Digestion difficile : anis et fenouil sauvage à votre secours

Ballonnements, brûlures d’estomac, douleurs au ventre, les symptômes d’une digestion difficile sont fréquents et toujours très inconfortables… Pour venir en aide rapidement et efficacement, deux plantes au goût particulier peuvent entrer dans la composition de remèdes naturels. Découvrons l’anis et le fenouil sauvage, deux alliés de taille pour une digestion légère et facile.

Rédigé par Véronique Desarzens, le 27 Jul 2018, à 14 h 00 min

De nombreuses solutions naturelles existent pour faciliter la digestion. Notamment, si vous en aimez le goût, anis et fenouil peuvent servir à concocter des « potions » qui ont un effet magique sur le transit.

L’anis vert, ami de la digestion !

Probablement originaire d’Asie, l’anis (Pimpinella anisum) est cultivé pour ses vertus aromatiques. Finement hachées, ses feuilles relèvent bien les potages et les salades, tandis que ses semences donnent un goût identifiable entre tous à certains biscuits et pâtisseries. Mais saviez-vous que cette plante n’a pas son égal pour soulager les problèmes digestifs bénins ? On vous dit comment préparer vos remèdes naturels.

digestion

Anis © QuinVa Stock

Liqueur d’anis vert : aérophagie, problèmes digestifs

En liqueur, elles sont de précieuses aides digestives :

  • Laissez macérer dans 1 litre d’eau-de-vie, 60 g de graines d’anis écrasées, une pincée de cannelle et 350 g de sucre, pendant 1 mois. Filtrez.

Aérophagie, problèmes digestifs : un verre à liqueur après le repas.

Quant à l’infusion de graines d’anis, stimulante et carminative, elle soulage en cas de ballonnements, de renvois et autres digestions difficiles.

Teinture d’anis vert

  • Recouvrez 100 g d’anis vert d’alcool à 60°, et laissez reposer pendant 21 jours, en secouant de temps à autre le bocal.
  • Passez et conservez en flacons bouchés.

Troubles de l’estomac, crampes, spasmes : 15 gouttes diluées dans une infusion de tilleul ou un verre d’eau.

Le fenouil sauvage, l’autre allié en cas de digestion difficile

Cette plante (Foeniculum vulgare), que l’on trouve à l’état naturel dans les sols herbeux ou secs, ou même dans les décombres, est également cultivée. Tant mieux, car cela évite de la confondre avec d’autres espèces ressemblantes mais dangereuses. Elle atteint facilement 1 à 2 mètres de hauteur.

digestion

Fenouil sauvage © Mariusz S. Jurgielewicz

Ses petites fleurs jaunes se présentent en ombelles, qui comportent une quinzaine de rayons de longueurs inégales. Elles fleurissent de juin à août, tandis que les fruits, les graines de fenouil, sont récoltés en septembre et en octobre. L’odeur de la plante est aromatique, et sa saveur piquante.

Vin de fenouil sauvage

Les Babyloniens avaient déjà recours au fenouil pour calmer les maux d’estomac  : une qualité qui ne s’est d’ailleurs jamais démentie !

Stimulant de l’organisme entier, le fenouil sauvage est particulièrement efficace en cas de douleurs gastro-intestinales, de ballonnements, de problème de digestion et de manque d’appétit.

Pour préparer le vin de fenouil, aux vertus apéritives :

  • Versez 40 g de graines de fenouil dans une bouteille de bon vin rouge, laissez macérer 15 jours, et filtrez.
  • Pour stimuler l’appétit et en cas d’anémie : un petit verre de ce vin de fenouil avant les repas principaux.

Fatigue  : 2 petits verres par jour.

En version un peu plus soutenue, pour des effets plus spécifiques :

  • Laissez macérer pendant 3 semaines 100 g de graines de fenouil sauvage dans un litre de bon vin rouge ou même de Porto.
  • Remuez chaque jour, puis filtrez.

Absence de désir (masculin ou féminin), difficulté à… : 1 verre à liqueur après le repas du soir. 

Qu’en disait Sainte Hildegarde, mystique du XIIe siècle, auteure de nombreuses ordonnances de recettes de plantes et d’aliments pour soigner les malades ? Pour les problèmes respiratoires, elle préconisait également un vin de fenouil dont voici la recette :

  • Versez 4 pincées de noix de muscade râpée, 10 g de camomille allemande, 10 g de semences de fenouil, 4 rondelles de gingembre et 10 g de romarin dans un litre de vin rouge.
  • Ajoutez encore 2 cuillerées de miel, et laissez macérer le tout une semaine au soleil, en remuant chaque jour.
  • Prenez ensuite un petit verre avant chaque repas.

En guise de rappel… 

Il est bien évident que ces quelques suggestions ne remplacent nullement une consultation médicale lorsque cette dernière semble nécessaire ! En cas de doute quant à la nature d’un trouble qui persiste, un rendez-vous avec votre médecin s’impose. Et, faut-il le rappeler, ces différentes préparations sont destinées exclusivement aux adultes !

Illustration bannière : Femme mangeant avec plaisir – © Dean Drobot
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Journaliste, rédactrice indépendante, orientée mieux-être, santé, environnement, produits naturels et autres potions « maison ».

Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis