La filière foie gras se fait voler dans les plumes

Rédigé par Annabelle, le 28 Nov 2012, à 15 h 01 min

Il est des sujets vecteurs de débats houleux : le nucléaire, les OGM, le bisphénol A… En fin d’année, lorsque Noël approche, c’est le foie gras qui attise les conversations. Cruauté envers les animaux d’un côté, sacro-sainte tradition de l’autre. Animal Equality présente une enquête très complète sur l’industrie du foie gras. Après des visites caméra au poing dans les usines de Catalogne, du Pays Basque et du sud-ouest de la France, l’organisation internationale des droits des animaux rapporte des images de la ferme de Caracierzos, la deuxième productrice d’Espagne. Pour public averti…

Maltraitance des animaux et pratiques illégales

La ferme visitée et filmée par Animal Equality est située à Santa Eulalia del Campo, dans la province de Teruel dans le Nord-Est de l’Espagne. Elle fournit 2 entreprises : Martiko et Collverd.

Martiko fournit 70 % du marché espagnol. Les produits de la marque sont vendus dans les grandes surfaces telles qu’Eroski, Auchan, Mercadona, Carrefour, El Corte Inglés ou Makro. L’entreprise exporte 20 % de sa production en France notamment, où les produits se vendent sous les marques Luc Berri et la fameuse Labeyrie.

Collverd commercialise du foie gras et ses dérivés en Espagne, dans les magasins et les restaurants, mais aussi en France, Hollande, Luxembourg, Belgique, Mexique, Pérou, Colombie et Chine.

Le directeur de Collverd, Jordi Terol, également président de l’Interpalm (Association Interprofessionnelle Agroalimentaire de Palmipèdes Gras) et vice-président d’EuroFoieGras (Association Européenne de producteurs de foie gras), était déjà dans le collimateur d’Animal Equality qui avait réalisé en amont 2 autres enquêtes sur l’industrie du foie gras en Catalogne.

Le 3ème volet implique Terol et révèle des irrégularités et des scènes de cruauté envers les animaux que le chef d’entreprise cautionne.

Des preuves accablantes

Voici ce que les vidéos et quelque 153 photos ont révélé :

  • les animaux sont confinés dans de minuscules cages dans lesquelles ils ne peuvent même pas se retourner ;
  • les animaux montrent des signes évidents de stress et de dépression ;
  • des preuves de traumatismes et inflammations de l’œsophage (sang sur les tubes de gavage) ;
  • des animaux avec d’évidents problèmes de respiration ;
  • des canards affaiblis, qu’on laisse agoniser et mourir sans soins vétérinaires ;
  • des canards qui étaient pleinement conscients lors de la mise à mort. Ces animaux se débattaient pendant qu’ils se vidaient de leur sang ;
  • des employés qui manipulaient brutalement les animaux ;
  • des canards qui se déplaçaient avec difficulté à cause de la taille de leur foie.

Ci-dessous, la vidéo de Caracierzos. Attention, certaines images sont violentes et peuvent choquer.


Granja Caracierzos – Igualdad Animal from IgualdadAnimal | AnimalEquality on Vimeo.

*

La suite p.2> Du caneton à l’assiette, comment est fabriqué le foie gras ?

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Passionnée de voyages et de rencontres en tout genre, j'adore prendre mon sac-à-dos et voir ce qui se passe ailleurs ! Consommer responsable est devenu une...

26 commentaires Donnez votre avis
  1. l’etre humain a vraiment un grave problème…jusqu’ou ira t’il pour son bien être.. et certains disent que ce ne sont que trois malheureuses petites betes qui sont ciblées sur cette cameras cachée.. mais réveille toi ! tu ne la sens pas la souffrance de tous les autres dans leur cage ? L’animal est capable de subir tant de douleur sans plainte ni cri.. Plus un animal est prostré, plus il va mal, c’est comme les bébés maltraités.. alors qu’on arrete de dire que le journaliste a amplifier les choses ! Non mais ça va être la faute du journaliste si elles sont maltraitées ces bêtes bientôt ! je rêve !

  2. l’etre humain a vraiment un grave problème…jusqu’ou ira t’il pour son bien être.. et certains disent que ce ne sont que trois malheureuses petites betes qui sont ciblées sur cette cameras cachée.. mais réveille toi ! tu ne la sens pas la souffrance de tous les autres dans leur cage ? L’animal est capable de subir tant de douleur sans plainte ni cri.. Plus un animal est prostré, plus il va mal, c’est comme les bébés maltraités.. alors qu’on arrete de dire que le journaliste a amplifier les choses ! Non mais ça va être la faute du journaliste si elles sont maltraitées ces bêtes bientôt ! je rêve !

  3. CE REPORTAGE EST BIAISE: il ne faut pas specifiquement lutter contre l’elevage de GRAS qui est au depart une attitude NATURELLE des migrateurs (la steatose est une condition beningne qui attend une grosse proportion d’obeses et d’alcolos humains et qui ne se TRAITE PAS)
    mais lutter contre les elevages en batteries generalises, y compris les creches où le journaliste lui meme met probablement ses ladons!
    Je remarque que la camera s’attarde longuement sur les trois pauvres betes mal en point qui ont ete reperees parmi des milliers: proportion infime et non comparable au prelevement des predateurs à l’etat naturel
    (precision: je ne suis pas eleveur ni vendeur de charcuteries ou volailles, pas plus que l’auteur de cette mascarade n’est journaliste!)

  4. Bonjour,
    Je mange de la viande, mais je NE VEUX PLUS manger de la viande qui a souffert.
    Comment faire ?
    Merci
    L.W.

    • Bonjour,
      malheureusement il n’existe pas de « viande heureuse », des enquêtes ont montrés les mêmes horreurs que ce soit en ferme industrielle ou « écolo », et l’animal finit égorgé dans le même abattoir, quelle que soit sa provenance…

    • Bonjour,

      Je vous conseille de vous tourner vers les boutiques bio, et notamment vers les labels Nature & Progrès, Demeter, ou encore Bio cohérence qui offrent des garanties nettement supérieures au conventionnel et même au label AB/bio européen. Outre l’espace vital, interdiction des mutilations qui sont malheuresement encore autorisées pour certaines en bio « de base » (la coupe du bec par exemple).
      Nature & Progrès prend aussi en considération l’abattage et le transport des animaux. Et ces labels garantissent que 50% de l’alimentation au moins est produite sur place, même si le soja et huile de palme d’importation ne sont pas exclus pour Bio cohérence. Je ne suis pas certaine du contraire pour les 2 autres labels. Mais c’est toujours beaucoup mieux que les produits conventionnels qui ont recours aux soja et maïs OGM brésiliens à outrance + huile de palme, antibiotiques, etc.

  5. A Mosieur Le Forestier 9/12 : Je suis contre la pratique utilisée pour faire du foie gras (que je n’ai jamais mangé dans ma vie !)! Je ne suis pas une bobo, et oui, rêvons à un autre monde que celui dans lequel nous vivons actuellement !! je vous signale que les jeunes essaye de revenir à une alimentation plus saine, celle de nos grands-parents ! S’ils désirent vivre en milieu rural c’est leur problème, et ce n’est pas parce que nous défendons la cause animale que nous n’en faisons pas autant pour d’autres causes humanitaires !! Et vous, vous faites quoi pour vos semblables ?

  6. Je suis pour un véritable foie gras. Arrêtez de fantasmer sue le bien être animal. Ceux qui condamnent les pratiques de gavage ont ils vécu en milieu rural? et sont ils aussi sensible à la misère humaine?
    A mon avis les anti foie gras sont des bobos qui rêvent d’un autre monde(écolo et bio), un monde à eux.
    Denis LE FORESTIER

  7. Est-ce normal, alors que je n’en ai jamais mangé, que je sois en larme devant la vidéo? C’est inhumain ils subissent ça encore et encore c’est de la folie

  8. Simplement, merci à VES et qu’il ou elle ne se laisse surtout pas démonter par des gens qui n’en valent pas la peine. Je connais des personnes qui aimaient le foie gras mais qui n’en mangent plus par humanité

  9. Bonjour
    Comme dit faurejean, si vous n’aimez pas cela , laissez le pour les autres, il y en a qui aime encore la bonne chair.
    Allez voir comment cela se passe réellement dans un élevage correctement mené, rien à voir avec ce qui est décrit dans l’article.
    Et puis cessez un peu ces émotions déplacées de sainte nitouche, on fait bien moins de cas pour le peuple syrien qui se fait massacrer par ses dirigeants.
    Bonne fêtes de fin d’année, et que cela ne vous coupe pas l’appétit.

    • Moi aussi, j’aime la bonne chair, mais uniquement la chair humaine, je ne comprends pas pourquoi y en a qui veulent m’empêcher d’en manger, merde, si vous n’aimez pas la chair humaine, n’en mangez pas mais laissez-moi me régaler !

      (Quant au peuple syrien, c’est nous, Occidentaux, qui l’assassinons présentement, et certainement pas le président syrien, informez-vous, là aussi…)

    • J’ai ma femme qui a été voir un élevage dans le sud ouest il y a une dizaine d’année. Il parait que les canards étaient très heureux et très bien traités. Quand on voit le prix d’un labeyrie et d’un foie gras artisanal, faut se douter que le bien être animal n’est pas la priorité.
      Quand les gens comprendront qu’il vaut mieux acheter moins mais mieux on aura fait un grand pas en avant.

  10. Speciesism is horrible 🙁

  11. C’est une horreur. Il faut absolument boycotter ce produit et faire des lois pour punir ceux qui se livrent à de telles pratiques.
    Pourquoi quand on a besoin de l’Europe, elle n’est pas là.
    Un animal devrait toujours être élevé en liberté.
    Il existe des tas d’autres patés qui sont succulents et bien meilleur que ce mauvais gras pour pauvres que l’on nous sert!!!!!

  12. APPRENEZ A LIRE !!!

    La ferme visitée et filmée par Animal Equality est située à Santa Eulalia del Campo, dans la province de Teruel dans le Nord-Est de l’Espagne.
    Comme la majorité des produits alimentaires venant de ce pays qui violent les lois sanitaires en toute impunité.

    Conclusion, mangez français!

    • Comme toujours, le consommateur DOIT lire les étiquettes : ce n’est pourtant pas difficile de repérer les Labels Rouges, les « élevés en plein air » et autres indices qui montrent que les animaux ne sont pas maltraités. Après, c’est comme tous les animaux qu’on mange, ils sont tués, donc si on ne veut pas tuer d’animaux, il faut être végétariens.

  13. si vous n aimez pas le foie gras et bienlaissez le pour les autres

    • Ou comment continuer un massacre pour son plaisir personnel.

    • @Cell dit : vous devez être végétarien(ne) pour parler de massacre. « Massacrez »-vous aussi des petites plantes pour votre plaisir ? Ou bien ne mangez-vous que des aliments insipides ?

    • Il est certain que le goût de la torture n’est pas insipide (tout comme celui d’un morceau de charogne), c’est même le petit « plus » apparemment irremplaçable et incontournable pour les papilles (mais en ont-ils encore ?) de 99 % des Français.

  14. Cette pratique me répugne…comme bien d’autres d’ailleurs…et c’est pour ça que ça fait plusieurs années déjà que je ne mange, ni n’achète plus de foie gras.

  15. que de cruauté ; je crois que je n’achèterai plus jalais de foie grs ; c’est aussi Labeyrie qui fait du foie gras Hallal, ne l’oublions pas ; ceci est mentionné très distinctement sur les boîtes destinées à l’exportation!

  16. je suis écoeuré…. Tout ça pour faire du pognon !!!!!!!! Ce sont des êtres vivants BORDEL !!!

    • @Kirine : même un poulet bio est vendu pour faire du pognon, vous croyez quoi, que les gentils paysans bio font leur boulot pour la gloire ? Tous les animaux doivent être tués pour être mangés, et toutes les plantes (êtres vivants aussi) doivent être coupées ou arrachées. Mangez du sable, c’est mort !

  17. Il existe pour ceux qui ont le désir du « foie gras » foie de la torture , le  » faux gras », qui est d’ après ceux qui ont un jour mangé du foie gras,( dont je ne suis pas ) délicieux et au goût identique à celui du foie de la torture.
    Par ailleurs, il faut aussi savoir que les homards, sont ébouillantés VIVANTS, et qu’ eux aussi souffrent horriblement.;
    Quant au reste, je conseille à tous, de lire l’ article de Thomas Lepeltier paru dans le numéro de sciences Humaines de Décembre, et peut être alors aurez vous le désir d’ arrêter de collaborer par tueurs des abattoirs interposés, au massacre animalier qui ne sert qu’à nourrir ceux qui ne manquent de rien, et d ‘ enrichir ceux pour qui les animaux ne sont QUE des animaux.

Moi aussi je donne mon avis