Les prix de la nourriture pourraient doubler d’ici 2030

Rédigé par Guillaume, le 17 Jun 2011, à 11 h 32 min

Une catastrophe alimentaire évitable ?

Mais le rapport d’Oxfam ne s’arrête pas à ces seuls problèmes : il pointe également du doigt les dérives des spéculateurs des matières premières agricoles.

Ainsi, 7 % des réserves mondiales de cacao sont aux mains d’un seul et même investisseur britannique.

Un autre élément entre également en ligne de compte : la concentration des marchés agricoles entre quelques acteurs et intermédiaires omnipotents. Nestlé contrôle ainsi 80 % de la production laitière du Pérou.

Mais ce rapport ne se borne pas seulement à vilipender certains situations absurdes ou dangereuses : il propose quelques pistes de réflexion pour tenter de renverser la vapeur.

Parmi les quelques lueurs d’espoir, le rapport d’Oxfam propose ainsi certaines pistes :

  1. D’abord une gouvernance mondiale permettant une meilleure coopération entre les états, mais aussi une meilleure régulation des cours mondiaux des matières premières,
    .
  2. Il faut également savoir que les probables famines entraîneront vraisemblablement des conflits entre pays dans les zones à fort stress hydrique,
    > (L’eau virtuelle, entre paix et conflit)
    ..
  3. Puis une meilleure répartition des ressources et des terres entre grosses exploitations agricoles et petite paysannerie,
    .
  4. Mais également une meilleure protection sociale des paysans en cas de mauvaise récolte,
    .
  5. Enfin, un nouveau comportement des consommateurs qui aspirent à une nouvelle consommation : passer du consommateur passif au consomm’acteur. Cela peut passer par un changement de régime alimentaire (comme manger moins de viande) ou encore délaisser les agro-carburants, et plus généralement, par des actions de buycott.
    > (Encyclo ecolo : La nouvelle consommation)

 

Ce rapport comprend bien d’autres propositions et témoignages intéressants et se termine par une véritable feuille de route qu’Oxfam se propose de promouvoir.

Autant dire qu’il reste énormément de chemin à parcourir avant de pouvoir changer la trajectoire mortifère vers laquelle la production alimentaire mondiale se dirige.

* http://www.oxfam.org/sites/www.oxfam.org/files/growing-a-better-future-010611-fr.pdf

*

Je réagis

A lire également sur les problèmes alimentaires :

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Guillaume dès la fin de ses études a eu envie d'écrire pour partager ses connaissances et ses convictions. Guillaume est notre spécialiste Habitat durable...

1 commentaire Donnez votre avis
  1. Et n’oubliez pas la spéculation qui joue un rôle important!

Moi aussi je donne mon avis