Quelles solutions économiques et plus vertes pendant les règles ?

Être une femme, c’est aussi pour la plupart d’entre-nous être « indisposée » quelques jours par mois et cela pendant plusieurs années. Comment vivre cette période mensuelle de façon plus écologique ?

Rédigé par Aurore, le 26 May 2018, à 15 h 15 min

Serviette hygiénique : lavable ou pas ?

La serviette hygiénique est sans doute la protection menstruelle la plus courante, celle qu’on utilise en premier avant de véritablement choisir. Si vous n’êtes pas prête à passer à la coupelle menstruelle, vous pouvez toujours opter pour les serviettes hygiéniques… écolo  !

Certaines sont jetables, comme les serviettes classiques, à la différence qu’elles sont en matières naturelles (principalement du coton biologique), qu’elles n’utilisent pas de plastique, pas de matière issue de la pétrochimie et n’ont subi aucun blanchiment au chlore. Mieux, ces serviettes jetables sont biodégradables à 95 %.

D’autres sont lavable et sont généralement composées d’environ à 25 % de coton et coton biologique. Les autres composants sont des matières techniques garantissant l’absorption et le fait de « rester au sec ». De petites pressions vous permettent de « fixer » la serviette à votre lingerie et de replier la serviette lorsque vous en changez.

menstruation, serviettes hygiéniques

Serviettes lavables © Dans Ma Culotte

Des serviettes qui supportent jusqu’à 200 lavages !

Elles sont donc vite rentabilisées. Les serviettes hygiéniques peuvent être lavées très facilement en machine à 40 ou 60°C. Il est recommandé de les faire tremper au préalable dans de l’eau tiède, pour enlever les principales taches. Vous pouvez aussi ajouter quelques gouttes d’huile essentielle d’arbre à thé à l’eau de rinçage pour désinfecter.

Les huiles essentielles sont des produits à utiliser avec précaution. Il est conseillé de tester avant de l’utiliser (surtout sur une zone sensible comme la vulve).

Bien sur, les serviettes hygiéniques et protège-slips existent en différentes tailles et absorbances pour s’adapter à toutes les femmes. Certaines sont même consacrées à la maternité ou à l’incontinence !

Lire page suivante : tampons et hygiène intime

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Entre magazines, romans et presse générale, je suis une passionnée de l'information, qu'elle soit sérieuse ou décalée ! Consommer durable n'est pas qu'un...

30 commentaires Donnez votre avis
  1. Très bon article et quoi qu’il en soit l’utilisation de produits lavables ou réutilisables et quoi qu’il arrive meilleur que tous les produits jetables que l’on trouve dans les centres commerciaux, et je passe sur le fait que l’on peut trouver beaucoup de choses pas toujours très saines dans ces produits amis, je pense que vous pouvez trouver ce type d’information sur leur site.

    Tenant moi-même un blog, j’avais également fait un article sur un sujet en particulier les serviettes lavables « les trois raisons d’utiliser des serviettes hygiéniques lavables » où je détaille particulièrement le côté hygiène intime, côté environnemental, mais également le côté économique. Je me permets de mettre le lien en commentaire cela peut intéresser certaines.

    nappilla.lu/fr/blog/3-raisons-dutiliser-des-serviettes-hygieniques-lavables-n213

    Au plaisir de vous lire et à très vite

    Sandra du blog Nappilla

  2. J’utilise une FLEURCUP depuis 2010, dès que j’ai appris l’existence des coupes menstruelles. J’ai opté pour toutes sortes de raisons :
    – économique : elle m’avait couté 20 euros environ ; imbattable par rapport aux serviettes jetables et aux tampons !
    – écologique : réutilisable ; là aussi imbattable comparé aux tonnes de tampons et serviettes jetables qu’on rejette.
    – pratique : ça ne se voit pas, pas d’odeurs, encombrement minimal dans le sac à main, à dos ou de voyage.
    – hygiénique : pas de produits toxiques, pas de perturbation de la flore vaginale, pas d’assèchement des muqueuses.

    Bref, que du bonheur. Un seul regret : comme j’aurais aimé l’utiliser depuis toujours ! Surtout que je faisais des sports nautiques, les règles c’était la vraie galère alors (sans jeu de mots). Il m’aura fallu atteindre 39 ans pour connaître et utiliser. Et l’essayer, c’est l’adopter.
    Même le stérilet n’est pas une contrindication malgré ce que pourra en dire votre gynéco. La mienne n’était pas convaincue mais c’est finalement moi que ça regarde. La seule fois où j’ai remis une serviette classique, c’est lorsque j’ai changé le stérilet (ce qui se fait pendant les règles), pour quelques heures, après retour à la coupe ! Le stérilet est tout à fait compatible avec la coupe. Il faut simplement bien glisser un doigt entre la paroi vaginale et la coupe, de façon à laisser l’air entrer, ce qui annule l’effet ventouse. La coupe a des petits trous pour cela d’ailleurs. Une fois l’air dans la coupe, plus d’effet ventouse et elle se retire facilement. Conseil pratique même si vous n’avez pas de stérilet, c’est plus facile pour l’enlever !
    Mais même au seuil de la ménopause, je ne reviendrai pas en arrière !

  3. Attention aux coupes menstruelles tout de même !
    Elles font l’objet à juste titre d’une controverse et se retrouvent au banc des accusés dans des cas avérés de septicémie .

    comme quoi il est toujours bon de vérifier une information , d ou qu elle provienne .

    • Tout comme pour les tampons d’ailleurs…
      Et les coupes n’ont pas les produits chimiques des tampons.
      Les marques de tampons se gardent bien de l’évoquer. Elles se contentent de dire qu’il ne faut plus porter de tampons après un syndrome septicémique… (je crois que c’est nom, c’est marqué sur leurs boites.)

  4. essayez les éponges de mer, c’est tout simplement génial ! aussi absorbante qu’un tampon, naturelle et respectueuse de notre vagin, on la rince à l’eau toutes les 4 heures en flux abondant, et le soir avec un peu de savon. On ne la sent pas, durée de vie de 1 an sans problème. Désinfection à la fin du cycle dans l’eau avec quelques gouttes d’arbre à thé et le tour est joué ! de la marque Anaé à 15€ les 3 éponges donc pour 3 ans c’est très économique et écologique ! j’ai 43 ans et je suis vraiment déçue de ne pas m’être préoccupée de ma santé pendant mes règles avant : utilisation de tampax à gogo depuis mon adolescence. C’est une pétition qui m’a fait m’interroger et il est important de sensibiliser nos filles à leur santé intime.

  5. bonjour aurore
    je vient d’avoir mes regles et je ne mis connait pas trop encore sur cette chose peut tu me recommender certain produit ?

  6. bonjour moi j’ai 14 ans je vient tout juste de les avoir je ne sais pas vraiment ce que je doit faire esque une fille de mon ages pourrais m’aider :-/

    • oui tu peux utiliser des protections mais à toi de les choisir c’est une étape très difficile et je te comprends;moi je préfère les serviettes hygéniques parce qu’elle sont plus facile à transporter mais bon xa dépend si tu es une sportive tu px utiliser des tampons. bonne chance à toi

  7. Bonjour,

    Comme certaines j’ai connu ; tampons, serviettes et stérilet à la progestérone Mirena (après mes accouchements) qui bien que satisfaisant (flux menstruelle quasi absent, alors qu’ils étaient hémorragique) me provoquait des saignements lors de certains rapports sexuelle.
    Comme je commençais à me préoccuper de l’environnement et des dégâts que nous provoquons en tant que femmes (cosmétiques, hormones, fringues…), j’ai décidé de faire un premier pas et de l’enlevé. J’ai ainsi découvert la « cup » ainsi que les serviettes lavables. J’ai testé la cup grande capacité, avec succès. Un nettoyage le matin et un le soir.
    Mais comme la cup laisse parfois échappée le flux si elle ne s’est pas bien positionnée, il est alors nécessaire prévoir une serviette au cas où.
    J’ai alors cherché une autre méthode que j’adopte actuellement. Un moyen de bien diminuer le flux de sorte qu’il n’y ai qu’un protège slip à mettre lors des règles.
    J’y suis arrivée par la prise de teinture mère d’Alchemille feuille et Bourse à Pasteur, lors de l’apparition des signes des règles. J’ai l’impression de revivre ! Je n’ai plus la sensation désagréable de sentir le liquide s’écoulé ni la douleur poignante au ventre annonciatrice de bonnes nouvelles !!!
    Je me sens magnifiquement femme sans les inconvénients.

    • Bonjour,
      Je suis également sujette aux douleurs menstruelles, votre « ingrédient miracle » a alors attiré mon attention.
      Où trouvez-vous cette teinture mère d’Alchemille ? En pharmacie ?
      Et comment l’utilisez-vous ? En cure ?
      Merci d’avance

  8. Pour avoir découvert les coupes menstruelles depuis 7 ans maintenant, pour rien au monde, je ne reviendrai en arrière.
    Moi qui me grattait comme pas possible à chaque fois que je portais des serviettes hygiéniques du supermarché, il a fallu que j’aille acheter mes servietes hygiéniques en pharmacie et question prix, au secours.
    L’investissement de 25 euros dans une coupe a non seulement réglé définitivement tous mes soucis d’intolérance aux serviettes mais en plus, m’a fait réalisé de belles économies (25 euros en 7 ans contre 10 euros par mois en moyenne soit 850 euros en 7 ans avec les serviettes hygiéniques).
    Sans compter le confort inégalable de pouvoir aller à la piscine, se baigner, ne pas risquer de tâcher ses sous-vêtements, l’invisibilité totale sous les vêtements…
    Au début, cela peut paraître difficile à mettre mais franchement, on prend très vite le coup de main.
    Pour le nettoyage, je fais bouillir de l’eau à la bouilloire, puis dans un récipient dédié à la coupe menstruelle, je la mets et verse de l’eau bouillante, je recouvre ensuite et laisse refroidir.
    Sinon, je la passe au nettoyeur vapeur. Je désinfecte juste avant de la mettre dès le début de mes règles et après quand je la range.
    Sinon à chaque nettoyage, je la rince et la nettoie au gel douche sous la douche puis je la remets.
    Foncez les yeux fermés ! Si il arrive que vous ayez quelques fuites ou que vous ressentez une gêne, c’est tout simplement qu’elle est mal mise, il faut vérifier et ne pas hésiter à la faire pivoter pour qu’elle trouve sa place.

  9. Article certes intéressant, conclusion connue (concernant la cup et les serviettes lavables). MAIS pourquoi on ne parle JAMAIS du Flux Instinctif Libre? (solution ultime selon moi — et comme cela nous arrêterons d’infantiliser les femmes…)

    • je suis bien d’accord!!!!!!!!!!!!!! Pourquoi avoir honte de notre « sang de lune »?

  10. bonjour,
    moi je découvre la cuvette en silicone, je trouve ça bien pour mon porte monnaie mais le seul souci que je rencontre c’est quelle ne veut pas s’ ouvrir une foi installer, c’est la 1 er foi que je l’utilise et je l’essaie avant mon cycle, pourriez vous me dire si cela est normale ou pas et comment savoir si elle est bien installer. merci a vous .

    • C’est sûrement que la taille de la cup n’est pas adaptée! Il existe plus de 2 tailles différentes, et de nombreuses marques. Si elle ne s’ouvre pas c’est sûrement qu’elle est trop grande, et dans ce cas il faut acheter la taille en-dessous.

  11. On peut trouver toutes les informations, comparatifs détaillés et conseils possibles sur un site: eayscup.com
    Bien à vous

  12. Je pense qu’il faille un bon trempage à l’eau froide avant de les mettre en machine, j’ai connu les serviettes en coton pour mes 13 ans !

  13. j’utilise des serviettes lavables depuis 6ans environ, en alternance avec la mooncup. le confort est incomparable, on a l’impression de ne rien sentir. de + c’est beaucoup + absorbant que des jetables.
    j’achète les miennes sur dawanda (lullablue nature) un peu moins chères que celles citées.

  14. bonjour
    j’ai craqué sur le principe de la « diva cup » il y a deux ans mais j’ai mis du temps a m’y mettre car elle est un peu déconseillée pour les femmes utilisant un stérilet…après renseignement pris auprès de mon gynéco, c’est parce qu’il y a un risque d’infection au niveau du stérilet à cause du sang stocké longtemps dans la coupelle. Mais je l’utilise maintenant pendant ma nuit au flux le plus important…et du coup j’ai du mal a m’en séparer pour la journée. Je la lave (quand je suis chez moi) avec un savon d’intimité antiseptique et la rince abondamment ensuite avant de la remettre…
    ma question est : peut-on l’essuyer avec du papier hygiénique (recyclé et sans chlores) et quel moyen écologique avez-vous trouvé pour la rincer ?
    en tout cas, tout cela existe depuis plus de 30 ans aux usa et c’est très pratique et rassurant…j’amènerai sans hésiter mes filles à utiliser ces moyens écolos et naturels (serviette lavable et coupelle), respectueux du corps, dés leurs premières règles…d’ailleurs elles sont déjà au courant de ce système…la transmission c’est trop important pour avancer dans une humanité respectueuse du corps et de la nature !
    j’arrête là mon roman et merci de me répondre
    bonne journée à tous
    D

    • dit : Hmm, par contre, Extor, vous deeirvz leur proposer vos services, parce que leur site est vieillissant

  15. J’utilise une lunacup depuis trois ans et jamais, JAMAIS je ne reviendrai aux serviettes et tampons. C’est très pratique, on en oublie presque ses règles sauf lors du nettoyage. A noter, plus d’odeur, aucune irritation. Ca ne gêne pas même pendant le sport (et je fais de l’équitation). J’avais sauté le pas pour le côté écologique et j’en suis ravie :).

  16. Je viens de découvrir quil existe des serviettes lavables ! J’imagine qu’elles ont le même principe que les couches jetables pour bébé ?
    Dommage qu’on n’en trouve pas dans la boutique de ce site, car j’aimerais les essayer.

  17. L’article en lui-même est intéressant mais il est aurait été encore plus complet si les autres fabricants de cup étaient cités car mooncup est loin d’être la seule marque.
    Moi j’utilise une fleurcup et j’en suis ravie, en plus elles sont fabriquées en France! 😀

    • Aurore

      Maya,

      Difficile de citer toutes les marques de coupelle menstruelle, chaque femme devant choisir celle avec laquelle elle est le plus à l’aise.

      Mais pour choisir un exemple, j’ai en effet choisi de parler de la Mooncup qui est non seulement très connue, mais qui est surtout la première coupelle en silicone hypoallergénique (auparavant, les coupelles étaient en caoutchouc)

      Bonne journée !

  18. J’utilise une Lunacup depuis 2 ans maintenant et j’en suis ravie ! Moi qui suis très sportive (course à pieds, natation, marche…), je me sens nettement plus en « sécurité » qu’avec les autres protections. Je pratique notamment la natation de manière assez intensive, et je n’ai jamais eu la moindre souci. De plus, avec les tampons, j’avais des irritations. En plus je suis parfois en RDV extérieur et ce n’était pas toujours évident de se changer régulièrement alors que la coupe peut se garder jusqu’à 12h (grand maximum !!!).
    Pour celles qui hésitent, allez sur internet lire les descriptifs, témoignages et avis des utilisatrices (et quelques petits conseils en prime !). Le choix de la coupe peut être affiné par de nombreux critères (selon qu’on a au des enfants ou pas, selon la tonicité du périnée…), en prenant un peu de temps vous trouverez LA coupe qui vous convient….

  19. Bonjour,
    pourquoi ne pas être encore plus respectueux de notre nature et utiliser des coupes menstruelles fabriquées en France telle que la FLEURCUP?

  20. J’utilise les serviettes hygiéniques lavables depuis 5 ou 6 ans à cause d’une vestibulodinie rendant l’utilisation des jetables trop irritantes.
    Pour l’été -mer/piscine- j’utilise une Mooncup.

    Je voudrais juste préciser que vous parlez des Plim -faîtes en France- mais qu’il existe d’autres marques, de même pour les coupes menstruelles.

    Je conseillerais aux femmes curieuses de comparer les différentes marques/modèles pour trouver ce qui leur convient le mieux à elles.
    Si il y a autant de marques différentes, c’est pour que nous ayons le choix et la possibilité de trouver « notre » modèle.

  21. Bonjour,

    J’utilise une coupe « Me Luna » depuis quelques mois maintenant et j’en suis plus que ravie. J’ai également quelques serviettes en coton bio en cas de fuite mais ça ne m’est jamais arrivé depuis que j’ai cette coupe.
    Il y a de très nombreux sites pour les alternatives à l’hygiène intime naturelle et ce n’est qu’en cherchant que l’on trouve ce qui est adapté à soi.
    La ferme des peupliers à l’avantage d’être un site bio et de proposer différents modèles à différents prix avec différents embouts sur les coupes menstruelles. (j’ai un anneau et non une tige ++confort).

    De plus sur internet on trouve de nombreuses vidéos qui montrent comment utiliser ces coupes ainsi que des comparaisons entre les marques. Les blogs en parlent aussi car au début il faut s’adapter, on peut rencontrer des hics si on ne sait pas la poser, il faut s’entrainer 3 ou 4 fois je pense.
    J’ai acheté ma coupe pour 15e (sans les frais de port), la prochaine fois je vais essayer une autre marque pour comparer mais je pense que j’ai le temps d’y penser…(10 ans)
    En tout cas, je me sens beaucoup mieux depuis que je connais cette petite merveille. Moins d’irritations…
    Je le conseil vraiment.
    Merci pour l’article.

  22. Je suis utilisatrice depuis 1 an et je l’ai conseillée à mes amies ! C’est économique, ça n’irrite ni n’assèche pas les muqueuses ! Une fois posé, on ne le sent plus. J’ai aussi investi dans quelques serviettes lavables. J’ai alors dit adieu aux tampons et serviettes qui ne tenaient pas toute une nuit ! Maintenant c’est le vrai confort et une sensation « au sec » qu’aucun film plastique ne peut concurrencer ! Le nettoyage se fait facilement, en passant les serviettes et leurs inserts sous l’eau (petit rinçage) puis en machine, comme le reste du linge à 30 ou 40°.

  23. pourquoi ne pas donner les coordonnées de PLIM pour que les internautes puissent tout de suite aller sur le site et modifier leur habitude de consommation? Vous communiquez bien celui des huiles essentielles et du tampon naturel alors donnez une information complète.
    merci

Moi aussi je donne mon avis