Femmes autour de 50 ans : n’arrêtez pas le sport !

Rédigé par Emma, le 21 Nov 2013, à 13 h 52 min

La ménopause n’est pas un sujet très étudié par les scientifiques. Pourtant, les femmes se posent beaucoup de questions sur cette période importante de leur vie. Celle sur la prise de poids, souvent constatée par beaucoup de femmes ménopausées, en est une. Une étude canadienne (1) s’est intéressée à ce sujet.

Bouger moins = prise de poids

Les scientifiques canadiens se sont intéressés aux différentes dépenses d’énergie pour savoir lesquelles pouvaient éventuellement varier, et dans quelles proportions elles varient.
femme-jeune-50ans

Les 4 dépenses d’énergie du corps :

bonhomme-croissance> la dépense au repos = le métabolisme de base
> la dépense liée au maintien de la température interne du corps = la themorégulation

> la dépense liée à la prise alimentaire = la thermogénèse alimentaire

> la dépense liée à l’activité physique

L’étude

Ils sont suivis 102 femmes en pré-ménopause pendant 5 sans, en mesurant lsanté-âgeeur composition corporelle (la répartition entre la masse maigre (les muscles) et la masse grasse) et leurs diverses dépenses d’énergie.

Au fil des ans, il n’y a qu’une sorte de dépense d’énergie qui diminue : celle liée à l’activité physique.

Toutes les autres dépenses en énergie du corps ne bougent pas, même celle liée au métabolisme de base, contrairement à ce qu’on dit souvent.

Les femmes ménopausées ont donc tendance à moins bouger qu’avant et à devenir plus sédentaires. Résultat : elles prennent du poids.

Les conseils de la diététicienne :

Continuez à bouger, mesdames !femme-tennis

Ne vous arrêtez pas de pratiquer votre sport favori, marchez, courrez, nagez, golfez, faites du vélo, dansez… C’est non seulement votre poids que vous allez maîtriser, mais ce sont aussi vos articulations, votre capital osseux, votre activité cardiaque et veineuse que vous allez préserver. Sans oublier votre moral, au top avec les endorphines, ces hormones du plaisir créées par le cerveau au cours d’une activité physique.

Autre conseil : ne mangez pas au-delà de votre faim. Moins d’exercices physiques, entraînent des besoins en énergie moins importants. Or, on a tendance à ne pas faire attention à la baisse de ses besoins et à continuer à manger comme si on avait la même activité physique qu’avant. Résultat : on mange au-delà de ce dont on a réellement besoin. Donc on grossit. Ecoutez-vous, écoutez votre corps et vos sensations de faim et de satiété. Elles seules pourront vous donner la juste mesure de ce que vous devez consommer. Une attention à soi-même pour un mieux-être général. Çà vaut le coup d’essayer !

 *

Je veux témoigner

 (1) Duval K, et al. Eur J Clin Nutr 2013.
Source : Nutri-doc, août 2013

guide-velo-electrique-210x70

 

Abonnez vous et recevez la lettre hebdo alimentationLa lettre Alimentation – Nutrition est diffusée chaque vendredi. Il est facile de s’abonner (ou se désabonner).

Exemples : le n°2 de la Lettre hebdo (les huiles),la lettre n°3 (les légumes), lettre n° 4 (les calories), la lettre n°5 (le goût), la lettre 7 (la « néfaste food »), la lettre 8 sur les micro-algues et le DHA, la lettre 9 sur le petit-déjeuner, la lettre 10 sur le Repas de Noël, la lettre 11 sur la détox, sur le goût, …
Vous pouvez consulter Emmanuelle Couturier dans une consultation privée (voir nutritielle.fr, l’alimentation sur mesure).

 

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Découvrez tous mes conseils nutrition et diététique pour une alimentation plus saine au quotidien

1 commentaire Donnez votre avis
  1. A 49 ans, je suis en pré-ménopause et bien que je pratique la danse modern-jazz une fois par semaine et du Pilates une fois par semaine, j’ai beaucoup de mal à perdre mes kilos.

Moi aussi je donne mon avis