Le flux instinctif libre : une alternative étonnante aux protections hygiéniques

Retenir ses règles pour pouvoir les évacuer aux toilettes, c’est le principe du flux instinctif libre. On vous dit tout sur cette méthode étonnante…

Rédigé par Marie Mourot, le 7 Oct 2017, à 17 h 00 min

Lancé aux États-Unis, le « free flow instinct » ou flux instinctif libre consiste à ne plus utiliser ni tampons, ni serviettes, ni coupes menstruelles pendant ses règles. Le principe ? Évacuer le flux sanguin dans les toilettes. Vous êtes perplexe ? On vous rassure, nous aussi ! Pourtant, on trouve sur internet, notamment chez les blogueuses, des témoignages plutôt encourageants et positifs sur cette méthode. Après une petite enquête, on vous dit tout sur cette méthode radicale.

Le flux instinctif libre, qu’est ce que c’est ?

Vous le savez, l’utilisation de protections hygiéniques a un impact considérable sur la planète. En effet, une femme a besoin de protections 13 fois par an soit 520 fois dans toute sa vie. Cela représente à l’échelle mondiale, une consommation de 1.447 serviettes chaque seconde soit 45 milliards par an. Sachant qu’il faut 500 ans à une serviette pour se dégrader, c’est énorme !

Les chiffres du Planetoscope : consommation mondiale de serviettes hygiéniques

À cela s’ajoutent des doutes quant à la composition de ces protections. Sont-elles vraiment sans danger sur notre santé ? Aujourd’hui, il est encore difficile de connaître la composition exacte des protections que nous utilisons et cela pour de nombreuses marques. Et même si la cup a convaincu beaucoup de femmes, certaines s’interrogent encore sur les risques qu’elles prennent en gardant un corps étranger aussi gros dans leur vagin, plusieurs jours d’affilée, plusieurs fois par an…

Une méthode écologique et respectueuse du corps des femmes

C’est pour cette raison que certaines d’entre elles revendiquent le droit de se libérer de toutes ces contraintes, de reconnecter leur corps et leur esprit. Car il faut l’avouer, avec des protections intimes, nous n’avons plus vraiment conscience de ce qu’il se passe en nous. Cette méthode permettrait donc d’être plus à l’écoute de son corps et surtout d’apprendre à lui faire confiance. Quant aux avantages écologiques, ils sont indéniables : le flux instinctif libre c’est zéro déchet  !

Une alternative qui demande une bonne maîtrise de son corps

D’après les différents témoignages, l’état d’esprit est primordial pour appréhender cette technique. L’idée, c’est avant tout d’être à l’écoute de ses sensations et de son corps. Lorsque vous aurez besoin d’évacuer du sang, vous pouvez par exemple ressentir une lourdeur au niveau du bas du vagin ou encore une forte envie d’uriner. Parfois, vous sentez tout simplement le sang couler le long de votre vagin. Toutes ces sensations vous donnent le signal d’alarme pour aller aux toilettes.

Maîtriser son flux sanguin, est-ce possible ? ©absolutimages

Apparemment, avec de l’entraînement mais aussi beaucoup de confiance en soi, il est possible d’apprendre à retenir ce flux pendant quelques minutes. Pour cela, ce sont les muscles pelviens et notamment le périnée qui entrent en jeu pour nous aider à retenir puis relâcher le flux. Certaines femmes parviendront rapidement à maîtriser la technique alors que d’autres mettront plus de temps, au moins 4 ou 5 cycles. Tout cela est normal et il faut savoir accepter les petits ratés de départ. Un peu de temps est parfois nécessaire pour s’habituer et comprendre la technique.

Bien sûr, cela nécessite d’avoir des toilettes pas trop éloignées et de pouvoir s’y rendre un peu plus fréquemment. Pas forcément facile au travail ! Pour commencer plus sereinement, rien ne vous empêche de porter une protection lavable en complément ou de tester la méthode lorsque vous êtes chez vous.

Est-ce vraiment une méthode adaptée à tout le monde ?

Cette méthode ne peut tout de même pas être envisagée par tout le monde. Il faut tout d’abord avoir un périnée en béton ! Après plusieurs accouchements, il est possible qu’il soit un peu relâché, tout dépend de la qualité de votre rééducation. Techniquement, cette méthode paraît compliquée pour les femmes ayant des règles très abondantes, même si certains témoignages disent le contraire…

Mieux vaut également avoir des cycles à peu près réguliers pour avoir une idée du moment où vos règles vont arriver et ne pas vous faire surprendre. D’après les différents témoignages, le plus dur dans la pratique du flux instinctif libre, c’est avant tout de croire que l’on peut être capable de se passer de protections pendant les règles. Il faut se sentir prête à y croire pour commencer l’apprentissage sereinement et avoir des chances de réussir.

Et surtout, il faut avoir envie car rappelons-le : la meilleure protection, c’est avant tout celle avec laquelle vous vous sentez le mieux. Pour certaines ce sera la cup, pour d’autres les tampons. Ce choix vous appartient.

Illustration bannière :- © S-F
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Rédactrice web freelance et maman de deux enfants, je me suis toujours sentie très concernée par l'écologie et le développement durable. Constamment en...

1 commentaire Donnez votre avis
  1. le basilic en huile essentielles.reduit le flux et apaise les douleurs.

Moi aussi je donne mon avis