Bretagne : Lactalis confirme le rejet accidentel de matière organique dans une rivière

Le procureur de Rennes a ouvert une enquête pour déterminer les circonstances de la pollution dans la rivière de la Seiche, en Ille-et-Vilaine.

Rédigé par Nathalie Jouet, le 11 Sep 2017, à 9 h 30 min

Une enquête est en cours concernant la pollution de la Seiche. Au mois d’août, la rivière a été envahie de résidus de lactose, suite à un rejet inhabituel de matière organique en provenance de l’usine Lactalis. Plusieurs milliers de poissons sur 8 km, d’Esse à Amanlis, ont été retrouvés morts.

Pollution Lactalis : plusieurs tonnes de poissons, mammifères et batraciens retrouvés morts dans la Seiche

Depuis un incident sur la ligne de production de l’usine Lactalis de Retiers le 18 août dernier, la pollution n’en finit pas sur la Seiche. Plusieurs tonnes de poissons, mammifères et batraciens ont été retrouvés morts. Des frayères seraient également menacées, même si le groupe laitier affirme “avoir réduit la production et être sur un rejet résiduel normal“.

Lire aussi : Pollution – Suivre la qualité de nos rivières

Les poissons seraient morts à cause d’un manque d’oxygène dans la rivière, une situation empirée par la sécheresse et les bas débits de cours d’eau, selon les pêcheurs. L’enquête a permis de déterminer qu’aucune espèce n’a survécu au déversement d’eaux polluées par des résidus de lactose. Pour l’heure, la diminution de la concentration en matière organique reste très lente, précise Denis Olagnon, secrétaire général de la préfecture, qui souligne également que la société laitière “a tardé à réagir et à prévenir les services de l’État“.

La Seiche à l’agonie – aout 2017 from Eau & Rivières de Bretagne on Vimeo.

Les dirigeants de l’usine Lactalis bientôt auditionnés

Après avoir constaté les dégâts engendrés par cette pollution, la fédération de pêcheurs d’Ille-et-Vilaine, mais également deux associations – Eaux et Rivières de Bretagne et Vitré Tuvalu -, avaient porté plainte contre l’entreprise.J’appelle Lactalis à prendre ses responsabilités. Il faut que le milieu naturel soit restauré rapidement“, tonne Jérémy Grandière, le président de la fédération de pêche.

Lire aussi : Les rivières sont polluées par nos médicaments

Une enquête a été ouverte pour déterminer les circonstances de la pollution et savoir comment la situation a été gérée par les dirigeants. Ces derniers devront être prochainement auditionnés pour faire la lumière sur cette affaire. Il faut rappeler que l’incident sur la ligne de production a eu lieu le 18 août, et que les services de l’État ont eu connaissance de la pollution, quatre jours plus tard, le 22 août.

Illustration bannière : capture d’écran Viméo
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




1 commentaire Donnez votre avis
  1. On vie quand même dans un monde rempli d’hypocrite! Ils nous serve du lait sans lactose et le déverse dans dans les points d’eau. Et que va faire la justice? Rien. Pourtant on n’aime bien donné l’impréssion aux autre que l’on a le cue propre en leurs donnant des leçons d’écologie.

Moi aussi je donne mon avis