’utilisaient déjà, avec des farines de différentes céréales selon la géographie et l’époque (forment, épeautre, blé). Au Moyen-Orient et au Maghreb, la recette du pain pita est très proche de l’ancienne pizza.

En France, avant de parler de pizza, on parlait de fouace. Elle a été immortalisée par Rabelais dans Gargantua, au XVIe siècle, au cours d’un combat épique où les fouaces servaient de projectiles ! Chaque région avait sa recette :

coupe-pizza-cuisine-italie-tranchageEn Anjou, ce sont les fouées : on les ouvre pour les fourrer de rillettes et de champignons. On les sert toujours, dans des restaurants troglodytes du Saumurois.

En Provence, c’est la fougasse. On y rajoute de la fleur d’oranger et de la levure pour en faire une version sucrée moins sèche.

Les premières pizzas connues sont napolitaines. Elles étaient recouvertes d’huile d’olive, d’ail, de mozzarella, et parfois de petits poissons divers comme des anchois.

La version moderne de la pizza est liée à la… tomate. C’est elle qui va faire toute la différence. Mais il a fallu attendre d’abord qu’elle arrive d’Amérique du Sud en Europe au XVIe siècle, puis qu’elle soit acceptée sur les tables de tout le monde. Il faut donc attendre 2 siècles ! Et c’est à Naples qu’elle va faire son apparition, au XVIIIe siècle. La pâte levée est elle aussi plus tardive.

On voit donc que cette recette de base est utilisée depuis fort longtemps par beaucoup de monde. Il doit y avoir des explications…

Des avantages pratiques en cuisine

– Une recette ultra facile : faire une pizza est d’une simplicité enfantine.

  • La pâte d’abord : c’est de la farine, de l’eau, du sel et de la levure (de boulanger). Parfois de l’huile d’olive si on veut.

pizza-garniture-plat-italie-cuisine-05Ces ingrédients d’épicerie sèche sont presque toujours en réserve dans les placards des cuisine – sauf pour la levure de boulanger que l’on peut acheter fraîche, à défaut de la trouver en poudre.

  • La garniture ensuite : là aussi, c’est très facile, surtout si on prend la tomate comme base.

On a toujours une sauce tomate, un coulis en boite ou un concentré de tomates qui traîne dans le placard, à défaut de tomates fraîches de saison si possible. On y rajoute ce qu’on veut  – ou presque ! On va y revenir.

– Outre la recette facile, le coût des ingrédients est plutôt minime  – tout  dépend là encore de ce qu’on met dessus ! L’avantage financier n’est pas anodin, surtout quand on fait sa pizza soi-même, il va de soi !

La pizza et la nutrition ?

pizza-garniture-plat-italie-cuisine-03La pâte à pain (faite maison bien sûr) est très peu calorique. Les intolérants au gluten peuvent même la faire avec des farines sans gluten (riz, pois chiche).

La tomate est aussi très peu calorique. De plus, la sauce tomate ( coulis ou concentré), contient plus d’anti-oxydants (lycopène) que la tomate fraîche !

L’huile d’olive et l’ail que l’on peut rajouter sur la sauce tomate ont aussi des vertus nutritionnelles : des bons acides gras insaturés (oméga 6) pour l’huile d’olive (pas plus d’1 c à soupe par personne quand même !) ; de la vitamine B6, de la vitamine C et du sélénium anti-oxydant pour l’ail.

Ensuite, la richesse nutritionnelle ou calorique de la pizza va dépendre ce qu’on met comme garniture…

fleche-suiteDu fromage : un seul suffit normalement ! A l’origine, c’est la mozzarella. Elle fond en cuisant et s’étale généreusement sur les tomates. 30 g est une portion suffisante pour 1 personne correspond à la dose recommandée de fromage par jour.

Cette association pain + fromage en fait un plat végétarien : toutes les protéines essentielles sont bien associées. Il n’est pas besoin de rajouter une autre source de viandes, d’oeufs ou de poissons si on a déjà du fromage, du point de vue des protéines.

> Suite : En calories, ça donne quoi une pizza ?

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Découvrez tous mes conseils nutrition et diététique pour une alimentation plus saine au quotidien

25 commentaires Donnez votre avis
  1. Je n’ai jamais su avaler çà, ni les pâtes, ni les hamburgers, tout ça pour moi, n’est pas avalable, mauvais goût en bouche.

    • Pourquoi ? Tu n’aimes pas le blé ?

  2. Mais vraimnent n’importe quoi! c’est de la mer >.< de amerloque la pizza. Depuis quand ca existe en France??? :-O

  3. pizza maison très bien

  4. Cc alors pour le goût je ne suis pas très d’accord avec Mcgrath car la véritable mozzarella et a base de lait de bufflonne et elle n’a pas le même goût du tout 😉
    Étant chef de cuisine et étant dans le métier depuis 11 ans et allant en Italie tout les ans pendent 4 mois pour travailler avec des chef italien je vous assure que cela n’a rien avoir avec se que l’ont a chez nous et pour les gens qui veule savoir cmt ont jongle avec la pâte a pizza mon formateur a été plusieur Fois champions de France d’Europe et vice champion de la pâte a pizza 😉

  5. Je déconseille d’arrêter de manger des pizzas, hors régime spécial.
    Je ne suis pas un pro de la nutrition et je ne vais pas prétendre détenir la savoir absolu, mais dans la mesure où j’ai observé toutes ces choses-là de très près en voulant perdre du poids (et en y étant parvenu au-delà de mes espérances), voici mes conclusions:
    – la pizza peut-être très calorique, mais aussi nutritives, vous y trouverez diverses rations de légume, du calcium, des sucres lents, de l’huile d’olive etc… et malheureusement aussi des matières grasses (qui ne sont pas à totalement proscrire, soit dit en passant). Ce n’est pas un bon aliment, mais il n’est pas complètement mauvais non plus.
    – dans un cadre purement diététique, il est important de manger, de temps en temps, pour se faire plaisir. Les régimes trop pauvres en calories démotivent l’esprit ainsi que le corps. Manger de temps en temps (une fois tous les 8 ou 10 jours) un repas trop calorique ne fera pas de mal, et il aura aussi pour effet de stimuler le corps à continuer à brûler des graisses, ce qui a, selon moi, pour effet de maintenir la compétition du corps contre ces éléments dont on veut se débarrasser.

    Comme dit, cela n’engage que moi, cela dépend de la capacité de chacun à éliminer les graisses, chacun y trouvera son équilibre. Mais plutôt que modifier radicalement son alimentation (ce qui en soi peut-être absurde car à terme on revient toujours à ses vieilles habitudes….), autant augmenter sa dépense calorifique avec une activité sportive simple et relaxante.

    Bon courage à tous ! Et vive la (bonne) pizza !!

  6. NON il faut continuer de manger des PIZZA !!!

  7. attention aux pizzas toutes prêtes, ce n’est pas du vrai fromage mais une sorte de « truc » qui y ressemble mais n’a rien à voir avec du fromage. Comme c’est très peu cher, les fabriquants ne le plaignent pas, mais quand on peut le faire soi-même c’est nettement mieux

    • Bounjour, les pizzas toutes prêtes ne contiennent pas toutes ce faux fromage, certaines oui, mais pas toutes. Il existe par ailleurs une rumeur selon laquelle la célèbre chaîne de restauration rapide Pizza Hut utiliserait ce substitut de fromage, mais cette rumeur est erronée (tout du moins en France), c’est clairement expliqué sur le site Internet de cette entreprise. Cependent, il semblerait que certaines personnes y croient encore (ils ne se seraient plus informés depuis, et n’auraient donc pas été tenus au courant que la rumeur avait été démentie).

  8. Une règle de pouce: si les pizzas sont « 2 pour le prix d’une » c’est qu’elles ne coûtent vraiment rien au vendeur, et la mozzarella n’est qu’un ersatz gras, la pâte un succédané industrielle à quelques centimes. Evitez les pizzas à huile de palme (destruisant les forêts). Si vous les faites vous-même, un tuyau; ajoutez de la basilique fraiche sans retenu et de la crème tiède…un délice.

    • « de la basilique » ? Celle de Saint Denis ou un autre ? Et c’est pas un peu dur voire indigeste…quoique ce le sera toujours moins que votre français 😉

    • Peut-être que cette personne voulait dire « du basilc »?

  9. bonjour ,j’aime par dessus tout les pizzas et j’aime bien en faire et j’aimerais partager avec vous la « vrais recette de la pate a pizza enfin : » et c’est une recette que j’ai depuis des années d’un italien de sicile et qui m’a révélé le truc et impossible a rater ,donc la base est ;pour 1.8krs de farine par litre d’eau et pas plus ni moins !sel d’apres le gout de chaqun et de l’huile d’olive a peu pres 7 cuillere a soupe 1 paquet de levure boulangere et c’est tout ,ce qui est tres important c’est le repos de la pate environ au minimum 4 hrs puis faire des boules pour chaque pizza c’est a dire 180grs et tout ca c’est la regle de base ,vous pouvez absolument pas « louper » cette pate ,donc retenez bien ( pour 1 litre d’eau pour 1.800kgr de farine ,ca vas aussi pour moins ( 1/2 litre d’eau pour 900 grs de farine voila si quelqu’un veut savoir comment les cuire ou plutot comment faire dans son simple four contactez moi car dans le four avec une pierre réffractaire ….je vous expliquerait ,bye

    • merci de me faire savoir la façon de cuire au four votre pizza.
      votre recette a l’air sympa
      merci

    • merci pour la recette ,je voudrai avoir des précision sur la cuisson.
      A quel niveau placer la grille ?
      est-ce que le four doit être très chaud et diminuer le thermostat?
      le plateau doit-il etre lourd
      Merci pour votre aide

  10. Je suppose et j’espère que toutes ces multinationales de la malbouffe (ici, on cite le cas des pizzas, avec pizza hut et cie),se verront condamnées bientôt à d’importants dédommagements (comme pour les cigarettiers et l’amiante)et des personnes clairement définies de ces entreprises criminelles, à des peines de prison ferme.

    • Bonjour, ces chaînes de restauration rapide ne sont pas réellement criminelles, leur vocation n’est pas de provoquer des maladies cardio-vasculaires ou des cancers à leurs clients, bien que leurs produits sont souvent gras et peu équilibrés. Je suis d’accord cependant qu’ils pourraient quand même servir des aliments moins caloriques et meilleurs pour la santé.

  11. J’ai toujours détesté les pizzas industrielles qui me donnaient l’impression de machouiller un bout de chiffon insipide !
    Parfois il m’est arrivé de manger de bonnes pizzas dans des restos italiens mais là encore ca dépendait des restos.
    Et puis j’ai décidé de faire mes pizz moi-même, avec de la farine bio et sans viande, et je trouve enfin du plaisir à manger des pizzas, que je fais régulièrement.
    J’utilise de la mozzarella de bufflonne, mais celle qu’on vend en France n’est pas assez sèche et du coup elle se liquéfie beaucoup à la cuisson, c’est pas top, il fait l’associer avec des fromages plus secs, du coup ca augmente les calories !
    Chez nous la soirée pizz c’est le WE, et c’est un moment convivial et détendu, mais on n’en mange pas tous les WE non plus.

    • La mozzarella de bufflonne est moins sèche que celle de vache. Comme c’est le FERMENT de mozzarella qui est important, peu importe l’origine du lait, essayez avec de la mozzarella de vache, moins liquide. Le goût et les nutiments sont les mêmes…

  12. Pourquoi manger de l’industriel (avec tous ses inconvénients), alors que près de chez vous il y a toujours un petit artisan (ambulant ou fixe), qui fait sa pâte dans les règles de l’art et choisi des ingrédients de meilleure qualité.
    Certes, ses pizzas auront un prix de vente plus élevés, mais le goût et la qualité seront au rendez-vous!
    Préférez les au feu de bois!

    Je suis pizzaïollo.
    Et pourtant, je vous dis:
    « Mangez moins souvent des pizzas, oui, mais mangez les meilleures. »

  13. Article très pertinent, et je suis concorde à 100% sur l’aspect nutritionnel mais il y a des petites précisions que j’aimerais bien apporter. La pizza ce n’est pas du pain et le pain ce n’est pas de la pizza. La Pizza est une spécialité à part, on ne peut pas la « noyer » simplement dans les différentes préparation boulangères et vice-versa.
    Un très bon pizzaïolo n’a pas la formation pour fabriquer une excellente baguette et un très bon boulanger ne sait absolument pas faire une vraie pizza. D’ailleurs il est aussi très rare de trouver des pizzas qui peuvent vanter les qualités nutritionnelles décrites dans l’article, sauf, les pizzas produite selon l’école napolitaine. Une culture, un métier et une technologie de production qui ont permis à la Pizza Napolitaine d’obtenir le label européen STG ( Spécialité typique Garantie). Je ne suis pas en train de dire que les pizzas que l’on trouve un peu par tout en France, ou en Italie même, ne sont pas bonnes, loin de là, mai seulement que la typicité d’une spécialité alimentaire est due à ses particularités gustatives et de production ( utilisation d’ingrédients particuliers, méthodes de cuisson, modes de consommation etc.)
    La fougasse provençale, comme la focaccia de Ligurie, de Toscane ou la Romane sont des spécialités boulangère car elles sont nées en boulangerie. La pizza à la coupe, ou « al taglio » et même la Pizza au mètre, tellement à la mode en ce moment sont, si bien fabriquées, des produits excellents et délicieux mais ne sont pas des « pizzas ». Le mot pizza est plus vendeur que le nom fougasse, ou, « focaccia » en italien, n’est pas?

    Carmine Formisano

Moi aussi je donne mon avis