Scandale des laits infantiles contaminés : Lactalis dans la tourmente

Nouveau rebondissement dans l’affaire des laits infantiles contaminés, après une enquête du Canard Enchaîné concernant l’usine Lactalis de Craon.

Rédigé par Séverine Bascot, le 3 Jan 2018, à 17 h 30 min

Dans son édition du jour, le Canard Enchaîné dévoile des informations scandaleuses concernant le groupe laitier Lactalis, mis en cause pour son site de production de Craon en Mayenne, d’où provenaient les lots de laits infantiles contaminés aux salmonelles retirés du marché en décembre.

Lactalis : le scandale du lait contaminé s’amplifie

Depuis le mois dernier, c’est la panique dans le secteur des laits infantiles. Après un premier rappel produit concernant trois laits 1er âge début décembre (le 2), le ministère de l’Économie a signalé le dimanche 10 décembre, une liste de plus de 600 lots de laits infantiles impropres à la consommation. Enfin, le 21 décembre, Lactalis rappelait l’intégralité des laits et produits infantiles produits sur le site incriminé depuis février 2017.

Le site de production de Craon a été fermé et une enquête demandée mais…

Aujourd’hui, le Canard Enchaîné apporte un nouvel éclairage à l’affaire puisqu’il semblerait que des salmonelles aient déjà été découvertes lors de contrôles internes menés en août et en novembre dans cette usine « sur du matériel de nettoyage et sur les carrelages ». Or, la Direction départementale de la cohésion sociale et de la protection des populations (DDCSPP), une instance du ministère de l’Agriculture, n’aurait quant à elle, détecté aucune anomalie lors de son inspection sanitaire des lieux en septembre, quelques semaines avant que la dispersion de salmonelles sur tout le site de production !

Ainsi, le Canard Enchaîné ainsi que des associations de protection de consommateurs accusent le groupe laitier d’avoir été au courant de l’infection depuis le mois d’août, mais ils épinglent aussi l’incompétence des pouvoirs publics.

Lire aussi : Lactalis confirme le rejet accidentel de matière organique dans une rivière en Bretagne

Une production totalement stoppée sur le site ?

Autre accusation : le Canard Enchaîné affirme que des boîtes de céréales seraient toujours produites sur le site de Craon (officiellement fermé). Toutefois, la direction de Lactalis dément cette information, affirmant que toutes les chaînes de production sont à l’arrêt dans l’usine depuis l’entrée en vigueur de l’arrêté préfectoral… Et que les aliments à base de céréales sont désormais produits ailleurs.

Lire aussi : Crise du lait : le ton monte entre les agriculteurs et Lactalis

Après le père d’une victime, l’UFC Que-Choisir avec les familles a également déposé une plainte contre Lactalis pour « mise en danger d’autrui », « tromperie aggravée par le danger pour la santé humaine » et « inexécution d’une procédure de retrait ou de rappel d’un produit ».

Lasagnes au cheval, poulets à la dioxine, oeufs au Fipronil, Levothyrox nouvelle formule… toute cette série de scandales alimentaires et sanitaires qui ont frappé les pays européens, pourtant parmi les plus contrôlés du monde, montrent bien la difficulté à garantir des produits sains, conformes aux attentes des consommateurs et aux cahiers de charges.

Illustration bannière : Laits infatiles – © wk1003mike
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Voyageuse insatiable, j'ai parcouru le monde autant pour des raisons personnelles que professionnelles : rien de mieux pour prendre la mesure de l'état de la...

Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis