L’espadon, chasseur des mers gravement menacé

Manger du poisson, c’est sain et c’est bon. Mais d’un autre coté, la surconsommation et la surpêche vident les océans et on craint une pénurie globale de poissons à un horizon assez proche. C’est le cas de notre poisson du jour : l’espadon.

Rédigé par Annabelle, le 7 Jan 2012, à 17 h 30 min

Méthodes de pêche de l’espadon

La méthode la plus courante pour pêcher l’espadon est la palangre. Il s’agit d’un cordage sur lequel sont positionnées des lignes plus courtes munies d’hameçons. Ce type de pêche cause bien des dégâts et est notamment responsable de la disparition de certains oiseaux marins tels que les albatros qui se retrouvent piégés. Les oiseaux ne sont pas les seuls à être en danger à cause de la pêche à la palangre : c’est le cas aussi des requins et des tortues de mer.

Indirectement, la diminution des stocks d’espadon entraîne la prolifération des méduses, celles-ci représentant un mets de choix pour ce poisson.

L’espadon est aussi pêché à la traîne, à la dérive ou encore par la technique du jigging.

Taille minimale de capture

En mer Méditerranée, il est interdit de pêcher des espadons mesurant moins de 90 cm.

Une pêche durable de l’espadon est-elle possible ?

Le Canada s’impose en modèle pour la pêche de l’espadon, puisqu’il instaure des contrôles rigoureux. La première étape a été de limiter le nombre de licences accordées aux pêcheurs. Des restrictions sont imposées aux bateaux, les dates d’ouverture et de fermeture de pêche de l’espadon ainsi que les lieux autorisés ont eux aussi été modifiés afin de protéger les juvéniles et afin de rétablir un stock sain et pérenne.

Cette gestion plus durable de la pêche s’étend aux autres pays, via la participation du Canada à des commissions internationales telles que la Commission internationale pour la conservation des thonidés de l’Atlantique (CICTA), la Commission des pêches du Pacifique Centre-Ouest (CPPCO) et la Commission interaméricaine du thon tropical (CITT).

Espadon et consommation

Espadon et pollution

L’espadon étant un poisson prédateur qui consomme en quantité d’autres poissons, il bioaccumule fortement le mercure c’est-à-dire qu’il absorbe le métal et le conserve dans ses tissus musculaires.

Il est donc recommandé en particulier aux personnes sensibles comme les femmes enceintes, allaitantes ou les enfants, de ne pas consommer d’espadon.

Manger de l’espadon

source : cuisine.elle.fr

Vous l’aurez compris, l’espadon étant menacé, il est à consommer avec la plus grande modération en prenant garde à se renseigner sur son lieu de pêche : certaines pêches sont durables selon les eaux dans lesquelles il a été pêché  et également selon la technique de pêche elle-même.

Ainsi, il est conseillé de totalement boycotter l’espadon venant de Méditerranée puisque l’espèce y est en voie d’extinction. Cependant, d’autres stocks sont relativement plus sains (Atlantique Nord et Pacifique).

Qualités nutritionnelles de l’espadon

L’espadon est un poisson semi-gras, apportant peu de calories. Pour 100 grammes d’espadons :

Calories 116
Protéines 19,2 g
Glucides 0 g
Lipides 4,3 g
dont acides gras saturés 0,93 g
dont acides mono et poly-insaturés 2,8 g
Cholestérol 39 mg
Phosphore 262 mg
Sodium 102 mg

Sa chair blanche, ferme et striée s’apparente à celle du thon. Il se trouve frais sous forme de darnes ou en filet. Vous pouvez également l’acheter congelé, fumé ou en conserve.

Il peut se cuisiner grillé, braisé, poêlé, en carpaccio ou encore mariné. Les amateurs recommandent de le pocher 1/4h avant cuisson, afin de le rendre plus digeste.

*

Je réagis

Retrouvez tous les poissons à consommer un peu, beaucoup, ou pas du tout :

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Passionnée de voyages et de rencontres en tout genre, j'adore prendre mon sac-à-dos et voir ce qui se passe ailleurs ! Consommer responsable est devenu une...

13 commentaires Donnez votre avis
  1. oui on s’en fout Philippe, Cole et toute la joyeuse compagnie. Je mets ici un dixit au cas où cette phrase aurait déjà été citée par une autre personne, plus connue que moi.
    ce n’est pas parce que l’on souhaite le bien de quelqu’un, à un moment donné, que cette personne peut nous dédouaner de notre responsabilité vis-à-vis de nous-mêmes.
    L’âme humaine, née de la nature humaine et dépendante de la société et des autres êtres humains pour subsister.
    À moindre échelle, une espèce de poisson pélagique n’a pas d’autres prédateurs que l’être humain.
    L’être humain, quant à lui est un des rares à devoir se protéger de ses semblables, en ayant recours à l’âme, par tous les moyens sociaux mis à sa disposition.
    L’espadon est donc ni un ami, ni un frère, ni un parent. Il est admiré parce qu’il est étrangement beau à nos yeux et qu’il éveille en nous des mystères de l’océan, que seul son espèce connaît.
    Il est bon de rappeler que la nature humaine, c’est l’homme issu de la nature avec ses croyances associées. Mettre un espadon dans son assiette, c’est prendre une peu de sa force et s’approprier un peu de ses secrets….

    • il faut ecarté LES FILETS Dérivant et revener a la peche en amecon vraiment c catastrofique

  2. on devrait les laisse faire leur vie

  3. laissez tranquille l’espadon se magnifique poisson il n’a du mal a personne

    • on sen fous filipe

    • oui on s’en fout Philippe. Je mets ici un dixit au cas où cette phrase aurait déjà été citée par une autre personne, plus connue que moi.
      ce n’est pas parce que l’on souhaite le bien de quelqu’un, à un moment donné, que cette personne peut nous dédouaner de notre responsabilité vis-à-vis de nous-mêmes.
      L’âme humaine, née de la nature humaine et dépendante de la société et des autres êtres humains pour subsister.
      À moindre échelle, une espèce de poisson pélagique n’a pas d’autres prédateurs que l’être humain.
      L’être humain, quant à lui est un des rares à devoir se protéger de ses semblables, en ayant recours à l’âme, par tous les moyens sociaux mis à sa disposition.
      L’espadon est donc ni un ami, ni un frère, ni un parent. Il est admiré parce qu’il est étrangement beau à nos yeux et qu’il éveille en nous des mystères de l’océan, que seul son espèce connaît.
      Il est bon de rappeler que la nature humaine, c’est l’homme issu de la nature avec ses croyances associées. Mettre un espadon dans son assiette, c’est prendre une peu de sa force et s’approprier un peu de ses secrets….

    • c’st vrait philipe

  4. Personnellement, je ne sais pas si la disparition de l’espadon est du à la sur-pêche ou à la pollution. A mon avis, probablement les deux. Sachant que ce poisson est sur liste noire, je pense qu’il faut boycotter ce poisson comme on le fait de plus en plus pour le thon rouge.

  5. A partir du moment ou vous écrivez ce genre de commentaire – Le « sport » inventé par de riches milliardaires s’ennuyant à bord de leur yacht est à l’origine de la quasi disparition des espadons en mer Méditerranée, nous ne pouvons que nous inquiétez sur la qualité de votre article et sur la partialité de votre information!!!!
    Votre message perd de sa force à partir du moment ou vous travestissez la vérité….
    Sachez que les pêcheurs dit  » au gros » pêche pour le sport et non pas pour tuer; ils relachent donc leurs prises et pour ne pas les mutiler ou les blesser ils emploient de plus en plus des hamecons particuliers…
    Ne confondez pas les espadons et les différents espèces de marlin … les uns étant des poissons de grande profondeur qui se pèchent la nuit et les autres sont des poissons vivant plus en surface et ils ont tous des rostres ….

  6. J’insiste bien sur le fait qu’il n’y a ni sur consommation ni sur pêche que la disparition du poisson est du a la sur pollution et la sur population mondiale. Ce sont les causes qu’il faut dénoncer et tenter de traiter et non les effets.
    Je suis déçu par ces effets d’annonces récurrentes qui reviennent inlassablement et induisent les lecteurs dans l’erreur. Ce n’est pas parce qu’on est sur le lieu d’un crime que l’on est un criminel.
    Je vous serais reconnaissant de faire un véritable reportage sur la véritable disparition des poissons et de ne pas vous contenter de répéter les mêmes aberrations, reportage après reportage.Si l’on se fie aux croyant dieu existe, si l’on se fie aux étrangers la France est raciste, si l’on se fie aux skysophrènes, tout le monde veut notre mort, si l’on se fie à Hitler il ne faut qu’une race. pourquoi prenez vous la défence de l’église et non de Galilée? La vérité n’as t’ elle aucune valeur? J’ai entendu pendant des décennies que les enfants n’étaient intéressant qu’a partir de 8 mois causant ainsi la désaffection de l’intérêt pour leurs enfants pendant des générations pour affirmer le contraire au jour d’hui. Ne soyez pas manipulable svp. merci

    • ONNNNNNN SANG FOUS S2 TROP BON DANS NOTRE ASI2TTE HAHA

  7. En méditerranée, c’est en Sicile qu’on en trouve trés souvent au menu des restaurants touristiques, et également sur les grands marchés comme à Catane.

    • s’est coulle ta vie :p

Moi aussi je donne mon avis