La déprime du lundi, c’est fini

La déprime du lundi vous angoisse ? Consoglobe.com fait le point pour surmonter cette journée peu réjouissante.

Rédigé par Pierre Bafoil, le 15 Jan 2017, à 17 h 45 min

Demain c’est lundi. Pire, demain c’est le troisième lundi de l’année. Pour ainsi dire, le terrible « Blue Monday », le lundi du blues, de la déprime, de l’angoisse…

Pour info, la théorie vient de Cliff Arnal. En 2005, à l’aide d’une équation des plus étranges, le psychologue démontre que le troisième lundi de janvier serait le jour le plus déprimant de l’année. Dans un maelstrom pseudo-scientifique, il mêle le temps, les dettes accumulées en fin d’année, la perspective éloignée de vacances et de la prochaine paie. Autant de facteurs qui feraient de ce lundi 16 janvier, le pire jour de l’année 2017. Enfin ça, c’était avant qu’on découvre que Cliff Arnal travaillait pour Sky Travel, une agence de voyage qui promouvait les vacances en janvier… Une belle escroquerie scientifique donc.

Il n’empêche, si tout est faux, le lundi reste, par excellence le jour du vague-à-l’âme. Que ce soit le troisième de janvier ou le dernier de mars, en général, « ça va comme un lundi »… Tout simplement parce qu’on sort de deux jours de week-end et que la perspective de rentrer au boulot ou à l’école n’est pas très réjouissante. Et pour ceux qui n’ont ni l’un ni l’autre, l’idée de voir les autres s’activer peut raisonnablement déprimer.

Comment lutter naturellement contre la déprime du lundi matin ?

ConsoGlobe.com vous livre 5 conseils :

1- Dimanche, manger léger et équilibré

Prologue naturel de la déprime du lundi, le dimanche soir. Le combat commence donc à ce moment là. On n’a pas envie de retourner au boulot, ni de se réveiller tôt le lendemain. Bref, on ne veut pas être lundi.

Un conseil : éviter la pizza affalé sur le canapé en regardant Vivement Dimanche. Assurément une mauvaise idée pour se remonter le moral.

La solution ? Manger léger et équilibré. La malbouffe augmenterait de 51 % les chances de dépression passagère d’après une étude de l’université de Cambridge(2). Ainsi, si vous mangez des produits équilibrés (de préférence attablé), vous commencerez la semaine de la meilleure des façons. Allez, bonne nuit !

lundi-deprime-manger-equilibre

2- En vous levant, prenez votre temps

Le pire serait de devoir se presser pour affronter cette journée. Sauter du lit affolé, ne pas pouvoir prendre le temps sous la douche, se renverser le café sur les genoux, se fermer la porte sur les doigts. Bref, l’horreur.

Pour éviter ça, puisque vous êtes léger et bien reposé, levez-vous à l’heure, voire un peu plus tôt. Prenez votre temps. Avant ou après une petite douche (pas d’étude sur la question ici), profitez de ce premier petit-déjeuner de la semaine qui, lui aussi devra être équilibré.

petit-dejeuner-lundi-deprime

Et solide. Ne l’oubliez pas, c’est le repas le plus important de la journée. Lundi, il devient le plus important de la semaine. N’hésitez pas, avant ou après, à faire un petit étirement pour vous dégourdir. Un ventre sain, sur un corps sain. Vous êtes fin prêt à partir.

Ah, non attendez. N’oubliez pas, un petit coup d’oeil sur consoGlobe. Voilà, c’est bon. Là, vous êtes gonflé à bloc.

 3- Pensez à votre soirée du lundi

C’est une certitude : vous avez beau être d’attaque, ça ne va pas être du gâteau. On est quand même lundi. Dès lors, penser à la fin de la journée est une bonne façon de la surmonter sans casse.

Préparez-vous quelque chose pour la soirée. Une petite bouffe entre copains, un diner en amoureux ou en famille, un bon film que vous aviez envie de voir depuis longtemps. Offrez-vous une perspective réjouissante. C’est votre carotte à vous. Allez, courage, plus que quelques heures !

deprime-lundi-manger-amis

4- Évitez les gens énervants

Certes, c’est un peu la politique de l’autruche. Mais, encore une fois n’oubliez pas, c’est lundi : il faut se protéger.

Ainsi, évitez tout ce qui peut bousculer le fragile équilibre de votre bien-être. Vous vous en sortez bien depuis dimanche soir, vous avez écouté consoGlobe, tout va bien. Ce n’est pas pour qu’un casse-pied mette tout par terre. A la pause café ou à midi, privilégiez plutôt le gars sympa. Celui qui va vous faire rigoler. A l’inverse, évitez celui qui va inévitablement vous rappeler… qu’on est lundi. Encore une fois, protégez-vous !

5- En rentrant, marchez un peu

C’est presque terminé. Mais attention, vous pourriez encore rechuter. Imaginez que le lourdeau évité toute la journée vous rattrape, que votre boss vous appelle au dernier moment. Il faut encore une fois se préparer au pire. Car lundi n’est pas fini.

lundi-deprime-marche

Pour ce faire, un petit passage par un espace vert ne peut que vous faire du bien (un parc, un square ou même un terreplein central avec un peu d’herbe). Selon une étude publié par la revue Proceedings of the National Academy of Sciences(4), marcher 90 minutes dans la nature vous préserve de la dépression. C’est évident, vous n’aurez pas le temps de marcher 90 minutes et encore moins dans la nature, et puis n’oubliez pas, c’est lundi. Vous êtes fragile. Mais une dizaine de minutes, dans du vert, calmement, c’est toujours ça de pris, et c’est du bon pour toute la semaine. Et puis, en arrivant chez vous, il y a votre petite soirée qui vous attend.

Ah, un dernier conseil. Préparez-vous, demain c’est mardi !

Illustration bannière : Femme démotivée – © Alessandro Colle Shutterstock
Références :
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Pierre peut être suivi sur Twitter sur @BafoilP.

Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis