Les filaments sébacés, à ne pas confondre avec les points noirs

Si vous avez l’habitude de percer vos points noir, attention, vous pourriez bien les confondre avec des filaments sébacés.

Rédigé par Marie Mourot, le 16 Jun 2018, à 14 h 50 min

Nous sommes nombreux à vouloir nous débarrasser de nos points noirs au plus vite. Si cette habitude n’est pas vraiment conseillée, elle l’est d’autant plus que les points noirs ressemblent à s’y méprendre aux filaments sébacés, qui eux, ne doivent absolument pas être percés.

Les filaments sébacés, qu’est ce que c’est ?

Les filaments sébacés sont moins foncés que les points noirs : ils sont plutôt grisâtres. De plus, ils ont tendance à s’accumuler au même endroit (environ un par pore), souvent sur les ailes du nez. Même s’ils peuvent vous sembler disgracieux, ils ne s’agit pas d’imperfections. En effet, la peau produit naturellement du sébum et les filaments sébacés vont permettre au sébum de rejoindre la surface de votre peau pour l’hydrater. Leur pointe peut noircir au contact de l’air, ce qui explique que nous les confondions facilement avec des points noirs.

Les filaments sébacés, souvent accumulés sur les ailes du nez © ECOSY

Quelle est la différence avec le point noir ?

Le point noir, c’est un filament sébacé qui a mal évolué parce que le port s’est obstrué. Même s’ils ont une apparence très semblable, il est très facile de les distinguer. En effet, lorsque vous percez un filament sébacé, le sébum sort sous la forme d’un mince serpent blanchâtre. Quant au point noir, le sébum qui sort a toujours une pointe noire, plus foncée que le reste. De plus, le filament sébacé se trouve plus en profondeur que le point noir qui lui, est à la surface de la peau.

Comment se débarrasser des filaments sébacés ?

Tout comme les points noirs, il est vivement déconseillé de percer les filaments sébacés. En effet, le port n’est pas obstrué, cela n’est pas nécessaire. De plus, vous risqueriez de faire pire que mieux et de voir apparaître un gros bouton encore plus disgracieux. Il faut savoir tout de même que plus le sébum s’écoule plus le port va se dilater et plus le filament sébacé va se voir.

Un masque à l’argile une fois par semaine pour exfolier sa peau © Jacob Lund

Pour les atténuer, il est donc plutôt conseillé d’exfolier votre peau une fois par semaine afin de désincruster les pores et les débarrasser des excès de sébum. En appliquant un masque à base d’argile régulièrement et en appliquant une crème de jour adaptée à votre peau, vous devriez parvenir à les rendre moins visibles. Et bonne nouvelle : les filaments sébacés sont beaucoup mois apparents lorsque nous sommes bronzés…. De quoi en profiter pendant l’été !

Illustration bannière : Comment différencier les points noirs des filaments sébacés ? – © JL-Pfeifer
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Rédactrice web freelance et maman de deux enfants, je me suis toujours sentie très concernée par l'écologie et le développement durable. Constamment en...

1 commentaire Donnez votre avis
  1. Le porE… pas port !

Moi aussi je donne mon avis