Empreinte écologique- l’humanité toujours plus gloutonne

Rédigé par Nolwen, le 16 Aug 2013, à 7 h 48 min

En cette période de fête, je suis tombé sur une information qui ne manquera pas de vous marquer vous aussi : une information qui confirme ce que l’on savait déjà. L’humanité prélève toujours plus de ressources naturelles et son empreinte écologique inquiète de plus en plus.

25 % de la production végétale prélevés par l’homme

En 1995, l’humanité prélevait un cinquième de la masse végétale produite par la planète pour ses besoins (se nourrir, se loger, s’habiller, se chauffer, etc).

Consommation ressources végétales

Consommation de ressources végétales

Dix ans plus tard, l’étude de données cartographiques de la Nasa et de données fournies par la FAO, montre que ce prélèvement de ressources végétale est passé de 20 à 25 %  !

  • Concrètement, cela veut dire qu’à chaque fois que la nature fait pousser 1 tonne de matière végétale, les hommes en consomme 250 kg pour leurs propres besoins.
  • Le prélèvement végétal est de 8,1 % en Amérique du Sud et 17,7 % en Afrique
  • Le pire se passe en Inde (96,6 %), en Chine (89,7 %) et Europe occidentale (86,1 %)
  • L’Amérique du Nord, grâce à ses grands espaces ne prélève “que”28,8 % bien que ses habitants soient les plus “gloutons” de la planète avec une consommation annuelle de 6 tonnes de matières végétales sous forme de carbone.

empreinte-ecologique-biocapacite

Vers 2050, les quelque 9 milliards habitants de notre planète consommeront 140 milliards de tonnes de minerais, d’hydrocarbures et de biomasse (bois, cultures, élevage), selon le rapport du PNUE (Programme des Nations unies pour l’environnement).

L’empreinte écologique de l’humanité a triplé depuis 40 ans. En 2003, l’Empreinte Écologique globale était de 14,1 milliards giga hectares / hab., soit  2,2 gha par personne (14,1 x 109 gha / 6,4 x 109 habitants en 2003).

Cela représente 16 tonnes de ressources naturelles par chaque habitant de la Terre chaque année.

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Fan de consoGlobe depuis longtemps, j'apprécie de contribuer à son incroyable richesse de temps en temps pour redonner un peu de ce qu'il m'apporte : une...

2 commentaires Donnez votre avis
  1. La cause première c’est la surpopulation humaine.
    Nous sommes actuellement trois fois trop nombreux.
    Le meilleur moyen de savoir si nous sommes trop nombreux serait que chaque nation soit auto-suffisante pour subvenir aux besoins vitaux de sa population, sans avoir recours à l’importation (sauf catastrophe), sans détruire son environnement (et la biodiversité locale) et évidemment sans compter sur l’immigration pour résoudre les problèmes de surpopulation.
    D’autre part, si nous parvenions à stabiliser la population humaine mondiale, plus personne ne mourrait de faim car les besoins en nourriture, eau, logements, vêtements seraient aussi stabilisés, il ne resterait plus qu’à améliorer le niveau de vie des plus pauvres tout en respectant la biodiversité planétaire.

    • Bien d’accord avec vous. Mais tant que les gouvernements inciteront à la croissance démographique en payant les familles avec des alloc, à prétendre que ça résoudra le pb des retraites ou qu’un taux de fécondité élevé exprime un bonheur général, les choses ne changeront pas. Plus nous sommes nombreux, plus on nous félicite, c’est le côté latin de la France qui est mis en valeur. Voilà pourquoi l’euthanasie n’est toujours votée.

Moi aussi je donne mon avis