Gardez la forme grâce au Moringa oleifera

Connaissez-vous le Moringa, et plus particulièrement le Moringa Oleifera, aussi appelé ‘arbre de vie’, ou ‘miracle tree’ – arbre miracle ? Voici encore une plante qui gagne à être connue.

Rédigé par Pierre, le 16 Oct 2016, à 15 h 09 min

Des graines à l’huile, en passant par les feuilles, le Moringa a bien des manières de diffuser tous ses bienfaits à notre corps. Découvrons les sans plus tarder !

Consommer le Moringa oleifera : à chacun sa méthode

Nous vous l’avions déjà présenté dans un précédent article, aujourd’hui, nous allons nous concentrer sur ses différentes méthodes de consommation.

Petit rappel concernant le moringa oleifera :

Utilisé depuis des siècles dans la médecine traditionnelle indienne pour soigner plus de 300 maladies, « l’arbre de vie » fait peu à peu sa place dans les foyers occidentaux grâce à ses nombreuses vertus désormais reconnues.

La particularité du moringa et sa haute teneur en nutriments, en acides aminés, en vitamines et en antioxydants, font de lui un aliment idéal pour combler les différentes carences de l’organisme.

Les feuilles en gélules ou en poudre

Rien de plus simple que les gélules pour découvrir les bienfaits du Moringa. Elles contiennent en général 500 mg de poudre de feuilles de cet « arbre miraculeux », et il est assez aisé de respecter la dose quotidienne recommandée, qui est de 5 à 10 g par jour pour un adulte.

Les sachets sont également intéressants car plus économiques, mais vous devrez utiliser une balance pour mesurer la quantité voulue, le temps de vous faire la main en tout cas.

Les effets positifs de la consommation des feuilles de Moringa oleifera :

  • amélioration des défenses immunitaires ;
  • augmentation de la concentration et de l’énergie ;
  • atténuation des douleurs articulaires grâce aux propriétés anti-inflammatoires.
moringa, fleurs, feuilles

Feuilles et fleurs de Moringa oleifera © Dinesh Valke  (CC BY-SA 2.0) via Flickr

Les graines, à consommer ou à planter

Les graines de Moringa peuvent être consommées directement : une fois pelées, vous pouvez les croquer – ou les avaler, si le goût est un peu amer à votre palais. Elles apportent à votre corps une énergie profonde et durable, à l’opposé de la caféine dont l’effet est plus bref et intense.

La consommation recommandée est de trois à dix graines par jour. Et si vous avez la main verte, pourquoi ne pas faire pousser votre propre Moringa ?

L’huile pour le bonheur de la peau

L’huile de Moringa oleifera a des propriétés hydratantes et adoucissantes, qui rendent la peau plus souple et moins sèche. Absorbée rapidement, elle ne laisse pas de trace de gras.

Ses propriétés anti-âge sont aussi reconnues et des études ont montré que l’application d’huile permettait une réduction des micro-rides après trois mois d’utilisation(3). N’oublions pas qu’elle est aussi idéale pour le soin des cheveux, en les rendant plus doux et en diminuant l’apparition des pellicules.

moringa oleifera, gélules, sachet de poudre, huile, graines

Conseils pratiques avant de consommer du Moringa

Si le moringa est source de bien des vertus pour le corps, il est essentiel de se renseigner sur la qualité du produit avant de le consommer. Voici une liste des éléments essentiels à vérifier avant de « s’initier à l’arbre de vie » :

  • Vérifier que le Moringa soit 100 % naturel. La présence de produits chimiques est à proscrire.
  • Si vous optez pour de la poudre de feuilles, en sachets ou en gélules, s’assurer qu’elle soit à 100 % constituée de feuilles de Moringa (appellation 100 % pure poudre).
  • Les emballages, comme les boîtes de gélules ou les paquets de poudre, doivent être étanches à l’air et à la lumière. Cette condition est obligatoire afin que le moringa puisse conserver tous ses nutriments et différentes vitamines.
  • Les végétariens doivent se renseigner sur la composition des gélules, qui peuvent être d’origine animale ou végétale.
  • Choisir une huile de moringa obtenue par pression à froid. En effet, un procédé de fabrication où la température excède 50°C est à même de détruire certaines des propriétés bénéfiques de l’huile.
  • Vérifier les dates limites de consommation : conservé à l’abri de l’air et de la lumière dans son emballage d’origine, il n’y a aucun problème pour garder le moringa durant plusieurs mois. Prévoir une marge d’un an pour avoir l’esprit tranquille.
Illustration bannière : Les feuilles de Moringa oleifera, un trésor pour la santé – © Books for Life (CC BY-SA 2.0) via Flickr
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Pierre, de moringasiam.com , est passionné par les propriétés bienfaisantes de la nature et les techniques...

Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis